Pecco Bagnaia opéré avec succès : retour reporté à Misano ?

Blessé dans une chute en essais libres, Pecco Bagnaia espérait un retour à la compétition dans deux semaines, mais son équipe évoque à présent l'option d'une reprise à Misano, en septembre.

Pecco Bagnaia opéré avec succès : retour reporté à Misano ?

Pecco Bagnaia a été opéré avec succès ce samedi en Italie, au lendemain de l'accident dont il a été victime à la fin des Essais Libres 1 du Grand Prix de République Tchèque, à Brno.

Le pilote Pramac Racing s'était relevé de cette lourde chute, dans le virage 1 de la piste tchèque, et il avait quitté la zone en marchant, mais les examens pratiqués dans la foulée avaient immédiatement décelé la présence d'une fracture collatérale du plateau tibial, nécessitant une opération.

Lire aussi :

Après son passage par l'hôpital de Brno, Bagnaia a rejoint l'Italie ce matin et c'est à l'hôpital d'Ancône qu'il a été pris en charge. Après des examens complémentaires visant à s'assurer que seul le tibia était touché et que les ligaments du genou, notamment, étaient indemnes, l'opération a été pratiquée par le Dr Pascarella et son équipe. Une plaque, fixée avec des vis, a été posée afin de stabiliser l'os.

"Je dois remercier le médecin et son équipe pour le super travail qu'ils ont fait. Je me sens en forme", a écrit Pecco Bagnaia sur ses réseaux sociaux.

Le pilote italien devrait pouvoir quitter l'hôpital lundi pour rejoindre son domicile. D'après son équipe, il entamera alors tout de suite les soins de physiothérapie en vue d'un retour aussi rapide que possible. Seulement, contrairement à ce qui avait été annoncé hier, Pramac Racing n'évoque plus de retour lors du Grand Prix de Styrie, dans deux semaines, mais à Misano dans un peu plus d'un mois.

Alors qu'il n'est pas remplacé cette semaine à Brno, Bagnaia verra en revanche Michele Pirro, pilote d'essai Ducati, prendre sa place en Autriche la semaine prochaine. Il est vraisemblable à présent que Pirro conserve ce guidon pour la seconde course sur le Red Bull Ring, la semaine suivante.

 

partages
commentaires
Viñales troisième représentant Yamaha : "C'est ma faute"

Article précédent

Viñales troisième représentant Yamaha : "C'est ma faute"

Article suivant

Pas d'explication pour un Dovizioso "inquiet" après sa pire qualification

Pas d'explication pour un Dovizioso "inquiet" après sa pire qualification
Charger les commentaires