MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé

Objectif première ligne pour Miller à Jerez

partages
commentaires
Objectif première ligne pour Miller à Jerez
Par :
2 mai 2019 à 14:45

L'Australien, auteur de brillantes qualifications lors des trois premières manches, tentera cette fois-ci de s'immiscer dans le top 3 sur la grille en Espagne.

Dans la foulée de son podium acquis lors du Grand Prix des Amériques et qui constituait son premier top 3 en MotoGP depuis sa victoire à Assen en 2016, Jack Miller est bien décidé à enfoncer le clou à l'occasion du lancement de la saison européenne.

L'Australien connaît jusqu'ici un excellent début de saison, marqué par une quatrième place en Argentine et donc une troisième à Austin. Sixième du championnat avant la tenue du Grand Prix d'Espagne, celui-ci ne figure d'ailleurs qu'à un point du pilote officiel Danilo Petrucci, et serait même sans doute devant l'Italien au classement si un souci de selle rarissime n'était venu compromettre son résultat lors de la première manche au Qatar.

Mais la frustration du résultat vierge accusé en ouverture de saison à Losail semble bel et bien être du passé, et le numéro 43 compte à présent capitaliser sur la très bonne dynamique qu'il poursuit depuis plusieurs semaines.

Alors, qu'espérer du week-end andalou ? Déjà une meilleure qualification que lors des trois premières épreuves, où il s'est invariablement placé sur le quatrième ou le cinquième emplacement de la grille de départ. "Nous avons été sur la deuxième ligne de la grille lors des trois premiers Grands Prix, donc nous allons essayer d'aller sur la première cette fois-ci", lâche simplement Miller au moment d'annoncer son objectif.  

Une position en première ligne aurait effectivement le mérite de lui permettre de bénéficier d'une piste dégagée dès le début de course. Un gain de temps certain, mais aussi et surtout une opportunité inestimable d'économiser le pneu avant, qui a coutume de souffrir plus souvent qu'à son tour dans la fournaise andalouse.

"Pour dimanche, le fait de mettre la moto sur la première ligne de la grille va être crucial", insiste l'Australien. "Car il fait toujours très chaud ici le dimanche, et de mon expérience de l'an passé ici, j'avais rattrapé le groupe devant moi assez rapidement mais dès que je m'étais retrouvé derrière eux, le pneu avant était devenu très chaud, et je ne pouvais plus faire les mêmes temps au tour. Il faut donc se retrouver très tôt devant et bénéficier d'une piste dégagée ne serait-ce que pour les pneus. Cela sera crucial pour la fin de la course."

Une pole position en 2014 à Jerez

D'habitude un circuit peu favorable aux Ducati, ces dernières avaient l'an dernier su donner tort aux prévisions, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo évoluant dans le groupe de tête avant de chuter ensemble (avec Dani Pedrosa) au cours d'un véritable jeu de quilles à Dry Sack.

Miller devrait donc avoir les moyens de ses ambitions en Espagne, lui qui évolue cette année sur une GP19, et qui y a déjà signé une pole position. "J'aime cette piste. J'ai eu une pole position ici par le passé, c'était en Moto3, et cela n'avait pas vraiment marché ensuite en course", se souvient-il. "Mais en termes de vitesse pure nous avons toujours été forts ici, même lors des essais hivernaux, ou lorsque j'étais sur la Honda. Je pense que nous devrions être rapides, mais il faut voir car tout le monde a fait beaucoup d'essais [à Jerez]."

 

Article suivant
Zarco : "Je sens que toute l'équipe est derrière moi"

Article précédent

Zarco : "Je sens que toute l'équipe est derrière moi"

Article suivant

Dovizioso ne voit aucune raison de ne pas être compétitif à Jerez

Dovizioso ne voit aucune raison de ne pas être compétitif à Jerez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Pilotes Jack Peter Miller
Équipes Pramac Racing
Auteur Willy Zinck