Rabat confirme à Austin en effaçant une mauvaise qualif

partages
commentaires
Rabat confirme à Austin en effaçant une mauvaise qualif
Par : Willy Zinck
26 avr. 2018 à 09:30

L'Espagnol a réalisé une belle remontée depuis la seconde partie de la grille pour aller chercher sa troisième arrivée dans les points en autant de courses chez Avintia.

Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Tito Rabat, Avintia Racing, Jack Miller, Pramac Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Jack Miller, Pramac Racing, Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing
Tito Rabat, Avintia Racing, Jack Miller, Pramac Racing

S'il est encore difficile en ce début de championnat de tirer des conclusions fermes et définitives sur les forces en présence et le niveau de forme de chacun, il est tout de même certain que Tito Rabat se révèle enfin en MotoGP depuis son arrivée chez Avintia.

Le passage d'une machine Honda à Ducati a fait le plus grand bien au Champion du monde Moto2 2014, qui a obtenu à Austin, le week-end dernier, son deuxième top 10 de l'année après sa septième place acquise en Argentine il y a deux semaines.

Pourtant, le scénario de ce Grand Prix des Amériques a dans un premier temps semblé prendre une tournure bien plus négative pour l'Espagnol, avec une chute lors de la deuxième séance d'essais libres le vendredi.

Pas de Q2 cette fois-ci pour Rabat

Seulement 12e à l'issue de cette première journée, le numéro 53 pensait disposer d'une fenêtre de tir lors des EL3 pour intégrer la Q2, mais des conditions trop fraîches, conséquences de l'averse qui s'est abattue sur le circuit texan samedi matin, ont fini de doucher ses espoirs.

Au final, Rabat s'est élancé depuis la 14e place, une position qu'il a su magnifier en course. "Je suis très content des trois premières courses de la saison, avec tout le bon travail réalisé par l'équipe et le niveau de performance de la Ducati", s'est-il félicité après coup. "Nous avons eu à nouveau un bon week-end, en dépit du fait que les conditions de piste lors des essais libres aient été difficiles, et nous n'avons eu de bonnes conditions que lors des EL2."

Véritablement transcendé en course, Rabat a fondu sur ses adversaires, jusqu'à s'offrir une lutte finale face à un autre pilote évoluant au guidon d'une GP17, Jack Miller, de laquelle il est sorti vainqueur dans la dernière boucle, faisant figure de deuxième pilote Ducati le mieux placé au classement final du Grand Prix des Amériques.

"Nous avons pris un risque au niveau du choix des pneus pour la course, mais le pari a fonctionné", poursuit-il. "C'était très amusant. Au début, j'ai rencontré des difficultés pour passer Bradley Smith, mais c'était vraiment excitant de piloter avec Lorenzo, Rins et Miller. Au final, j'ai eu une belle bataille avec Jack, et j'ai réussi à le passer dans le dernier tour. Ce résultat me met dans une bonne dynamique pour ma course à domicile, à Jerez."

Avec cette troisième arrivée dans les points, Rabat occupe à présent la neuvième place du championnat, avec 22 unités, soit quatre seulement derrière Jack Miller.

Article suivant
Iannone : "Il a été très dur d'être Andrea Iannone" en 2017

Article précédent

Iannone : "Il a été très dur d'être Andrea Iannone" en 2017

Article suivant

Honda n'a encore négocié avec aucun pilote pour rejoindre Márquez

Honda n'a encore négocié avec aucun pilote pour rejoindre Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Tito Rabat
Équipes Avintia Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions