Deux accrochages entre KTM à Portimão

Danilo Petrucci a été poussé à la chute dès le premier tour du Grand Prix de l'Algarve, puis c'est Miguel Oliveira qui a été victime d'un accrochage avec Iker Lecuona, provoquant la sortie du drapeau rouge.

Deux accrochages entre KTM à Portimão

Trois des quatre pilotes KTM ont fini au sol durant le Grand Prix de l'Algarve, à chaque fois dans des accrochages survenus entre eux. Le plus gros a bien entendu été celui impliquant Miguel Oliveira et Iker Lecuona qui, dans l'avant-dernier tour a engendré la sortie du drapeau rouge et la fin prématurée de la course.

Cette collision a été provoquée par le pilote Tech3, en difficulté depuis le début de la course mais en bagarre à cet instant contre les deux représentants officiels du constructeur. "Je me suis beaucoup battu avec Miguel, ainsi qu'avec Brad [Binder] et Bastianini, mais quand j'ai essayé de le passer, j'ai perdu l'avant sur une petit bosse, je n'ai pas pu me rattraper, je suis tombé et je l'ai heurté", a expliqué Lecuona. "Je me suis excusé, je lui ai demandé s'il avait un problème et il m'a dit que non, de ne pas m'inquiéter. J'ai vu qu'il marchait, tout allait bien, alors je pense qu'il va bien."

"Un dénouement difficile pour un week-end difficile", a commenté Mike Leitner, directeur de l'équipe Red Bull KTM, qui a précisé que Miguel Oliveira semblait avoir échappé à toute blessure : "Heureusement, tout semble aller bien avec les pilotes actuellement." Le pilote portugais a toutefois été transporté à l'hôpital pour des examens de contrôle, dont les résultats n'ont pour le moment pas été communiqués.

Lire aussi :

Pour Lecuona, c'était la fin décevante d'un week-end pourtant prometteur alors qu'il s'était particulièrement mis en valeur samedi et assurait pouvoir viser haut en course. Seulement, au bout de quelques tours, la donne a changé pour lui. "Ce matin, je me sentais très bien, comme tout le week-end. Mais pendant la course, je ne sais pas, j'avais du mal à stopper la moto", explique-t-il. "Au bout de dix tours, j'ai commencé à avoir du mal avec l'avant, il se bloquait beaucoup et j'ai évité trois ou quatre chutes dans les virages 1, 5 ou 13. J'avais donc beaucoup de mal avec le pneu avant. [...] Mais je me sentais aussi confiant de pouvoir me battre pour le top 10. J'ai fait beaucoup d'erreurs, alors j'ai perdu le contact avec le groupe de tête, mais je savais que je pouvais quand même obtenir un bon résultat."

Petrucci hors-cours dès le premier tour

Avant que Lecuona ne voie s'envoler ses espoirs de top 10 dans le virage 13 du circuit portugais, c'est l'autre pilote Tech3 qui avait quitté la scène, et ce dès le premier tour. Comme à Misano il y a deux semaines, Danilo Petrucci a été la victime impuissante d'une collision sitôt la course lancée, mais cette fois il semble que ce soit un de ses collègues du groupe KTM qui en ait été à l'origine dans le peloton.

"Je n'ai vraiment pas les mots", regrette l'Italien, "car c'est la deuxième fois de suite qu'un autre pilote me met hors-course. Cette fois, c'était même une KTM. Je ne sais pas si c'était Brad ou Miguel, mais le résultat est le même. J'ai fait quatre virages et je suis tombé sans avoir commis aucune faute. C'est la deuxième fois en deux courses et la quatrième fois cette année. C'est vraiment un manque de chance, car on était vraiment en forme cette fois."

Hervé Poncharal ne peut qu'accuser le coup après cette quatrième course de suite sans points pour l'équipe Tech3. "Je suis désolé pour Miguel et désolé pour Danilo. Je pense que les KTM ne s'aimaient pas beaucoup ce week-end", commente-t-il. "Il parait que cela fait partie de la course, alors nous allons prendre les choses comme ça. J'espère vraiment que la dernière course, qui aura lieu la semaine prochaine, sera un peu meilleure. Cette saison a été longue, sans beaucoup de rayons de lumière, alors j'espère que nous en aurons à Valence."

partages
commentaires
Jack Miller déçu d'avoir été privé du duel avec Álex Márquez
Article précédent

Jack Miller déçu d'avoir été privé du duel avec Álex Márquez

Article suivant

Álex Márquez de retour à l'avant : "Je n'ai jamais cessé d'y croire"

Álex Márquez de retour à l'avant : "Je n'ai jamais cessé d'y croire"
Charger les commentaires