PCR falsifié : Avintia se sépare du mécanicien fautif

Le team Avintia a licencié le mécanicien qui avait présenté un résultat de test PCR falsifié pour entrer dans le paddock de Misano.

PCR falsifié : Avintia se sépare du mécanicien fautif

Mardi, l'IRTA, l'association des équipes, a annoncé qu'un mécanicien du team Avintia avait vu son accès au paddock interdit au moins jusqu'à la fin de l'année après avoir fourni un résultat de test PCR falsifié sur la plateforme mise en place par la Dorna, ayant modifié la date d'un résultat obtenu précédemment pour participer au Grand Prix d'Émilie-Romagne. Avintia a décidé de se séparer de ce membre de son équipe.

L'équipe andorrane se dit en "pleine conformité avec toutes les mesures prises" pour limiter les risques de contamination sur les circuits et regrette l'attitude de cet individu. "Nous sommes contraints de prendre des mesures disciplinaires et de mettre fin à toutes nos relations avec ce membre de notre équipe qui [lundi], grâce à l'excellent travail effectué par la Dorna et l'IRTA, a échoué à falsifier un test PCR afin d'entrer dans le paddock du circuit de Misano pour le prochain Grand Prix", annonce le team Avintia, qui n'a plus que trois courses à disputer en MotoGP avant de quitter la catégorie.

"L'équipe est indirectement responsable des coûts engendrés par les mesures exceptionnelles et les protocoles imposés à tous ses employés par le COVID-19, et nous avons conscience que ce comportement aurait mis en danger les personnes travaillant pour l'équipe et le championnat, uniquement à des fins personnelles. Ce comportement nuit non seulement à l'image de l'équipe, mais aussi au reste du paddock et à l'ensemble du championnat."

"Nous tenons à clarifier qu'il est de la responsabilité de chaque membre de référencer son résultat de test PCR sur une plateforme en ligne mise en place par l'organisation, pour chaque circuit, selon un protocole actuellement en place en raison du COVID-19, avant d'accéder au paddock."

"Avintia Esponsorama Racing tient à présenter ses excuses et remercie la Dorna et l'IRTA pour leurs efforts afin de garantir la sécurité de tous dans le paddock, permettant ainsi au championnat de se dérouler correctement."

Depuis le début de la pandémie, la Dorna impose en effet des tests PCR réguliers, tandis qu'un fonctionnement en bulle a été mis en place sur les pistes afin de limiter les interactions et donc les risques de contamination. Ces mesures ont été maintenues même si le personnel travaillant pour les équipes et le championnat a pu recevoir les deux doses du vaccin de BioNTech et Pfizer dès le mois passé au Qatar en début d'année.

Lire aussi :

partages
commentaires
Doohan : Le MotoGP se relèvera du départ de Rossi
Article précédent

Doohan : Le MotoGP se relèvera du départ de Rossi

Article suivant

Un MotoGP "irrespectueux" a laissé Scott Redding "déprimé"

Un MotoGP "irrespectueux" a laissé Scott Redding "déprimé"
Charger les commentaires