Nakagami compte serrer les dents pour être au départ

Toujours en grande difficulté avec sa main droite blessée, Takaaki Nakagami doit se contenter de la dernière place sur la grille mais il compte bien être au départ du Grand Prix du Japon.

Nakagami compte serrer les dents pour être au départ

Takaaki Nakagami connaît décidément un Grand Prix très compliqué au Japon et imaginait certainement autre chose pour sa course nationale. Alors qu'il souffre de la main droite, dont il s'est fait opérer lundi, il a été autorisé à participer aux premiers essais, puis son état a été réévalué par les médecins vendredi soir et il a à nouveau reçu leur feu vert pour prendre la piste ce samedi.

Néanmoins, le Japonais a dû composer avec une forte douleur ainsi qu'avec des conditions très piégeuses. La pluie s'est en effet invitée dès les EL2 et s'est intensifiée par la suite, provoquant l'annulation des EL3 et un décalage de plus d'une heure des qualifications. S'il a en conséquence moins roulé, Nakagami s'est malgré tout fait piéger durant la Q1, par laquelle il a dû passer puisqu'il n'est pas entré dans le top 10 au terme des essais libres.

 

Cette chute n'a pas impacté ses deux doigts blessés, mais l'a condamné à terminer dernier de la séance et donc à partir de la dernière place sur la grille. Car en dépit de ses grandes difficultés, Nakagami compte bien être au départ de la course dimanche après-midi.

"Aujourd'hui je n'ai pas pris d'antidouleurs parce que je voulais en garder pour la course de demain", a-t-il expliqué. "Pour être honnête, mes sensations sont très mauvaises. J'ai eu très mal dès ce matin. Le problème c'est que c'est douloureux, et même si je m'attendais à ne pas avoir de problèmes pour piloter aujourd'hui étant donné que c'était mouillé, j'ai eu beaucoup de mal dans la séance de ce matin."

Vendredi, le pilote LCR expliquait avoir perdu respectivement 20% et 60% des tendons de l'annulaire et de l'auriculaire de sa main droite, et souffrir d'une cicatrice encore très fraîche, qui ne cesse de saigner. Si certains mouvements ne lui posent pas de difficulté, grâce notamment à un gant adapté, il admettait avoir une sensibilité limitée dans les freinages les plus forts du circuit de Motegi.

"Comme hier, j'arrive à freiner, relâcher et mettre les gaz ; ça, ça va", explique-t-il ce samedi, "mais quand je commence à relâcher les freins et qu'ensuite je dois changer de position, j'ai vraiment de mauvaises sensations. Je perds du temps et mes sensations étaient très mauvaises. J'ai de la chance qu'on n'ait pas eu les [EL3], je n'ai donc fait que 15 minutes cet après-midi. J'ai eu une petite chute ; ça a été, pas de problème sur mon doigt."

Dans ces circonstances, Nakagami sait pertinemment que la course s'annonce éprouvante, avec 24 tours à boucler alors qu'il n'en a pas enchaîné plus de neuf d'affilée depuis le début du week-end. "On verra pour demain, j'ai encore une interrogation pour la course mais on va essayer. Je vais faire de mon mieux et j'espère pouvoir gagner des places et prendre du plaisir", déclare-t-il.

Même si Tetsuta Nagashima, wild-card chez Honda, et Takuya Tsuda remplaçant de Joan Mir chez Suzuki, seront présents sur la grille, Nakagami est le seul pilote japonais titulaire en MotoGP cette saison, et sa participation à la course est forcément très importante aux yeux du public, d'autant plus que le GP du Japon revient pour la première fois en trois ans au calendrier. 

"Il y a bien sûr de la pression", a-t-il reconnu. "Mais demain les prévisions semblent bien meilleures qu'aujourd'hui, alors c'est une bonne nouvelle. Je ne veux pas penser aux choses négatives. Je vais partir dernier alors je vais essayer d'être régulier. J'aurai bien sûr besoin d'une piqûre avant la course pour essayer de réduire un peu la douleur, mais on va continuer à pousser."

Avec Léna Buffa

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Une bonne stratégie pour Zarco et des espoirs pour la course
Article précédent

Une bonne stratégie pour Zarco et des espoirs pour la course

Article suivant

Enfin un départ sans personne devant pour Binder !

Enfin un départ sans personne devant pour Binder !