Morbidelli spectateur privilégié du dernier GP de Rossi

La dernière course de la saison a permis à Franco Morbidelli d'être aux premières loges pour observer une ultime fois Valentino Rossi au guidon d'une MotoGP.

Morbidelli spectateur privilégié du dernier GP de Rossi

Franco Morbidelli a assuré s'être senti très chanceux de pouvoir être le spectateur privilégié de la dernière course de Valentino Rossi en MotoGP. Premier membre de la VR46 Riders Academy à la création de ce groupe d'entraînement et de formation qu'a voulu monter le Docteur, celui qui est aujourd'hui pilote officiel Yamaha mesure l'importance de cette rencontre dans son parcours et il était d'autant plus symbolique pour lui d'être ainsi aux premières loges pour les adieux de son mentor.

"J'ai eu la chance de profiter de toute la course derrière lui et de profiter de ses derniers tours sur une MotoGP. Je me sens vraiment chanceux pour ça", a commenté Morbidelli auprès du site officiel du MotoGP. "Avant la course je voulais rester aussi loin que possible de lui, je ne voulais pas être mêlé à quoi que ce soit, mais quand je me suis retrouvé derrière lui, j'ai juste pris du plaisir et j'ai essayé de le pousser."

"Je me suis dit : 'OK, on va essayer de pousser et peut-être de le passer ou de tenter quelque chose'… Mais il était tellement rapide et tellement inattaquable que j'ai dû rester derrière lui toute la course, et je me suis dit que j'étais vraiment très chanceux d'avoir la possibilité de profiter de ses derniers tours en MotoGP en occupant cette position spéciale."

"C'était génial. Il roulait de manière fantastique, de façon incroyable. Il a augmenté sa vitesse dans les derniers tours et on voyait bien qu'il prenait vraiment du plaisir et qu'il profitait de ses derniers moments en MotoGP", a ajouté le pilote italien, qui a également eu l'honneur de faire équipe avec Rossi pour la première partie de cette dernière saison.

Lire aussi :

Sa 11e place à l'arrivée, à 14 secondes du vainqueur, constitue le meilleur résultat de Morbidelli depuis qu'il est revenu de blessure à Misano, au mois de septembre. Toujours limité par un genou opéré fin juin, il a bouclé non sans soulagement une saison qui aura été grandement perturbée par ce problème physique et entend à présent profiter de la pause pour se remettre d'aplomb avant d'entamer une première année complète au sein de l'équipe d'usine. Avant cela, deux jours d'essais l'attendent jeudi et vendredi.

"Une saison folle", a décrit Morbidelli au sujet de 2021. "Beaucoup de hauts et de bas, et plus de bas que de hauts. Une dernière course comme celle-ci fait qu'on termine la saison avec une saveur sucrée en bouche et en croyant grandement en l'année prochaine. Maintenant, il s'agit de bien comprendre à Jerez ce dont on a besoin pour l'année prochaine et si ce que l'on a fait représente une amélioration. Jerez est un circuit qui tourne droite et ça me permettra de mieux travailler. [Je veux] bien récupérer cet hiver et me préparer pour le moment où la saison 2022 commencera, bien me préparer pour l'année prochaine."

partages
commentaires

Related video

Álex Rins veut tirer les leçons d'une nouvelle chute
Article précédent

Álex Rins veut tirer les leçons d'une nouvelle chute

Article suivant

La liste officielle des pilotes et équipes MotoGP pour 2022

La liste officielle des pilotes et équipes MotoGP pour 2022
Charger les commentaires