MotoGP
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
15 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
28 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
35 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
43 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
71 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
78 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
92 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
99 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
106 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
120 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
127 jours

Le nombre de moteurs autorisés en 2020 abaissé entre 4 et 7

partages
commentaires
Le nombre de moteurs autorisés en 2020 abaissé entre 4 et 7
Par :
28 mai 2020 à 16:58

Les instances du MotoGP ont apporté des précisions quant aux moteurs autorisés par pilote pour la saison 2020, quel que soit le nombre de courses pouvant être disputées.

Le nombre de moteurs pouvant être utilisés par chaque pilote au cours de la saison fait partie des restrictions imposées aux équipes MotoGP afin de limiter leurs coûts. Ce quota devait logiquement être revu à la baisse, compte tenu de la réduction des courses constituant le championnat, toujours à l'arrêt près de trois mois après ce qui aurait dû être sa date de début. En dépit du fait que l'agenda soit encore à déterminer, la Commission Grand Prix a d'ores et déjà apporté des précisions en ce sens.

"Bien que la FIM, l'IRTA, la MSMA et la Dorna soient optimistes de pouvoir relancer le championnat, le nombre d'épreuves qu'il sera possible d'organiser en 2020 est toujours incertain. Pour cette raison, il a été approuvé à l'unanimité que l'allocation moteur de la catégorie MotoGP serait décidée avant la publication du calendrier modifié", est-il expliqué dans le dernier compte-rendu.

Lire aussi :

Ainsi, deux cas de figure sont évoqués, avec un championnat qui compterait soit jusqu'à 11 soit jusqu'à 14 épreuves. Dans le premier cas, les constructeurs pourront utiliser quatre moteurs par pilote (au lieu de sept habituellement) et jusqu'à six pour ceux qui bénéficient des concessions réglementaires (au lieu de neuf). Dans le cas d'un championnat qui compterait entre 12 et 14 manches, le nombre de moteurs autorisés par pilote passe à cinq pour Honda, Ducati, Yamaha et Suzuki et sept pour KTM et Aprilia.

Le premier cas évoqué par la Commission Grand Prix, celui d'une saison comptant jusqu'à 11 Grands Prix, se réfère selon les indications fournies ces dernières semaines par Carmelo Ezpeleta à une saison uniquement disputée en Europe. Le PDG de la Dorna a en effet indiqué que le premier plan actuellement à l'étude vise une reprise le 19 juillet à Jerez, puis environ 11 Grands Prix sur le vieux continent jusqu'en novembre. Il avait par ailleurs fait savoir que des épreuves pourraient être ajoutées au championnat à la suite de celles-ci, hors d'Europe cette fois, et que cela serait probablement précisé dans un second temps, en septembre. Cela correspondrait donc au second cas évoqué dans le détail du nombre de moteurs autorisés.

Lire aussi :

Article suivant
Espargaró "très proche d'un accord avec Aprilia"

Article précédent

Espargaró "très proche d'un accord avec Aprilia"

Article suivant

Promesse tenue : KTM a été le premier constructeur à reprendre

Promesse tenue : KTM a été le premier constructeur à reprendre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa