Bagnaia ne crie pas victoire après une pole inattendue

Pecco Bagnaia s'attend à une course difficile depuis la pole position à Austin.

Bagnaia ne crie pas victoire après une pole inattendue

Auteur d'une troisième pole position consécutive en MotoGP, Francesco Bagnaia a créé la surprise au Grand Prix des Amériques. C'est une autre Ducati, celle de Jack Miller, qui était attendue aux avant-postes à Austin, mais l'Australien s'est plaint d'un problème de pneu tandis que Bagnaia a véritablement pris son envol.

Huitième en EL1, sixième en EL2 et neuvième en EL3, l'Italien s'est ensuite hissé au troisième rang lors des EL4 et a grappillé en qualifications pas moins de 1,4 seconde sur sa référence précédente, toutes séances d'essais libres confondues. De quoi décrocher la pole position avec plus de trois dixièmes d'avance sur la concurrence, symbolisée par son dauphin, le leader du championnat Fabio Quartararo.

Lire aussi :

"[En EL3], j'étais plus en difficulté", a confié Bagnaia. "Puis nous avons décidé d'essayer de laisser la moto mieux suivre les bosses. Nous sommes revenus aux réglages de Misano, et tout était mieux. J'ai commencé à avoir une meilleure sensation en EL4, et j'ai pu avoir cette sensation à nouveau en Q2, c'était plus facile pour moi d'attaquer davantage. Quand j'ai vu qu'après le premier secteur j'avais deux dixièmes de retard, j'ai essayé d'attaquer davantage. Je suis vraiment content, parce que nous étions en difficulté au début du week-end, et maintenant, nous sommes de retour au sommet."

Le poleman Francesco Bagnaia, Ducati Team

"[La pole] était inattendue [hier] matin, mais après les EL4, j'ai vu que c'était possible de la faire, car ma sensation était bien meilleure. Je m'attendais à être rapide en qualifications. Puis c'est toujours très important de s'élancer en pole position. L'objectif principal est toujours la première ligne, mais la pole position, c'est encore mieux. Je pars avec Fabio, mais j'essaierai de prendre le tout meilleur départ et de rester devant."

Cette course ne s'annonce toutefois pas facile avec Quartararo et Marc Márquez à ses côtés en première ligne. Même Jack Miller, dixième sur la grille, inquiète le poleman. Bagnaia a beau avoir remporté les deux derniers Grands Prix en date depuis la pole position, il n'est pas certain de pouvoir rééditer cette performance.

"Ce sera plus difficile cette fois de rester devant, car je vois le rythme de Marc, Fabio ou Jack, et j'ai un meilleur rythme actuellement, mais c'est aussi vrai que j'ai trouvé une super sensation en Q2", analyse-t-il avec réalisme. "Je ne sais pas. Je suis sûr que Marc va essayer d'attaquer dès le début et de s'échapper. Sur cette piste, la clé sera d'être aussi constant que possible. C'est très difficile de ne pas faire d'erreur avec ces bosses, alors on verra. Je suis convaincu que nous pouvons nous battre pour rester devant, mais on verra, nous ne savons pas pour l'instant."

Une chose est sûre : avec déjà 48 points de retard sur Quartararo et seulement trois Grands Prix à disputer après celui-ci, Bagnaia ne peut pas se permettre de franchir la ligne d'arrivée derrière son rival s'il veut continuer à espérer le titre mondial.

partages
commentaires

Related video

De retour en première ligne, Márquez ne se voit pas favori
Article précédent

De retour en première ligne, Márquez ne se voit pas favori

Article suivant

Jack Miller furieux après un souci de pneu, Michelin lui répond

Jack Miller furieux après un souci de pneu, Michelin lui répond
Charger les commentaires