Oliveira : Tech3, l'équipe idéale pour un rookie ambitieux

partages
commentaires
Oliveira : Tech3, l'équipe idéale pour un rookie ambitieux
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
26 mars 2019 à 11:30

Le pilote portugais a rapidement trouvé ses marques au sein de l'équipe Tech3, qu'il a intégrée cette année pour faire ses premiers pas en MotoGP. Encadré par Hervé Poncharal et Guy Coulon, le Portugais peut s'appuyer sur l'expérience d'un team désormais très impliqué auprès de KTM.

Rookie discret, Miguel Oliveira apprend les arcanes de la catégorie reine au sein d'une équipe qui semble parfaitement lui convenir. Il faut dire que le team Tech3, une structure aussi simple qu'ambitieuse, a tout pour coller au profil de ce jeune pilote, vice-Champion du monde à la fois en Moto3 et en Moto2, et pas le moins du monde impressionné par l'aura des top pilotes avec lesquels il partage désormais la piste.

Lire aussi :

Lorsqu'Hervé Poncharal témoignait, après leur premier Grand Prix commun, de sa fierté à l'égard du jeune Portugais, c'était le signe qu'Oliveira − pur produit de la filière KTM − était définitivement adopté par la famille Tech3. À la figure paternaliste du fondateur de l'équipe s'ajoute par ailleurs un background solide, de quoi combler le débutant et lui donner la certitude de se trouver dans un environnement propice à l'apprentissage qui l'attend cette année.

"Hervé est très dédié à son équipe. De toute évidence, il dirige un team performant depuis de nombreuses années", salue Miguel Oliveira auprès de Motorsport.com. "Le travail d’Hervé est assez important afin de créer un pont entre la partie technique de l'équipe et KTM. Je pense qu’il fait bien son travail et, en tant que personne, je n’ai rien à dire hormis de bonnes choses. Je suis vraiment content de l’avoir comme patron, c’est quelqu’un de bien à avoir à ses côtés."

Une première étape pour se rapprocher de l'usine

À l’inverse de ce qu’il a connu avec Yamaha, le team Tech3 bénéficie cette année des mêmes machines que l’équipe officielle à laquelle il est relié. Malgré 20 années de collaboration avec le constructeur japonais, dont deux en 250cc puis 18 en 500cc et MotoGP, les choses n’allaient pas dans ce sens et un tournant s'est révélé nécessaire aux yeux d'Hervé Poncharal : c'est ainsi que l’équipe de Bormes-les-Mimosas a décidé de s’allier avec KTM à partir de 2019 afin d’acquérir un nouveau statut, celui de véritable junior team.

Lire aussi :

L’équipe française est désormais très impliquée auprès de KTM pour accélérer le développement de la RC16 avec laquelle roulent ses deux pilotes − Oliveira, donc, et Hafizh Syahrin − ainsi que les deux officiels que sont Johann Zarco et Pol Espargaró"À présent je pense que c’est vraiment la première étape pour que l’équipe soit plus proche que jamais d’une usine", témoigne Oliveira.

Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3

Si le Portugais, âgé de 24 ans, croit indéniablement en cette équipe et se considère chanceux d'en faire partie, il en va de même pour Kenny Foray, de dix ans son aîné, et qui a rejoint cette année Tech3 pour la première saison du MotoE. "Travailler avec toute l’équipe Tech3, en général, c’est quelque chose de bien", nous explique le Francilien, qui vient prolonger la liste des pilotes français ayant couru pour le team provençal"J’ai 34 ans, j’ai toujours passé ma vie en Endurance, et aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir intégrer un team comme celui-ci, dans un paddock comme celui-ci. C’est juste quelque chose de vraiment bien. Pour moi ce n’est que du bonus, et être avec ces gens-là, qui sont très agréables, est vraiment quelque chose de génial. À moi maintenant de faire en sorte que la saison soit belle."

L'expérience d'un chef mécanicien emblématique

L'autre pilier de Tech3, c'est assurément Guy Coulon, l'un des trois fondateurs de l'équipe en 1989, avec Poncharal et Bernard Martignac. C'est lui qui accompagne Miguel Oliveira dans ses premiers pas, comme il l'a fait il y a deux ans avec Johann Zarco.

"J’étais vraiment content et enthousiaste lorsque j’ai su que j’allais travailler avec lui car, pour un gars comme moi, c’est un privilège d’avoir à ses côtés quelqu’un qui est l’un des fondateurs de l’équipe et une personne qui évolue dans le paddock depuis de nombreuses années", se réjouit le rookie, qui mesure sa chance de pouvoir bénéficier de l'expérience du chef mécanicien français.

"Guy est une personne très spéciale. Il est capable de vraiment vous écouter et de comprendre d’un point de vue extérieur ce dont vous avez besoin. Il est en mesure de changer la moto d’une bonne façon, afin de suivre une bonne direction, et je pense que c’est très important pour apprendre. J’apprends de lui."

Lire aussi :

Bien qu’il ne travaille pas directement avec lui, Foray a également pu côtoyer son compatriote à Jerez, en novembre dernier, lors des premiers essais hivernaux du MotoE, Coulon assurant la direction technique de la structure. Étant très engagé en MotoGP, le chef mécanicien ne peut pas être à plein temps aux côtés des pilotes du championnat tout électrique, néanmoins Foray a su apprécier cette présence : "Il a été là lors de la première séance. Il a été très curieux de savoir ce que c’était."

Article suivant
Des podiums, l'objectif d'Aprilia pour ces deux prochaines années

Article précédent

Des podiums, l'objectif d'Aprilia pour ces deux prochaines années

Article suivant

Lorenzo en meilleure forme avant l'Argentine

Lorenzo en meilleure forme avant l'Argentine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , MotoE
Pilotes Miguel Oliveira
Équipes Tech 3
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir toute l'actu