Pecco Bagnaia et les champions 2022 honorés au gala de la FIM

La Fédération internationale de motocyclisme a mis à l'honneur ses champions 2022 lors de son gala annuel, organisé samedi soir à Rimini. Le Champion du monde MotoGP, Pecco Bagnaia, était présent.

Pecco Bagnaia et les champions 2022 honorés au gala de la FIM

La Fédération internationale de motocyclisme a honoré samedi soir à Rimini ses champions qui ont écrit l'histoire de la saison 2022, lors d'une cérémonie qui a permis de les récompenser. Plus de 800 personnes étaient réunies au palais des congrès de la station balnéaire italienne à cette occasion. Ce rassemblement annuel se tenait au lendemain de la réélection de Jorge Viegas à la tête de la FIM.

Représentants des différentes fédérations, légendes de la moto, promoteurs de championnats, constructeurs, équipes et sponsors ont assisté à l'événement. Au cours de cette cérémonie, toutes les disciplines moto se trouvant sous l'égide de la FIM ont été saluées et les vainqueurs des différentes compétitions sont montés sur scène pour recevoir en guise de récompense une médaille d'or.

Avant d'honorer les champions les plus attendus, le président de la fédération internationale a remis un prix spécial à Valentino Rossi. Le champion italien, qui achève sa première année loin du MotoGP et s'est reconverti sur quatre roues en disputant le GT World Challenge, a honoré cette cérémonie de sa présence. Les champions de la catégorie "Ultime" ont ensuite été célébrés. Sacré Champion du monde MotoGP cette année pour la première fois de sa carrière, Pecco Bagnaia a été chaleureusement ovationné.

Pecco Bagnaia avec sa médaille d'or.

Pecco Bagnaia avec sa médaille d'or.

"Sincèrement, lorsque j'ai fini la course à Valence, j'ai vu tellement de gens pleurer, c'était chargé en émotion pour tout le monde parce que je sentais sur mes épaules toute la pression de quinze années sans titre pour Ducati", a confié l'Italien devant l'assistance. "C'était le premier titre aussi pour un pilote italien après Valentino. C'était très difficile à gérer mais tout ce poids s'est envolé et je me suis senti beaucoup mieux, et j'ai perçu la même sensation dans toute mon équipe, toute la pression de la saison s'est en allée."

"Franchement, on attendait plus au début [de la saison]", a ajouté le successeur de Fabio Quartararo. "Après les premières courses, on était en difficulté. On a beaucoup travaillé, mon équipe a fait un boulot incroyable, les ingénieurs sur le circuit comme ceux à l'usine. J'ai beaucoup travaillé avec mon entourage. J'ai commencé à gagner mais j'ai aussi beaucoup chuté. C'était difficile de rester constant. J'ai appris beaucoup de toutes ces erreurs. Lors de la deuxième partie de saison, tout s'est passé à la perfection. Remonter 91 points, c'était un énorme défi, et ça donne un goût encore meilleur à ce titre."

Ont également été honorés lors de cette cérémonie Sam Sunderland (rallye-raid), Toni Bou (trial), Andrea Verona (enduro), Bartosz Zmarzlik (speedway), Tim Gajser (MXGP) et Álvaro Bautista (World SBK).

Lire aussi :
partages
commentaires

Avant Ducati, quels constructeurs ont fait le doublé MotoGP/WorldSBK ?

Ces cicatrices que Ducati a dû panser après le passage de Valentino Rossi