Nakagami doit copier Márquez : "Si Marc indique la voie, on la suit"

Takaaki Nakagami juge nécessaire de s'inspirer des réglages et du pilotage de Marc Márquez, ses résultats étant meilleurs et la Honda étant taillée pour lui.

Nakagami doit copier Márquez : "Si Marc indique la voie, on la suit"

Les pilotes Honda ont été nombreux à briller pendant les essais du GP des Amériques. En course, seul Marc Márquez a répondu aux attentes, en dominant l'épreuve de bout en bout. Takaaki Nakagami avait aussi un très bon rythme mais il est tombé en tout début de course, Pol Espargaró manquait de confiance avec l'avant et a dû se contenter de la dixième place, tandis qu'Álex Márquez, moins étincelant que les autres pilotes de la marque japonaise dans les deux premiers jours, n'a vu l'arrivée qu'au 13e rang.

Le cadet des frères Márquez a estimé que son aîné faisait "la différence" à Austin et qu'il plaçait la barre "plus haut pour tous les pilotes Honda", montrant ainsi la direction à suivre : "Quand quelqu'un est très bon chez Honda, on a les données, les informations", a souligné Álex Márquez. "On peut juste se concentrer sur ça, c'est un peu plus facile et ça améliore un peu le niveau de la moto."

Takaaki Nakagami a précisé que Marc Márquez était performant en roulant avec une moto aux réglages "diamétralement opposés" à ceux de Pol Espargaró. Pour le Japonais, l'ensemble des pilotes Honda n'a qu'une option pour espérer de bons résultats avec la RC213V et ne pas rester sur le bord de la route : s'inspirer des réglages et du pilotage de l'octuple Champion du monde, d'autant plus que le constructeur continue à faire évoluer sa machine pour l'adapter au style de son pilote star.

"Marc n'est pas encore à 100%, mais sur certaines pistes il a été en mesure de se battre pour la victoire", a rappelé Nakagami dans une interview accordée à l'édition italienne de Motorsport.com. "Cela signifie qu'il progresse sur le plan physique. Son style est très physique. Il sait comment développer une moto adaptée à lui-même."

"Sa moto s'améliore, alors peut-être qu'il va falloir qu'on adapte notre moto à ce qu'il fait. Je pense que c'est la voie la plus simple. Si Marc commence à gagner, ça veut dire que la moto fonctionne, alors il faut qu'on suive son exemple. Si on suit notre propre route, ça pourrait être difficile. Nous sommes une équipe satellite, pas officielle ; si Marc indique la voie, on la suit. Il faut que l'on soit agressifs et que l'on s'adapte."

Takaaki Nakagami a senti un changement depuis le retour de Marc Márquez en début de saison. L'Espagnol est le premier à tester les nouveautés et ce n'est que si elles sont jugées efficaces que les pilotes LCR en bénéficie, à l'image du châssis utilisé par Márquez depuis Assen, modifié depuis et confié pour la première fois à Nakagami dans le test post-course de Misano. "L'année dernière, Marc n'était pas en forme pour courir et moi je recevais de nouvelles pièces pour les courses", se souvient-il. "Désormais, Marc va mieux et il teste de nouvelles pièces pour la moto."

"Les pilotes d'usine les essayent et l'équipe satellite les obtient ensuite. L'année dernière, c'était quasiment irréel : nous sommes une équipe satellite, mais on avait presque l'impression d'être l'équipe d'usine ; chaque fois que quelque chose de nouveau arrivait, j'étais toujours parmi les premiers à le tester ! Maintenant, il y a Pol et Marc, donc quand une nouvelle pièce arrive elle va dans l'équipe HRC, et ensuite chez nous."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Il y a 15 ans : Elías s'offre le GP le plus serré de l'Histoire
Article précédent

Il y a 15 ans : Elías s'offre le GP le plus serré de l'Histoire

Article suivant

Il y a dix ans : le 2e titre féérique de Casey Stoner

Il y a dix ans : le 2e titre féérique de Casey Stoner
Charger les commentaires