Bagnaia peine à garder l'espoir : "Fabio a déjà gagné le titre"

Pecco Bagnaia, Johann Zarco et Joan Mir ne croient plus vraiment en leurs chances de revenir sur Fabio Quartararo. Pour la plupart des acteurs du plateau, le Français a désormais un avantage impossible à combler.

Bagnaia peine à garder l'espoir : "Fabio a déjà gagné le titre"

Fabio Quartararo a creusé l'écart au championnat au GP de Grande-Bretagne, en s'imposant pendant que les deux pilotes qu'il devançait dans la course au titre, Pecco Bagnaia et Joan Mir, rencontraient des problèmes liés à leurs pneus. Le pilote Yamaha a maintenant 65 points d'avance sur Mir et cinq de plus sur Bagnaia. Ce dernier ne croit plus vraiment en ses chances de couronne mondiale, malgré les 150 points encore à prendre si le calendrier actuel reste en place.

"Fabio a déjà gagné le titre, parce que 70 points à reprendre, c'est trop", a confié le pilote Ducati au site officiel du championnat. "Mais on ne perd pas notre ambition de victoire. Ça sera très difficile parce que quand on fait un bon travail tout le week-end et qu'en course, il se passe une chose qui ne permet pas de rouler à son rythme, on n'est pas aussi rapide que possible. Donc c'est très difficile dans cette situation."

Johann Zarco, repassé devant Bagnaia pour un point à Silverstone, estime aussi que l'écart est désormais dur à combler : "Il a fait une opération parfaite et il a la vitesse depuis le début", rappelait le Provençal après l'arrivée"Après la pause estivale, il a confirmé sa vitesse car même en Autriche il se battait pour le podium dans un endroit où la Yamaha a normalement du mal. Il y a à nouveau pris un avantage et il est actuellement celui qui performe partout. Avec cette victoire, il a une bonne option ; je ne suis plus deuxième au championnat."

Lire aussi :

Joan Mir n'est guère plus confiant. Même s'il est devenu le principal poursuivant de Quartararo, le pilote Suzuki a reconnu ne pas être "vraiment optimiste" quant à ses chances de décrocher un deuxième titre consécutif, tout en promettant de ne rien lâcher : "C'est très compliqué au championnat, oui, mais c'est loin d'être fini", a assuré Mir. "Je vise la victoire et je veux faire de mon mieux. Il reste beaucoup de courses et tout peut arriver. Ça sera très dur de revenir. Ce qui me déçoit le plus, c'est de ne pas avoir pu donner 100% de mon potentiel [à Silverstone], qui était meilleur que la neuvième place."

De nombreux pilotes voient Quartararo décrocher le titre

Les propos des trois principaux rivaux de Fabio Quartararo au championnat pourraient sonner comme une tentative de le mettre sous pression, ce que Joan Mir a fait à travers diverses déclarations, mais les pilotes désormais exclus de cette lutte pensent aussi que le championnat est déjà en grande partie joué. Depuis plusieurs semaines, Marc Márquez fait de Quartararo son favori pour le titre et le GP de Grande-Bretagne n'a fait que le conforter dans cette impression.

"On ne peut jamais dire que c'est terminé mais en ce moment, Quartararo est le plus rapide en piste", a résumé le sextuple Champion de la catégorie. "Et sur les pistes où il souffre, comme au GP d'Autriche, il finit sur le podium – dans la première course, il a eu un peu de mal avec la pluie dans la seconde – mais quoiqu'il en soit, j'ai déjà dit il y a cinq ou six courses que je misais sur Fabio est c'est toujours le cas. Je vais continuer à miser sur lui parce qu'il est le plus rapide et qu'il l'a prouvé [à Silverstone]. Il a attaqué pendant quatre ou cinq tours et il a géré l'écart."

Aux yeux d'Aleix Espargaró, c'est là que se fait la différence : Fabio Quartararo est tout simplement le pilote le plus performant cette année, ce qui compte plus que son avantage au championnat. "Pour moi, ce n'est pas au sujet de la différence de points que [Quartararo] a : il pilote mieux que les autres et que chacun d'entre nous !" a estimé le pilote Aprilia. "Donc il peut en profiter, il peut continuer à piloter de la manière dont il le fait et il peut aussi faire des erreurs avec les points additionnels qu'il a. Mais sa position, ce n'est pas la plus grande différence. Pour le moment, il pilote le mieux de nous tous et c'est pour ça que je pense que c'est assez facile pour lui de gagner le titre : parce qu'il ne semble pas y avoir quelqu'un qui puisse le battre sur chaque course et il faut le battre sur chaque course pour gagner le championnat. Donc la plus grosse différence, c'est son style."

Quartararo est le seul pilote à s'être toujours qualifié dans les deux premières lignes et à avoir pris des points à chaque course. Même s'il a parfois été confronté à des problèmes, comme son arm pump à Jerez, son souci de combinaison en Catalogne ou l'arrivée de la pluie au GP d'Autriche, il s'est en effet toujours battu pour les premières places cette année. Selon Álex Rins, personne ne pourra stopper le pilote Yamaha s'il reste sur cette lancée. "Fabio a un gros avantage maintenant", a rappelé l'Espagnol. "Tout peut arriver, parce que c'est le MotoGP. Mais s'il garde son calme et qu'il continue comme ça, je pense qu'il gagnera. Je pense qu'il a fait de gros progrès depuis l'an dernier. S'il continue comme ça, il pourra prendre [le titre]."

Lire aussi :

Avec Angus Martin, Guillaume Navarro et Germán Garcia Casanova

partages
commentaires
Après un podium fondateur, Aprilia espère jouer le titre en 2023
Article précédent

Après un podium fondateur, Aprilia espère jouer le titre en 2023

Article suivant

Puig certain que Márquez aurait joué le podium sans sa chute

Puig certain que Márquez aurait joué le podium sans sa chute
Charger les commentaires