Pecco Bagnaia : "On a amélioré une moto parfaite"

Pecco Bagnaia juge les progrès effectués par Ducati dans le test de Jerez "incroyables". La marque a évalué un nouveau carénage, un échappement long et son moteur 2022.

Pecco Bagnaia : "On a amélioré une moto parfaite"

Le test de Jerez est à l'image de la fin de saison de Ducati et de Pecco Bagnaia. Les essais se sont déroulés à merveille et celui qui compte désormais quatre victoires en Grand Prix a survolé la dernière matinée d'essais avec une machine dotée d'importantes nouveautés. Ces dernières semblent déjà efficaces et Bagnaia se réjouit du travail de développement effectué par les ingénieurs de Borgo Panigale.

"Je suis content, Je pense qu'on a encore du travail mais je me sens bien. J'ai parlé avec Jack, on a plus ou moins les mêmes idées de la moto", se réjouit le pilote italien, impressionné que Ducati ait pu trouver des gains sur une Desmosedici qui était déjà devenue la référence du plateau : "La moto était déjà parfaite et on a amélioré une moto parfaite. C'est incroyable. Comme je l'ai dit, les chronos effectués avec des pneus medium usés sont incroyables. Ça montre que Ducati a fait un travail excellent. Ce n'est pas facile d'améliorer une moto déjà fantastique. On aura beaucoup plus de choses à tester l'an prochain [au test de] Sepang."

Cette dernière phrase sonne comme un message d'alerte pour une concurrence qui a peiné à suivre le rythme de Ducati, Bagnaia en tête, lors des dernières courses de la saison. Et pendant que Fabio Quartararo s'inquiète de voir peu d'évolutions sur la Yamaha avant le test de Sepang prévu en février 2022, son rival peut déjà compter sur une moto profondément modifiée.

"Je ne suis pas surpris parce que je sais que Ducati travaille beaucoup", souligne Bagnaia. "On a toujours beaucoup de choses à tester. Je n'ai pas été surpris. Je suis très confiant, parce que ce qui est positif, c'est que j'ai été plus rapide que lors des qualifications [du Grand Prix d'Espagne] avec un pneu medium, alors qu'il y avait du vent. C'est incroyable et on travaille dans une bonne direction, c'est certain."

Carénage, échappement, moteur... des évolutions en pagaille

La moto testée cette semaine par les représentants de l'équipe d'usine et les pilotes Pramac était basée sur le modèle 2021 mais elle était dotée d'importantes évolutions, à l'image d'un nouveau carénage et d'une sortie d'échappement très longue. Pecco Bagnaia veut attendre d'éplucher l'ensemble des données récoltées avant de se prononcer sur les gains apportés sur ces nouveautés mais il se montre une nouvelle fois très confiant.

"Je me sens très bien, grâce au travail qu'ils font. Je suis vraiment confiant, Ducati a toute ma confiance pour le développement. Je pense qu'on dit de bonnes choses, Jack et moi, à Ducati, pour améliorer cette moto. Ce ne sont que de petites différentes, des choses fonctionnent bien, d'autres non. On enchaîne juste les tours pour tester différentes pièce afin de comprendre quoi utiliser l'an prochain. Je me sens déjà bien. Je tiens à remercier Ducati."

Francesco Bagnaia, Ducati Team

"On a testé un carénage différent qui est bon mais on a encore du travail sur ça, parce qu'il est totalement différent du précédent", a précisé le vice-Champion du monde. "On doit comprendre s'il sera meilleur ou pas. Je l'apprécie parce qu'il est plus sympa. Ce sera important de choisir le bon pour l'année prochaine. C'est sûr qu'il sera bon et on doit faire plus de tours avec. Pour le moment je me sens bien quand je l'utilise, il y a plus de positif que de négatif, mais ce n'est pas encore décidé."

"Concernant l'échappement, on a testé différentes choses. Ducati essaie toujours d'avoir une bonne compréhension de la situation. J'ai senti que c'était plus ou moins la même chose mais ils travaillent à l'usine, ils voient les données et peut-être que ça a apporté un changement. Pour le moment, la nouvelle moto donne de bonnes sensations."

Ducati testait aussi son nouveau moteur, aux performances pour le moment équivalentes à l'ancien, un bon signe puisque la marque découvre à peine comment l'exploiter. Bagnaia perçoit une marge de progrès dans les réglages électroniques : "Le caractère du moteur est totalement différent et comme toujours, quand il y a un élément totalement nouveau, il faut le comprendre. [Le moteur] est plus ou moins au niveau de l'ancien mais ce n'est que notre deuxième journée avec, donc on a encore de la marge."

Les pilotes de la marque espéraient enfin quelques gains dans le turning de la moto, déjà nettement amélioré ces derniers mois mais pas encore parfait. Jerez n'est pas le terrain de jeu idéal pour mesurer une évolution sur la Ducati : "On a travaillé sur de petites choses, mais cette piste n'était pas la pire pour le turning de la moto".

Lire aussi :

partages
commentaires
Test Jerez, J2 - Bagnaia large leader à la mi-journée
Article précédent

Test Jerez, J2 - Bagnaia large leader à la mi-journée

Article suivant

Test Jerez, J2 - Bagnaia conclut l'année devant Quartararo

Test Jerez, J2 - Bagnaia conclut l'année devant Quartararo
Charger les commentaires