Oliveira 1er KTM au championnat, "une grande fierté" pour Poncharal

Alors que Miguel Oliveira est désormais le premier pilote KTM au championnat, dans un premier groupe très compact, Tech3 s'apprête à entamer la seconde moitié de la saison sur une piste qui donne bon espoir à son patron.

Oliveira 1er KTM au championnat, "une grande fierté" pour Poncharal

KTM était arrivé à Misano avec pour premier pilote au championnat Brad Binder, quatrième, mais à l'heure de quitter la côte adriatique la donne avait changé de façon nette puisque le Sud-Africain n'était plus que 11e. À présent, le nouveau leader du clan de Mattighofen n'est autre que Miguel Oliveira, qui comme son futur coéquipier a été l'un des vainqueurs surprises de l'été et occupe aujourd'hui le huitième rang du classement général, à 25 points du leader, deux unités devant le pilote officiel Pol Espargaró.

Lire aussi :

Les deux week-ends de Misano n'ont pourtant pas vraiment répondu aux espoirs de son équipe, le team Tech3, jusqu'à la seconde course qui, enfin, a permis à Hervé Poncharal de dresser un bilan "très positif". Oliveira s'y est classé cinquième, avec une nette avance sur ses poursuivants, de quoi empocher de gros points.

"Même si les qualifications n'avaient pas été telles que nous nous y attendions, nous savions que notre rythme de course était fort et nous espérions juste pouvoir prendre un bon départ", explique Hervé Poncharal au sujet du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Et le patron de l'équipe française a vu ses espoirs exaucés, voyant ses deux pilotes réaliser l'envol parfait et croyant même à un solide résultat d'équipe jusqu'à quelques encablures de l'arrivée.

"À la moitié du premier tour, Miguel se trouvait dans une solide position et nous avions récupéré pas mal de terrain. Iker [Lecuona] était devant lui, nous étions donc très satisfaits. À partir de là, nous avons gardé la tête dans les épaules, Miguel et Iker faisaient tous deux une très bonne course. Iker était devant pendant la première moitié de la course, puis Miguel l'a passé. Nous étions satisfaits, parce qu'Iker pouvait alors suivre Miguel et essayer de se reposer un peu. Au final, Miguel a passé la ligne d'arrivée en cinquième position, ce qui est un excellent résultat. Nous sommes les premiers KTM au championnat, ce qui est une grande fierté pour nous", assure Hervé Poncharal.

Seule ombre au tableau, l'abandon d'Iker Lecuona, dans une chute survenue en toute fin de course. "Nous ne pouvons pas être à 100% heureux, car alors qu'Iker était juste derrière lui, avec trois secondes d'avance sur le suivant tandis qu'il restait moins de trois tours, il a fait une erreur et il est tombé. C'est vraiment dommage. Cela aurait été un excellent résultat d'équipe, cinquième et sixième, le meilleur d'Iker jusqu'ici cette année. Mais le pauvre Iker est dévasté et très en colère contre lui-même, je ne veux rien ajouter. Il a fait un super week-end et une belle course jusqu'à deux tours de la fin."

"Retenons le positif : ils étaient cinquième et sixième à trois tours de la fin, Miguel marque 11 points avec sa cinquième place, KTM est sur le podium avec Pol [Espargaró] et nous continuons à nous rapprocher, quelle que soit la piste", souligne Hervé Poncharal. "Miguel est désormais huitième au championnat, tout est très, très serré, mais nous sommes en bonne position. Il y aura une sorte de pause après Barcelone, alors il faut que nous continuions à pousser, à marquer de gros points, et que nous quittions le Catalunya en ayant encore de bonnes chances d'obtenir une solide place au championnat."

Lire aussi :

Barcelone accueille cette semaine le paddock MotoGP pour une troisième course sans pause, un rythme qui se répète cette saison. Mais au diable la fatigue ! Le patron de Tech3 trépigne à l'idée de voir ses machines évoluer sur une piste différente de celle de Misano.

"Je crois que le circuit de Montmeló sera intéressant pour nous. Il y a une très longue ligne droite, de grosses zones de freinage, l'arrière de la piste est assez sinueux, il y a donc un peu de tout, et même si nous n'y avons fait aucun test depuis le Grand Prix de l'année dernière, je pense que ce sera un circuit intéressant sur lequel courir."

"Je pense que Miguel et Iker devraient tous deux être assez forts là-bas. Ils aiment ce circuit et nous avons hâte d'y courir. Nous avons pu voir que la manche Superbike a été assez mouvementée par rapport à la météo, alors j'espère vraiment que cette semaine elle restera stable sinon cela pourrait complètement changer la donne."

partages
commentaires
Le choc de l'annonce, puis l'ennui : Márquez décrit sa convalescence

Article précédent

Le choc de l'annonce, puis l'ennui : Márquez décrit sa convalescence

Article suivant

Rupture des ligaments à la cheville pour Crutchlow

Rupture des ligaments à la cheville pour Crutchlow
Charger les commentaires