MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
07 août
EL1 dans
23 Heures
:
36 Minutes
:
29 Secondes
C
GP d'Autriche
13 août
Prochain événement dans
6 jours
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
14 jours
10 sept.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
42 jours
25 sept.
Prochain événement dans
49 jours
09 oct.
Prochain événement dans
63 jours
16 oct.
Prochain événement dans
70 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
91 jours
13 nov.
Prochain événement dans
98 jours

Nakagami proche du podium : "J'ai essayé de faire comme Márquez"

partages
commentaires
Nakagami proche du podium : "J'ai essayé de faire comme Márquez"
Par :
29 juil. 2020 à 09:47

Takaaki Nakagami a quitté Jerez après un deuxième week-end de course solide, qui l'a rapproché du podium et galvanisé. L'observation des données de Marc Márquez n'y est pas étrangère !

En l'absence de Marc Márquez et alors que Cal Crutchlow reprenait la piste encore convalescent, Takaaki Nakagami a pris la tête du clan Honda lors du Grand Prix d'Andalousie et réalisé sa meilleure performance globale en MotoGP. Leader de deux séances d'essais libres pendant le week-end, il s'est qualifié huitième et a rallié l'arrivée en quatrième position, à seulement une demi-seconde du podium.

"C'était une très belle course, j'étais vraiment proche du podium. J'ai fait de mon mieux", commente le pilote LCR, désormais propulsé au quatrième rang du championnat. "Je pense que ce week-end j'ai beaucoup amélioré mon pilotage. Je suis très heureux d'avoir encore progressé. Et au championnat, maintenant je suis en bonne position. J'espère que la prochaine étape ce sera de monter sur le podium."

Lire aussi :

Dixième le week-end précédent, Nakagami a bouclé cette deuxième course 16 secondes plus vite qu'il ne l'avait fait pour le Grand Prix d'Espagne ! Sa position de départ n'y était pas étrangère, puisqu'il a réussi à éviter cette fois les embouteillages des premiers tours et à d'emblée se placer dans le groupe de tête.

"Les conditions étaient vraiment difficiles. Il y avait moins d'adhérence que le week-end dernier, mais mon temps au tour est plus rapide. Clairement, pendant toute la course j'ai eu beaucoup de mal à avoir de l'adhérence à l'avant, mais je pense que je n'étais pas le seul, parce que pendant longtemps j'ai suivi Viñales et lui aussi a eu beaucoup de mal avec l'avant. Il a souvent fait des erreurs, ou bien il a failli perdre l'avant et tomber. Je pense qu'il a changé de style, qu'il a trouvé quelque chose, a amélioré ses temps au tour, et au final il était un peu plus rapide que moi et il a dépassé Valentino. Mais je n'étais pas trop loin."

Fier d'avoir tenu bon, le pilote japonais s'est trouvé aux premières loges pour observer des machines concurrentes, particulièrement la Ducati de Bagnaia et la Yamaha de Viñales. "Ce sont des motos assez différentes. Je les ai suivies pendant la course et, par rapport à la Yamaha, la Honda a un style assez différent. Pour moi, c'est vraiment bien pour me faire comprendre des choses pour l'avenir et que je puisse me battre pour le podium à chaque course."

Mais l'observation la plus payante est certainement celle qu'il a minutieusement menée sur les données de Marc Márquez. Parfois épaulé par le directeur technique du HRC et le team manager de Repsol Honda, le pilote LCR a découvert de nouvelles façons de faire et, après avoir rapproché ses réglages de la machine du champion espagnol, c'est de son style de pilotage qu'il a tenté de s'inspirer.

"J'ai essayé de changer de style et de faire comme Márquez, mais ce n'est pas facile. C'était la première fois que je le faisais en course et ça a l'air de bien fonctionner. Je comprends maintenant la moto et comment gérer les pneus Michelin", explique-t-il. "Takeo [Yokoyama] est venu plusieurs fois dans notre stand. Il a regardé les données de ma moto et de mon style par rapport à celles de Marc, et il m'a donné quelques conseils, par exemple sur comment arrêter la moto, [en disant] Marc fait ci ou ça, essayons. Alberto [Puig] est aussi venu plusieurs fois me saluer et il m'a donné quelques conseils pour la course."

Lire aussi :

"Le HRC m'a apporté un soutien très chaleureux et c'est une bonne chose pour l'avenir. J'espère qu'on pourra continuer comme ça. Maintenant je pense qu'ils ont compris l'importance que je termine près du podium", souligne Takaaki Nakagami, qui se dit "fier" de son résultat, même s'il en veut plus. "Je suis déçu parce que ça a été un triplé Yamaha et si j'avais fini sur le podium, ça aurait peut-être été une autre histoire. Mais quoi qu'il en soit, j'ai fait de mon mieux."

"Je ne comprenais pas vraiment comment gérer la Honda de 2019. Tout le monde dit qu'elle est plus dure physiquement, que ce n'est pas une moto facile à contrôler, mais maintenant je le comprends petit à petit, et surtout grâce à ce week-end. Quand j'ai vu les données de Marc, j'ai compris clairement, OK, c'est comme ça qu'il faut gérer. On voit clairement le résultat, je m'améliore continuellement." 

"Ces deux courses se sont courues dans des conditions spéciales et elles n'ont pas été faciles, mais tous les circuits ne seront pas comme ça. Ça a peut-être été ma course la plus difficile, mais finalement j'ai réussi à gérer. Et j'ai compris des choses, ça a été une course très importante pour moi en vue de l'avenir. Je m'en suis bien sorti, donc je suis assez content de cette course."

Pol Espargaró "complètement cuit" après un GP chaud bouillant

Article précédent

Pol Espargaró "complètement cuit" après un GP chaud bouillant

Article suivant

Le premier GP a fait douter le patron du team Petronas sur Rossi

Le premier GP a fait douter le patron du team Petronas sur Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Andalousie
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Takaaki Nakagami
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa