"Pas si mal" jugent les pilotes Yamaha après les qualifs

Aujourd'hui encore, les Yamaha ont laissé le devant de la scène aux Honda et aux Ducati. Jorge Lorenzo et Valentino Rossi doivent se contenter respectivement de la sixième et de la huitième place sur la grille de départ, un résultat décevant au regard du palmarès de leur machine sur ce circuit de Losail, mais qu'ils tempèrent en estimant avoir limité les dégâts.

"J'espérais obtenir une meilleure place sur la grille, mais ça n'est pas si mal," juge Valentino Rossi, distancé de 0.738s par le poleman. "Bien sûr, j'aurais préféré la deuxième ligne à la troisième, mais le rythme de la moto a été bon et j'ai eu d'assez bonnes sensations. Mon rythme n'a pas été mauvais même si celui de Márquez et Dovizioso est meilleur, mais nous ne sommes que samedi. Il nous faut travailler, essayer de progresser et épargner autant que possible nos pneus pour avoir un meilleur rythme pendant la course."

Différents de ceux de l'année dernière, les pneus sont effectivement au coeur du problème pour les pilotes Yamaha, qui n'ont eu de cesse de tester la gomme dure, tantôt à l'avant tantôt à l'arrière, afin d'en juger le niveau en vue de la course. Si le pneu le plus tendre (médium) semble privilégié afin de ne pas perdre trop de temps en début d'épreuve, il faut s'assurer qu'il ne s'use pas trop vite, en particulier car le mélange proposé par Bridgestone est plus soft qu'en 2014. En parallèle, il faut chercher les réglages de fourches permettant d'obtenir le meilleur grip en restant dans des limites de stabilité acceptables, ce qui tend à relever du compromis. Un travail minutieux qui n'a pas encore porté ses fruits, alors qu'il ne reste plus que les 20 minutes du warm-up pour tenter de trouver une solution miracle.

"Ma position n'est pas si mauvaise étant donné que beaucoup de pilotes bénéficiaient d'un pneu supplémentaire," rappelle Jorge Lorenzo. "Il sera très difficile de gagner ici, parce que pour le moment nous n'avons pas trouvé le set-up parfait. En Essais Libres 4 j'ai utilisé un pneu qui n'offrait aucun grip, mais en qualifs mon premier pneu a heureusement très bien fonctionné. Le deuxième avait moins de grip, mais il n'était pas trop mal. J'ai signé un assez bon temps compte tenu de l'état de la piste."

"Il nous faut travailler," reconnaît le pilote majorquin. "On ne sait pas ce qui va se passer demain sur la distance avec le pneu le plus tendre. Ce sera dur de garder le même rythme toute la course, mais je suis physiquement et mentalement prêt à donner le maximum."

A lire aussi | Le compte-rendu des qualifications

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Sous-évènement Qualifications
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé de qualifications
Tags losail, qatar