Morbidelli s'est fait un peu peur avec sa chute de vendredi

partages
commentaires
Morbidelli s'est fait un peu peur avec sa chute de vendredi
Par :
17 juin 2018 à 06:30

Le pilote italien en a été quitte pour un passage par l'hôpital, où des examens de contrôle l'ont rassuré.

Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS

L.B., Montmeló – Franco Morbidelli a connu jusqu'ici un Grand Prix de Catalogne mouvementé, marqué par trois chutes lors des trois premières séances d'essais libres. La seconde, survenue vendredi après-midi, lui a même valu un passage par l'hôpital dans la soirée, la dynamique assez violente pour son cou s'étant traduite par des douleurs qui ont suscité son inquiétude.

"Habituellement à Barcelone je tombe beaucoup et ce week-end aussi ça a été le cas. N'ayant pas fait le test [il y a trois semaines, ndlr], j'ai abordé les choses de façon un peu empressée et [dans ces cas-là] on fait quelques erreurs de plus. Ce sont des choses qui arrivent", explique le pilote Marc VDS.

Après un premier accident en matinée dans le virage 2, c'est dans une portion plus rapide, le virage 4, que le pilote italien est parti à la faute vendredi après-midi, désarçonné sans ménagement par sa moto après avoir mis les roues sur l'herbe.

"Je suis tombé, j'ai pris un choc à la tête et mon cou s'est tordu d'une façon qui n'est pas naturelle. J'ai donc des difficultés à bouger le cou, mais avec des anti-douleurs et tout ce que la Clinica Mobile m'a donné je me sens plutôt bien, j'arrive à plutôt bien piloter", rassure Morbidelli, expliquant qu'il ressent une certaine raideur dans le cou et des douleurs dès lors qu'il essaye de bouger.

Emmené à l'hôpital vendredi en fin de journée, il y a passé des examens de contrôle qui l'ont rassuré sur l'absence de blessure. "J'ai passé des radios, une IRM et tout ça, et tout est OK", assure le pilote, le sourire retrouvé. "J'ai eu un peu peur parce que c'était une douleur étrange. J'ai plutôt l'habitude de me tordre le cou […] et je connais la douleur. Mais cette fois c'était un peu différent et j'ai eu peur, on a donc été faire quelques contrôles supplémentaires et tout est OK. J'ai juste stressé des muscles différents par rapport aux muscles habituels."

Vers un pari pneumatique ?

Franco Morbidelli a donc fait son retour en piste samedi, et malgré une nouvelle chute lors des EL3, cette fois dans le virage 1, il a poursuivi son programme. Après s'être invité en Q2 au Mugello, il a cette fois laissé cet honneur à un autre rookie, Takaaki Nakagami, et s'est quant à lui qualifié en 18e position.

Si ses sensations se sont améliorées, tout comme son rythme en matinée, il déplorait un manque de grip après cette deuxième journée, et ce principalement à un horaire plus similaire à celui de la course.

"Malheureusement l'après-midi le grip se dégrade à l'avant et on souffre vraiment beaucoup. On essaye donc de résoudre ce problème, en particulier dans les virages 3 et 4, où j'ai du mal à avancer", indique-t-il, tout en se sachant contraint à un choix de pneu avant cornélien : "Il y a deux choix, à mon avis, le hard ou le soft : l'un est un pari et l'autre est un peu plus sûr, mais la performance est bien sûr moindre. Qui sait ? On verra."

Franco Morbidelli est entré dans les points lors de cinq des six premières courses de l'année, lui qui fait ses premiers pas en MotoGP. Avec 17 points à son compteur, il mène le classement des meilleurs rookies à égalité mathématique avec Hafizh Syahrin, avec tous deux pour meilleur résultat une neuvième place.

Article suivant
Une mauvaise allocation de pneus ? Michelin répond à Rossi

Article précédent

Une mauvaise allocation de pneus ? Michelin répond à Rossi

Article suivant

Officiel - Miller prolonge avec Pramac pour 2019

Officiel - Miller prolonge avec Pramac pour 2019
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu