Objectifs 5e place au général et titre des indépendants pour Zarco

partages
commentaires
Objectifs 5e place au général et titre des indépendants pour Zarco
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
15 nov. 2018 à 18:05

Après avoir retrouvé le chemin du podium lors de la dernière épreuve en date, et toujours en l'absence de Cal Crutchlow (remplacé par Bradl), c'est donc à Danilo Petrucci que sera opposé Johann Zarco pour le titre de meilleur pilote indépendant.

Le Français de l'équipe Tech 3 arrive à Valencia en sixième position du général, avec une avance de 5 points sur le pilote Pramac Ducati, et vise par ailleurs la 5e place finale, alors qu'il est ex-aequo aux points avec Álex Rins, pilote d'usine Suzuki.

La troisième place signée en Malaisie a fait du bien au moral de celui qui voulait immédiatement se racheter après sa chute de Phillip Island, conséquence d'un contact par l'arrière avec la Repsol Honda de Marc Márquez.

"J'ai eu du repos dans la semaine suivant la Malaisie. Ce fut si bon d'avoir ce podium et ressentir de la bonne confiance en tant que pilote, alors qu'on donne le meilleur et le maximum de soi et que ça ne marche pas."

Le Français avait besoin de se rassurer après la déception en Australie, et la peur qu'il avait admis avoir ressentie lors du brutal épisode. Cette course de Kuala Lumpur a fait office de remède moral, pour lui qui rêve de victoires.

"Pour nous, le team Tech 3, depuis la Thaïlande, et la Yamaha, il s'agissait de la piste sur laquelle nous avions fait les tests avec exactement la même moto, et savions que si la moto ne marchait pas cette fois, le problème était peut-être avec le pilote… J'ai gardé le rythme jusqu'à la fin.

J'ai aussi appris de bonnes choses derrière Vale en début de course et cela m'a permis de faire une bonne course et de signer le podium. Je suis heureux, car même si j'ai souffert en milieu de saison, je suis finalement là à Valencia pour me classer pour le Top 5 de la saison avec Álex Rins et pour le premier titre d'indépendant à gagner. Ce sera une grande saison au final si je finis 5e."

Lire aussi:

Des amitiés avec la "French Touch" Tech 3, le futur avec Pedrosa

Cette manche de Valencia marquera évidemment aussi les adieux du Français à l'équipe Tech 3 Yamaha, avant de passer chez KTM, dont il enfourchera la moto dès mardi. Pour autant, Zarco ne se montre pas excessivement nostalgique à l'abord de ce tournant dans sa carrière, et est excité par le défi qui l'attend en tant que meneur d'une équipe factory pour les deux prochaines années, soutenue par un pilote d'essai de luxe en la personne de Dani Pedrosa.

Un Pedrosa qui fait ses adieux à la catégorie reine en tant que pilote de Grand Prix, et que Zarco n'a côtoyé jusqu'à présent que deux ans en piste, sans avoir réellement eu le loisir de réellement le connaître en dehors, comme d'autres vétérans qui partagent de nombreuses anecdotes au sujet du champion sans couronne.

"Je suis celui qui le connait le moins, je pense. J'ai pu enfin courir avec lui en MotoGP ces deux dernières années. Il était premier souvent quand j'étais en Pocket Bike et jouais à la PlayStation, en 2004 ! Il était Champion 250cc et je jouais toujours avec lui comme pilote. Puis, après ma victoire en Rookies Cup, j'ai passé du temps du temps à Barcelone, en 2008, à l'académie d'Alberto Puig et j'ai pu le rencontrer sur une piste de karting en entrainement sur une super moto. Dani est arrivé, il était pilote MotoGP et je pouvais presque le suivre. Je n'étais pas assez rapide, mais j'ai eu un premier contact avec un pilote MotoGP sur une même piste et ai vu comment élever mon niveau ; c'est un bon souvenir. Depuis l'an dernier, j'ai analysé ce qu'il fait en piste, il y a tant à apprendre. De par sa taille, il ne peut pas compenser le pilotage avec de la force et doit être très intelligent et faire tout à la perfection."

L'environnement sera cette fois plus international chez KTM, après avoir été biberonné dans un bain plus tricolore pour son arrivée marquante dans la catégorie reine.

"J'ai eu de bons moments et je suis si heureux d'avoir eu cette équipe française", commente Zarco, qui admet qu'il ne passait pas réellement voir le team depuis ses débuts en championnat du monde, en 2009. "J'étais dans mon monde, mais depuis deux ans, j'ai découvert une équipe presque 100% Française dans le paddock et ça m'a aidé à aimer ma French Touch ! On a eu un vraiment bon feeling. Je ne suis pas triste de les quitter car ils passent aussi chez KTM et nous aurons une relation de travail rapprochée et [il reste] aussi des amitiés."

Lire aussi:

Article suivant
Lorenzo pilotera dimanche et veut "un dernier cadeau" pour Ducati

Article précédent

Lorenzo pilotera dimanche et veut "un dernier cadeau" pour Ducati

Article suivant

"Bonnes sensations" pour Márquez avant Valence

"Bonnes sensations" pour Márquez avant Valence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3 , Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Guillaume Navarro