Objectif atteint, Lorenzo a mis fin à sa série noire

Jorge Lorenzo mettait un point d'honneur à stopper sa perte de points ce week-end et c'est chose faite.

Après un problème de casque à Silverstone et une chute sous la pluie à Misano, le pilote majorquin s'est imposé aujourd'hui en Aragón pour revenir à 14 unités de Valentino Rossi au Championnat et retrouver, par la même occasion, l'avantage psychologique qu'il aime tant gérer.

"C'est une course très importante. Je le disais dès jeudi, parce que je sentais que si je continuais à perdre des points, il me serait pratiquement impossible de remporter le titre," rappelle-t-il. "C'est très important, c'était une course très difficile et riche en émotions parce que, après deux manches marquées par des fautes et par un peu de malchance avec la météo, j'avais un feeling négatif au fond de moi. Maintenant je peux oublier ces deux courses et juste aller de l'avant."

Merci à Márquez et Pedrosa !

Pour s'imposer, Jorge Lorenzo pouvait compter sur le rythme record qu'il a affiché tout au long du week-end. Mais il a aussi reçu deux petits coups de pouce. D'abord, la chute dès le deuxième tour du seul homme visiblement capable de le suivre et qui l'aurait probablement poussé à élever son jeu s'il était resté en bagarre.

"J'ai eu un peu de chance avec la faute de Márquez," reconnaît le vainqueur du jour. "Je savais qu'il était très fort ici, en particulier après le warm-up dont il a signé le meilleur temps dans son dernier tour, en pneus usés. Je savais qu'il serait très fort, en particulier dans la seconde moitié de la course, et qu'il serait très compliqué à battre aujourd'hui."

Márquez au sol, Lorenzo a pris conscience qu'une autre bagarre importante se jouait derrière lui entre un Dani Pedrosa redevenu très mordant et un Valentino Rossi tentant par tous les moyens de marquer les points de la deuxième place. Les attaques de l'Italien ayant été vaines, c'est une seconde bonne nouvelle pour Lorenzo : "Je dois remercier Dani aujourd'hui parce que ces quatre points sont très importants pour le Championnat."

"J'ai attaqué très fort, pas uniquement parce que je voulais semer Márquez, mais aussi parce que je voulais me creuser une certaine avance sur Dani et Valentino," précise l'Espagnol, qui ne s'est pas emballé quand on lui a annoncé une avance de 2.3s. "Je me suis dit, il faut que je reste concentré parce que Dani va tenter de faire de son mieux et, avec Vale dans sa roue, il va attaquer au maximum pendant toute la course."

Vainqueur par KO, Jorge Lorenzo a une nouvelle fois prouvé qu'il sait aussi bien afficher sa domination en piste qu'en hors-piste, en agrémentant ses célébrations de messages limpides. Aujourd'hui, après avoir écrit sur un panneau un "Yes we can" sans ambiguïté aucune, il a mimé un requin à son arrivée dans le parc fermé, répondant ainsi au casque que portait Valentino Rossi à Misano. "Je me sens aussi fort qu'un requin en ce moment, alors j'ai voulu faire durer la blague après cette victoire," a-t-il expliqué. Voyons voir si "la blague" se prolongera dans deux semaines, au Japon...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragon
Sous-évènement Course
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé de course
Tags championnat, course, grand prix, victoire