Morbidelli savoure une pression nouvelle de candidat au titre MotoGP

Le vice-Champion du monde 2020 aborde la nouvelle saison MotoGP avec une pression inédite pour lui, celle de faire partie des prétendants au titre. Entièrement due à ses résultats, il ne la trouve pas lourde à porter.

Morbidelli savoure une pression nouvelle de candidat au titre MotoGP

Quel changement en un an ! Franco Morbidelli se présente sur la saison 2021 en tant que vice-Champion du monde en titre, passé à seulement 13 points du sacre l'an dernier grâce notamment à une seconde moitié de championnat particulièrement solide. "On sait que Franco est rapide, mais durant la deuxième moitié du championnat l'année dernière je pense qu'il a été la surprise du MotoGP, car il était très fort et il a pu gagner trois courses", souligne même Valentino Rossi en cette journée de rentrée des classes.

Il y a un an, à pareille époque, le jeune pilote italien devait digérer une saison 2019 pas franchement ratée, mais durant laquelle il était resté dans l'ombre de Fabio Quartararo, son coéquipier, face auquel il tenait pourtant le rôle de leader dans le team Petronas, le Français n'étant pas attendu à un si haut niveau pour sa première saison dans la catégorie reine. En conséquence de ces résultats, leur différence de statut s'est inversée en 2020, Quartararo bénéficiant désormais de la machine la plus évoluée et Morbidelli d'un modèle plus ancien de la M1.

La tournure prise par leur confrontation en interne a pourtant fait réagir le pilote italien, qui a expliqué avoir abordé 2020 avec plus d'implication et une préparation plus sérieuse. Les résultats ont suivi, car s'ils ont tous deux remporté trois courses en 2020, c'est lui qui a fini par prendre l'ascendant au championnat, terminant même comme le premier pilote du groupe Yamaha.

"Je suis prêt pour ce premier Grand Prix de l'année. Je me sens vraiment bien. J'ai passé un très bon hiver, j'ai fait de bons tests et je me sens bien. J'ai une grande confiance grâce aux résultats de l'année dernière", décrit-il à présent, alors que la saison 2021 débute au Qatar. "J'ai aussi un grand poids sur les épaules, un nouveau poids à porter, celui d'être l'un des favoris, c'est donc un poids que je suis heureux d'avoir."

Lire aussi :

"Je vais essayer de faire mon maximum. Je vais essayer d'affronter le week-end comme je l'ai fait l'année dernière, c'est-à-dire avec une grande agressivité technique, avec confiance et courage. Et je vais essayer de rouler comme l'année dernière, c'est-à-dire avec douceur et, je l'espère, avec de la vitesse. C'est ce que je vais essayer de faire et on verra si j'y arrive."

"C'est une belle pression et je pense que c'était plus difficile l'année dernière. La pression de l'année dernière était différente, plus difficile et plus lourde", souligne-t-il. Se sentait-il dos au mur après le revers de 2019 ? "Exactement. Sortir de ce type de situation est plus difficile. La pression de cette année, par contre, me plaît. C'est une belle chose, elle est due à des résultats, à de belles choses, alors je suis plus content d'avoir ce type de pression."

Pour cette nouvelle saison, Franco Morbidelli conserve la Yamaha la moins récente du plateau, même si elle a reçu d'importantes évolutions pendant l'hiver. Cité comme l'un des prétendants naturels au titre au vu des performances dont il a été capable l'an dernier, il reste réaliste quant à la concurrence fournie qu'il va lui falloir affronter.

"J'espère ce qu'il y a de mieux, mais je suis aussi préparé pour le pire. J'espère battre ces gars : j'y travaille et je veux les battre. Mais si je n'y arrive pas, ce ne sera pas un désastre, c'est sûr. Et ces gars sont nombreux, parce que c'est le MotoGP et il y a beaucoup de jeunes pilotes, mais aussi des pilotes expérimentés et forts. C'est difficile, et ça ne dépend pas toujours de choses que vous connaissez ou de choses que vous pouvez contrôler."

"Je le prends comme c'est, un challenge super difficile qui doit être relevé avec beaucoup de courage, d'efforts et d'implication. C'est ce que je vais faire, et si je n'y arrive pas, tant pis. La vie continue."

partages
commentaires

Related video

Joan Mir mise sur la constance pour défendre son titre
Article précédent

Joan Mir mise sur la constance pour défendre son titre

Article suivant

Photos - Le MotoGP prêt à débuter sa saison 2021 !

Photos - Le MotoGP prêt à débuter sa saison 2021 !
Charger les commentaires