MotoGP - 600 tours bouclés et Suzuki se rapproche d'une demi-seconde

A moins d'un mois de son retour en MotoGP, Suzuki engrange les kilomètres et progresse peu à peu. Les deux séances d'essais réalisées en ce début d'année à Sepang ont permis au constructeur nippon de cumuler 631 tours grâce à ses deux titulaires, Aleix Espargaro et Maverick Viñales, et à la brève contribution d'un pilote essayeur.

Côté chrono, l'objectif est atteint car les deux pilotes ont réduit d'une demi-seconde leur retard sur le sommet du classement, gagnant deux à trois dixièmes sur leur meilleur tour respectif. Dixième et quatorzième à l'heure de quitter la Malaisie, Espargaro et Viñales avaient le sentiment du devoir accompli.

"Je suis satisfait de ce résultat. J'ai beaucoup roulé dans la chaleur [mercredi] parce que la veille j'ai eu des soucis au bout de 50 tours dans ces conditions," explique Aleix. "Je suis très, très heureux de l'amélioration de mon rythme, d'autant qu'il me manque un tour rapide parce que j'ai commis quelques erreurs avec mes deux pneus tendres."

"Je quitte Sepang avec de bonnes sensations et la satisfaction qu'on ait fait du très bon boulot sans rencontrer de gros problèmes," renchérit Maverick Viñales. "J'ai réussi à fortement améliorer mes temps, à la fois en matière de tours lancés et de rythme général. [Mercredi] j'ai essayé de faire un bon tour rapide, mais je n'ai pas voulu attaquer trop fort puisque c'est comme ça que je suis tombé la veille. Je me suis plutôt concentré sur la régularité et j'ai travaillé sur mon rythme. Je suis encore rookie, j'ai donc besoin de comprendre des tas de choses sur la moto, ceci dit mes performances sont bonnes et s'améliorent chaque jour."

Plusieurs nouveautés sur la GSX-RR

L'équipe Suzuki se présentait sur ces essais avec un nouveau châssis, développé en soufflerie au Japon, ainsi qu'un moteur délivrant plus de puissance. "Lors des essais précédents, nous avions décidé de limiter la puissance pour gagner en fiabilité, maintenant nous la réintroduisons petit à petit," expliquait Davide Brivio, team manager.

Si le moteur semble donner satisfaction, les tours cumulés ont permis d'identifier quelques soucis sur la GSX-RR. Un constat constructif à un mois du début de la compétition, à la fois pour que les ingénieurs peaufinent leur copie et pour que les pilotes tentent d'adapter leur pilotage. "J'en apprends de plus en plus sur la moto," reconnaît le rookie Maverick Viñales, à la recherche d'un style efficace avec sa nouvelle MotoGP. "On a fait des changements de set-up et d'électronique et j'apprends à les exploiter. On a aussi obtenu un feedback très important de la moto, sur lequel on va maintenant pouvoir continuer à travailler."

Alors qu'il expliquait mardi manquer de grip sur le pneu arrière ("Avec mon style de pilotage, j'ouvre les gaz tôt et quand le bitume devient chaud, on perd en adhérence."), Aleix Espargaro notait déjà des progrès le lendemain : "La moto a fortement progressé. On a beaucoup travaillé sur les réglages de l'électronique et on a cherché une meilleure configuration du traction control, obtenant de bons résultats. On a aussi travaillé sur la traction en sortie de virage et il était important de vérifier le comportement de la moto dans ces conditions très chaudes, similaires à celles de la course. Il nous reste encore beaucoup de travail à abattre, mais je suis confiant. Et puis j'ai bien conscience que je suis dans une équipe factory, avec beaucoup de personnes qui travaillent dur pour faire du mieux possible."

Le management également optimiste

A la tête de l'équipe, on juge également ces essais prometteurs.

"Il n'y a eu qu'une courte pause depuis Sepang 1, ce qui ne nous a pas laissé le temps de réaliser de grosses améliorations. Nos ingénieurs ont néanmoins travaillé dur et nous avons réussi à apporter plusieurs nouveautés," indique Satoru Terada, directeur de l'équipe.

"Même si ce sont de petites avancées, nous avons bel et bien progressé à la fois du côté du moteur et de l'électronique. Nous avons également travaillé sur le châssis et trouvé de bons compromis de set-up, je suis donc très heureux du déroulement de ces quelques jours."

L'équipe dispose désormais d'une quantité significative de données à analyser avant le prochain rendez-vous, fixé au 14 mars pour l'ultime séance d'essais de l'intersaison.

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Lancement du Team Suzuki GSX-RR
Pilotes Davide Brivio , Aleix Espargaró , Maverick Viñales
Type d'article Résumé d'essais