MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
16 oct.
Prochain événement dans
16 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
23 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
44 jours
20 nov.
Prochain événement dans
51 jours

Moteurs utilisés : Yamaha à la limite, Honda économe

partages
commentaires
Moteurs utilisés : Yamaha à la limite, Honda économe
Par :

Après trois des 14 manches de la saison MotoGP, la marge laissée par l'allocation moteur est bien différente d'un camp à l'autre, Yamaha et Honda étant aux extrêmes.

Les trois alertes moteur rencontrées par Yamaha à Jerez laissent des traces dans la marge de manœuvre des pilotes pour la suite de la saison. Alors que le constructeur garde le mystère sur les soucis qui ont frappé les blocs renvoyés à l'usine pour analyses, mais que le clan d'Iwata a heureusement été épargné par les pannes à Brno, le constat reste évident après trois des 14 manches du championnat : les M1 sont à la limite, là où les Honda, à l'inverse, conservent le maximum de marge de manœuvre possible.

Lire aussi :

Après le deuxième Grand Prix, Maverick Viñales avait déjà utilisé au moins une fois ses cinq moteurs et Valentino Rossi en était à quatre. Tous deux avaient vu l'un de leurs blocs être retiré de leur allocation, car envoyé à l'usine japonaise pour un contrôle à la suite du premier Grand Prix de la saison.

Pour le troisième week-end de course, Viñales a utilisé exactement les mêmes moteurs qu'au GP d'Andalousie, à savoir le quatrième et le cinquième de son allocation. Sur les quatre qui lui restent, il n'en a donc utilisé que deux lors des courses, les deux autres n'ayant été enregistrés que pour des essais.

Franco Morbidelli a subi le même sort que les pilotes officiels après la deuxième course de Jerez, en voyant un de ses moteurs l'abandonner en course et par conséquent être retiré de son allocation. Lui aussi a donc utilisé son cinquième moteur lors du troisième week-end de course. Celui-ci n'a toutefois été enregistré que pour les EL4 et les qualifications, et il a fait les autres séances avec son troisième moteur.

Toujours dans le clan Yamaha, son coéquipier Fabio Quartararo en est à quatre, puisqu'il est le seul à n'en avoir perdu aucun. Mais, à l'instar de Viñales, le Français n'en a utilisé que deux différents lors des courses à proprement parler.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Parmi les cinq autres constructeurs de la catégorie, aucun des pilotes n'a utilisé plus de trois moteurs à ce stade. On a ainsi pu voir Jack Miller et les deux pilotes Suzuki enregistrer un nouveau moteur à Brno et l'utiliser pour l'intégralité des journées de samedi et dimanche. Tito Rabat a quant à lui utilisé un troisième bloc pour les EL3, le warm-up et la course en République Tchèque.

Quant à Andrea Dovizioso, Johann Zarco et Danilo Petrucci, ils ont vu leur troisième moteur enregistré à Brno mais uniquement pour des essais, puisqu'ils ont repris pour la course un moteur qui avait déjà roulé à Jerez.

Lire aussi :

Pecco Bagnaia en a lui aussi utilisé trois jusqu'à présent, le troisième ayant été enregistré pour les EL1 de Brno, par contre il en a perdu un après la deuxième course de Jerez. Absent de la majeure partie du Grand Prix de République Tchèque après s'être blessé vendredi, il a un peu plus de marge que ses collègues pour utiliser ceux qui lui restent, mais les moteurs qui lui sont attribués reprendront la piste dès le Grand Prix d'Autriche, où il sera officiellement remplacé.

Dans le clan KTM, Iker Lecuona en a lui aussi utilisé trois, et en a perdu un. Son allocation est toutefois de sept moteurs sur l'ensemble du championnat grâce aux concessions dont bénéficie KTM. Les autres pilotes du constructeur autrichien ainsi que ceux d'Aprilia, qui sont soumis à cette même règle, ont utilisé seulement deux moteurs sur leur total de sept.

Enfin, les pilotes Honda n'ont utilisé pour le moment que deux moteurs, sur les cinq que leur concède le règlement. Il est à noter que Marc Márquez, bien qu'il n'ait à titre personnel réalisé qu'un week-end complet et une journée d'essais libres avortée, est remplacé par Stefan Bradl et que son allocation et l'utilisation qui en est fait est donc transférée sur l'Allemand.

Luca Marini, candidat à un guidon Ducati en 2021 ?

Article précédent

Luca Marini, candidat à un guidon Ducati en 2021 ?

Article suivant

Dovizioso : "Trouvez-moi une personne qui comprend ce qui se passe !"

Dovizioso : "Trouvez-moi une personne qui comprend ce qui se passe !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa