Morbidelli du "champ de bataille" de la Q1 à une superbe première ligne

Franco Morbidelli peut se réjouir d'une excellente performance sur les qualifications du Grand Prix d'Espagne MotoGP, désormais à convertir en un premier podium 2021 en course.

Franco Morbidelli a signé une excellente seconde position sur la grille de départ du Grand Prix d'Espagne au guidon de Yamaha du team Petronas SRT ; une performance d'autant plus agréable pour l'Italo-brésilien qu'il s'élancera juste derrière la machine factory de Fabio Quartararo, poleman pour la quatrième fois consécutive sur ce tracé de Jerez, et que les difficultés de son voisin de box, Valentino Rossi, depuis le début du week-end ne font que se poursuivre.

Lire aussi :

Au-delà de la performance en elle-même, c'est la manière dont il l'a acquise qui réjouit particulièrement le pilote Yamaha, qui savoure avec humilité le résultat d'une journée pourtant fortement compliquée : en effet, deux chronos tardivement annulés en EL3 pour dépassement des limites de la piste l'ont contraint à se mettre dans une situation de risque pour tenter d'améliorer lesdits chronos d'une part, et à devoir franchir la Q1 et enchaîner avec la Q2.

"Oui, ça a été une journée assez 'busy' !", commence-t-il modestement. "Dans la matinée, j'ai eu les deux tours annulés. J'étais vraiment à la limite pour essayer de faire ces temps et malheureusement je suis juste allé un petit peu en dehors de la piste et ils ont été annulés, ce qui fait qu'il m'a fallu passer par la Q1. On a été en mesure d'assez bien traverser ça et j'ai pu être rapide en Q2. Je me suis aussi fait une petite chaleur en arrivant très fort sur un virage… Mais finalement, nous sommes parvenus à avoir cette première ligne, ce qui est toujours positif pour nous, et je suis donc vraiment très heureux de cette journée."

L'intensité se prolongera en course

Solide pendant tout le week-end, Morbidelli a un atout pour la course : excellent dans le quatrième et dernier secteur de la piste de Jerez, il dispose d'une carte intéressante en cas de course à conclure au finish. "Oui, je pense qu'être le plus rapide dans le dernier secteur d'un circuit est toujours une bonne arme pour un pilote, car le dernier secteur est généralement la dernière chance [de dépasser] donc y être rapide est assez important. Je suis donc effectivement content de ça et il faudra voir comment la course va se développer ; mais oui, nous avons nos points forts ce week-end !"

Revenant sur ce qu'il a traversé en début d'après-midi pour se faufiler jusqu'à la première ligne en devant passer par la Q1, lors de laquelle seuls deux pilotes peuvent obtenir un ticket d'accès à la Q2, Morbidelli rappelle que le format du MotoGP contemporain ne fait aucun cadeau et que l'intensité de ces moments est extrême.

La Q1 est un champ de bataille.

Franco Morbidelli

"La Q1 est un champ de bataille où l'on peut se faire piéger ; il faut y aller exactement avec l'engagement que l'on aurait en Q2, c'est-à-dire complètement impliqué, car on peut se faire piéger et le niveau en MotoGP est si incroyablement élevé qu'on ne peut pas perdre quoi que ce soit. On ne peut rien perdre : pas un centimètre, pas un dixième de concentration. C'est difficile mais c'est chouette de vivre ça et c'est stimulant !"

Actuellement 11e au championnat du monde des pilotes avec 17 points (ex-aequo avec Jorge Martín), Morbidelli reste sur une arrivée à la quatrième place lors Grand Prix du Portugal, il y a 15 jours. Pour cette quatrième épreuve de la saison 2021, l'ambition est de franchir un petit pas de plus et de monter sur son premier podium de l'année.

Lire aussi :

P. Pilotes Temps Ecart km/h
1 France Fabio Quartararo
1'36.755 164.568
2 Italy Franco Morbidelli
1'36.812 0.057 164.471
3 Australia Jack Peter Miller
1'36.860 0.105 164.389

partages
commentaires
Quartararo : "Je ne ferai rien de stupide pour la victoire"
Article précédent

Quartararo : "Je ne ferai rien de stupide pour la victoire"

Article suivant

Miller panse ses plaies avec une première ligne qui "signifie beaucoup"

Miller panse ses plaies avec une première ligne qui "signifie beaucoup"
Charger les commentaires