MotoGP - De gros progrès en 3 jours pour Mike di Meglio

Mike di Meglio a conclu mercredi sa deuxième séance d'essais de l'année, dans la chaleur étouffante de Sepang. Le Français fait partie de ceux qui se sont montrés plus rapides que lors des tests réalisés précédemment sur ce même circuit, et ce même si les conditions n'étaient à priori pas propices à l'amélioration des performances enregistrées en début de mois.

Malade durant la majeure partie de ces essais, Mike a malgré tout poursuivi son travail d'adaptation à sa nouvelle moto, une Ducati GP14 Open qu'il a prise en main début février alors que son coéquipier Hector Barbera l'avait déjà pilotée en fin d'année dernière.

Avec l'aide du team Avintia Racing et des ingénieurs de Ducati, il tente d'améliorer ses sensations, en particulier en sortie de virage. Di Meglio se plaint en effet d'une ouverture de gaz trop agressive et souhaite adapter le comportement de la moto à ses goûts en travaillant sur l'électronique. "Le problème, c'est que tout est nouveau. Je vois bien que l'année dernière m'a été pratiquement inutile. Je n'ai rien appris sur l'électronique, les suspensions et tout ce qu'on a sur une véritable MotoGP," regrette-t-il.

Avec 112 tours à son actif, Mike di Meglio boucle ces essais au 20e rang, à 2.3s du leader. S'il reste distancé par son coéquipier (8e à 1.1s du temps de référence), il aura gagné près d'une seconde et demie au cours de cette séance. De quoi tirer un bilan positif, d'autant que le verdict du chronomètre s'accompagne de meilleures sensations au guidon.

"Ce matin je me suis attelé à boucler un tour rapide et j'ai beaucoup progressé en comparaison des derniers essais. Cet après-midi, la température de la piste a rendu les choses difficiles, mais je suis quand même satisfait parce qu'on a trouvé un bon set-up de base. Je me sens plus à l'aise sur la moto et je peux attaquer plus fort," commente Mike di Meglio.

"Même si je ne me sentais pas très bien aujourd'hui, j'ai essayé de faire de mon mieux pour fournir autant d'informations que possible à l'équipe. Je suis proche d'Hector - pas autant que je le voudrais, mais je suis plus proche de lui en tout cas. On voit bien qu'il a beaucoup d'expérience en MotoGP et le fait de travailler avec lui m'aide à m'améliorer. Il nous faut encore progresser, mais on est chaque jour de plus en plus prêt pour débuter la saison au Qatar."

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de février à Sepang II
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Héctor Barberá , Mike di Meglio
Équipes Avintia Racing
Type d'article Actualités