Le nouveau pneu avant de Michelin exclu pour 2022

Michelin n'envisage plus l'introduction de son nouveau pneu avant pour 2022 et cherche à l'améliorer encore en interne avant de le faire tester par les pilotes.

Le nouveau pneu avant de Michelin exclu pour 2022

Après le nouveau pneu arrière introduit l'an dernier, Michelin envisageait également l'arrivée d'une nouveauté à l'avant. Prévue pour 2021, elle avait été décalée à 2022 face à l'impossibilité de mener les essais nécessaires dans le contexte d'une année chamboulée par la pandémie de COVID-19. Les constructeurs avaient en effet dû se résoudre à un gel du développement technique au printemps 2020 et leurs essais avaient été suspendus.

Alors que ces séances sont essentielles pour que le manufacturier propose de nouveaux produits à l'évaluation des pilotes de course, les tests en vue de la saison actuelle ont été limités à une journée à Misano en septembre dernier et deux séances seulement au mois de mars à Losail. Dans le même temps, Michelin a décidé de retoquer ce nouveau produit afin de l'améliorer encore, mais son arrivée dans l'allocation n'est plus envisagée pour 2022.

"Nous poursuivons le développement, mais pour l'instant c'est un travail interne, au niveau du software", explique Piero Taramasso à l'édition italienne de Motorsport.com. "Nous voudrions apporter quelques modifications à la base que nous avions réalisée. Il s'agissait d'un pneu pensé pour offrir plus d'adhérence et une plus grande surface de contact au freinage et en entrée de virage."

"Nous essayons maintenant de travailler pour voir si nous arrivons à le rendre plus constant et moins sensible aux changements de température, en particulier lorsque les motos sont à l'aspiration. Nous y travaillons, mais il est exclu qu'il rejoigne l'allocation pour 2022", indique le responsable deux roues de Michelin Motorsport.

Lire aussi :

C'est donc un changement important dans les plans du manufacturier. Niant toute pression pendant l'hiver, Piero Taramasso avait réitéré la volonté de Michelin d'envisager l'introduction de ce pneu pour la saison prochaine. "Si nous avons assez d'informations fin 2021 et si les équipes sont d'accord, nous voudrions l'introduire en 2022. Ce n'est pas une nécessité, mais s'il est possible de le faire, c'est intéressant pour nous, parce que nous sommes aussi en MotoGP pour faire avancer notre technologie et nos connaissances", avait-il indiqué.

Une nouvelle carcasse au programme du test

Depuis le coup d'envoi du championnat, un test post-course a déjà pu avoir lieu à Jerez le mois dernier. Un second est au programme pour lundi prochain, au lendemain du Grand Prix de Catalogne. Pour Michelin, ce sera l'occasion de soumettre à nouveau aux pilotes une nouvelle carcasse de pneu arrière, déjà apportée lors des essais de Losail mais essayée par peu de concurrents à l'époque.

"Il s'agit d'un pneu pensé pour améliorer la phase de chauffe, et donc pour monter plus tôt en température. Il devrait également offrir un peu plus d'adhérence et être plus constant", explique Piero Taramasso. "Il faisait trop chaud au Qatar, parce que c'est un pneu qu'il faudrait tester dans des conditions fraîches, donc il faut espérer qu'ils pourront l'essayer le matin lors du test de lundi."

"C'est un pneu qui peut être utile sur des circuits comme Valence, Le Mans ou Assen, où les températures sont parfois très basses le matin. Par ailleurs, étant donné qu'il a les mêmes dimensions et la même rigidité que la carcasse actuelle, il pourrait aussi n'être utilisé que pour le mélange dur, par exemple, sans que les équipes aient à intervenir sur la géométrie des motos."

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires

Related video

Johann Zarco confirmé chez Pramac pour 2022
Article précédent

Johann Zarco confirmé chez Pramac pour 2022

Article suivant

Viñales récupère l'ancien chef mécanicien de Rossi

Viñales récupère l'ancien chef mécanicien de Rossi
Charger les commentaires