Objectif Jorge Lorenzo pour Valentino Rossi

La sixième place sur la grille de départ à plus de huit dixièmes de l’auteur de la pole position n’était pas vraiment la chose espérée par Valentino Rossi. Le nonuple titré pensait bien en avoir fini avec ce genre de scénario le reléguant derrière ses principaux rivaux. Mais le tourniquet du Sachsenring lui a rappelé que renouveler la prestation d’Assen d'il y a seulement quinze jours serait à chaque fois une gageure, au regard du niveau actuel extrêmement serré du MotoGP de cette année. Alors le "Doctor", pour la course de dimanche, va se concentrer sur l’essentiel : son équipier Jorge Lorenzo.

Et tant pis pour des Honda qui jouent dans leur jardin. Qu’elles filent après tout vers la victoire, le duo du HRC n’étant pas spécialement dangereux pour la course au titre. Le binôme "Por Fuera", en revanche, est à dix longueurs et troisième sur la grille de départ avec apparemment un bon rythme trouvé avec le pneu avant asymétrique. Pendant ce temps, l’homme de Tavullia a travaillé aujourd’hui avec la gomme medium. Mais rien n’est encore figé.

Il ne faudra donc pas se louper demain matin au terme du warm-up pour reprendre les trois dixièmes de déficit constatés sur l’équipier équipé de la même moto : "J’aurais voulu prendre le départ de cette course sur la première ligne et j’espérais bien faire un chrono juste en dessous des 1’21. Mais malheureusement, ça ne l’a pas fait. J’ai perdu des dixièmes par-ci par-là et, au final, me voilà sur la deuxième ligne. Je n’ai pas su faire un tour parfait."

Ma moto est facile à piloter en gommes usées et nous devons nous déterminer sur le pneu avant. J’hésite encore entre l’asymétrique et le médium

Valentino Rossi

"Maintenant, ce n’est pas une catastrophe et mon rythme global est assez bon. Je peux garder ce rythme y compris avec des pneus usés. Alors il nous reste à résoudre les derniers détails et progresser encore un peu. Après, on verra ce que dira la course." Une épreuve que l’étude des temps au tour semble promettre à Marc Márquez. En revanche, entre Dani Pedrosa, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi, la bataille de chiffonniers est annoncée : "Mon objectif sera de me battre avec Jorge Lorenzo et d’arriver devant lui pour marquer plus de points" a clairement avoué Rossi, logiquement focalisé sur son championnat.

Avant d’en arriver là, il faudra se débarrasser très vite des deux Ducati de Iannone et de Hernandez. Ce qui ne sera pas simple sur ce tracé tourmenté. Mais Vale est déterminé : "Ma moto est facile à piloter en gommes usées et nous devons nous déterminer sur le pneu avant. J’hésite encore entre l’asymétrique et le médium. J’ai pris ce dernier pour les qualifications", a-t-il confié à Speedweek, "car je pensais qu’il offrirait un avantage au freinage. Ce qui ne s’est pas vérifié. Nous verrons quelle sera la température de la piste demain afin de prendre la bonne décision."

Au terme de ce neuvième rendez-vous de la saison, la trêve estivale sera prononcée. Et Valentino Rossi a bien l’intention de partir en vacances l’esprit tranquille. C’est-à-dire avec une avance plus accrue dans la course au titre sur Jorge Lorenzo, qui pense évidemment tout à fait le contraire.

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Sous-évènement Qualifications
Circuit Sachsenring
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé de qualifications
Tags gp d'allemagne, sachsenring, valentino rossi, yamaha