Le MotoGP annonce un projet de Grand Prix au Kazakhstan

Un Grand Prix MotoGP doit se tenir au Kazakhstan dès 2023, d'après un nouvel accord annoncé par la Dorna.

Le MotoGP annonce un projet de Grand Prix au Kazakhstan

Après l'Arabie saoudite et l'Inde, annoncés ce mois-ci, c'est le Kazakhstan qui rejoint la liste des nations avec lesquelles le MotoGP souhaite monter un projet de Grand Prix. Le championnat vient en effet de révéler qu'une épreuve doit s'y tenir dès 2023, s'ouvrant ainsi à une nouvelle région du monde grâce à ce pays situé en Asie centrale, et qui a des frontières communes avec la Russie, la Chine, la Mongolie, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan et le Turkménistan.

Le Grand Prix du Kazakhstan doit se disputer sur le circuit de Sokol, décrit comme "un tout nouveau complexe de sports mécaniques". Il se situe à proximité d'Almaty, la plus grande ville du pays, au sud, près du Kirghizistan.

Dorna Sports, promoteur du MotoGP, évoque un contrat de cinq ans, sans toutefois donner plus de détails sur l'accord passé, et se réjouit de cette nouvelle expansion : "La région sera un nouveau pitstop pour le MotoGP, alors que le championnat continue de se développer dans le monde en s'engageant auprès de nouveaux marchés et de nouvelles bases de fans".

Si ce projet aboutit comme le souhaite la Dorna, le Kazakhstan deviendra le 30e pays à accueillir un Grand Prix moto depuis la création du Championnat du monde en 1949. Sokol serait quant à lui le 74e circuit différent à avoir vu passer les Grands Prix.

Le circuit de Sokol, où doit se tenir le GP du Kazakhstan MotoGP à partir de 2023

Le circuit de Sokol, où doit se tenir le GP du Kazakhstan MotoGP à partir de 2023

Le calendrier de la saison MotoGP ne cesse de s'enrichir, bien que les plans de la Dorna aient plusieurs fois été revus à la baisse depuis le début de la crise sanitaire. Le championnat a tout de même atteint le nombre record de 20 manches cette année, et l'on attend une saison plus dense encore en 2023.

Alors que la Formule 1 vient d'annoncer un calendrier de 24 Grands Prix, le MotoGP ne devrait plus tarder à dévoiler son programme complet, avec probablement 21 courses sur l'agenda. Compte tenu des accords en vigueur des Grands Prix actuels et des annonces récentes à l'instar de celle-ci, ce qui intéressera particulièrement c'est le sort des épreuves prévues en Finlande (annulée quatre années de suite et aujourd'hui en difficulté financière) et en Hongrie (annoncée pour 2023 au printemps 2021).

On sait pour le moment que le championnat débutera du 24 au 26 mars au Portugal et l'on connaît aussi les dates de quelques autres épreuves à l'image du Grand Prix de France. Le déplacement au Qatar devrait, lui, se faire en fin de saison compte tenu de travaux réalisés sur le circuit de Losail, et les manches espagnoles, actuellement au nombre de quatre, doivent entrer dans un processus d'alternance afin de libérer de la place pour d'autres nations.

La saison prochaine verra par ailleurs le nombre de courses doubler lors de chaque week-end puisque le MotoGP va mettre en place un nouveau programme prévoyant une course sprint le samedi, sur une distance réduite de moitié par rapport à l'épreuve principale du dimanche.

Lire aussi :
partages
commentaires
Viñales et son équipe ont manqué de courage pour le choix des pneus
Article précédent

Viñales et son équipe ont manqué de courage pour le choix des pneus

Article suivant

Ducati oscille entre "joie et amertume" après le GP du Japon

Ducati oscille entre "joie et amertume" après le GP du Japon