MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Pedrosa et son avenir : "Les choses avancent lentement"

partages
commentaires
Pedrosa et son avenir : "Les choses avancent lentement"
Par :
28 juin 2018 à 18:30

L'officialisation de la seconde équipe Yamaha qui pourrait aligner le pilote espagnol l'année prochaine se fait attendre.

Conférence de presse, Valentino Rossi, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Conférence de presse, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, en conférence de presse
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Conférence de presse, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, en conférence de presse
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Pour le deuxième Grand Prix consécutif, Dani Pedrosa a tenu en haleine le paddock MotoGP, ce jeudi. Après un point presse barcelonais qui avait attiré la foule des grands jours, le pilote espagnol était cette fois, à Assen, au cœur de l’attention durant la conférence de presse, mais il n'avait toutefois pas plus d'annonce à faire qu'il y a deux semaines.

"Je sais que beaucoup de personnes attendent et veulent avoir des informations, malheureusement [je n'en ai] pas encore", a déclaré Pedrosa lorsqu'il a été – inévitablement – interrogé sur son avenir. "Je ne peux donner aucune nouvelle différente de ce que j'ai déjà dit à Barcelone. Je pensais [pouvoir dire quelque chose], mais les choses avancent lentement et pour le moment on ne sait pas exactement [ce qu'il adviendra]. Tôt ou tard, j'aurai quelque chose à dire."

Tout porte à croire que cette attente témoigne des délais nécessaires pour la mise en place d'un projet des plus excitants, qui devrait voir Yamaha fournir deux M1 à une structure satellite – possiblement le team Angel Nieto –, mais dans des spécifications officielles ou du moins plus récentes que celles qu'utilise Tech3 à l'heure actuelle, le tout sponsorisé par Petronas. Après le nom de Jorge Lorenzo, c'est celui de Dani Pedrosa qui circule à l'heure de spéculer sur celui qui mènera cette équipe, le second pilote étant possiblement Franco Morbidelli.

Interrogé sur les semaines qui passent dans l'attente que soit officialisé ce programme, Valentino Rossi a dit ne pas être inquiet quant à l'issue des tractations. "Connaissant Yamaha, ils mettent un peu de temps mais à mon avis ça va se faire. J'espère qu'ils vont le faire, surtout parce que Franco aurait une moto. Il serait aussi, à mon avis, dans un très bel environnement parce qu'il y a un beau sponsor et peut-être Pedrosa, ou en tout cas un bon pilote comme coéquipier, mais il faut encore un peu de temps."

En tant que coéquipier actuel du Catalan, Marc Márquez a lui aussi été interrogé sur le sujet, sans pouvoir en dire beaucoup plus. "Vous pensez qu'il me le dit ?" a-t-il ri. "Je ne sais pas. Il a une option, mais l'avenir d'un pilote ne peut pas être annoncé s'il n'y a pas une équipe sûre. L'équipe n'est pas officielle, mais j'imagine que ce sera Yamaha, c'est la seule option qu'il a."

Que pense l'actuel leader du championnat de l'éventualité de voir celui qui a toujours fait équipe avec lui en MotoGP évoluer au guidon d'une Yamaha ? "Il sera rapide, c'est certain, mais on verra. S'il signe je donnerai mon avis, mais pour le moment il n'a rien annoncé et on va le respecter. Je vais attendre que ce soit officiel."

Rien de différent pour Yamaha

Comme il a déjà pu le faire savoir, Valentino Rossi estime que l'éventualité d'avoir deux Yamaha récente, voire officielles, dans une seconde équipe ne changerait rien de majeur à la donne pour lui.

"À mon avis, ça ne change pas grand-chose. On n'a pas besoin d'un autre team pour développer la moto, mais il est vrai aussi que si tu as quatre motos en piste, les autres testent peut-être un autre équilibre, un autre pneu, et on a plus de données au final…" suggère-t-il. "Comme on a pu le voir ces deux dernières années avec Tech3 et particulièrement Zarco, c'est bon d'avoir d'autres pilotes rapides sur la moto et cela peut aider à améliorer la moto."

"Sincèrement, pour moi cela ne fait pas de différence en ce qui concerne le résultat en général, cependant c'est bien pour tout, c'est bien pour Yamaha d'avoir quatre motos. Il semble que ce serait un bon projet, avec un bon sponsor et aussi de bons pilotes. L'un d'eux est Franco [Morbidelli] et je serais très heureux s'il pouvait piloter une Yamaha", ajoute le créateur de la VR46 Riders Academy, dont Morbidelli est membre.

"Je passe beaucoup de temps avec Franco, je connais son potentiel, il peut être fort avec la MotoGP, il a déjà montré du bon cette année même si la situation n'est pas facile dans son équipe. Je pense qu'il peut être fort avec Yamaha mais comme je lui dis toujours, j'espère qu'il ne le sera pas assez pour me battre !"

Avec Oriol Puigdemont

Ce qu'il faut retenir du GP de Catalogne :

Article suivant
Zarco : "Bien de travailler sur soi" après des courses "déprimantes"

Article précédent

Zarco : "Bien de travailler sur soi" après des courses "déprimantes"

Article suivant

Lorenzo n'a pas le pouvoir de choisir son ingénieur chez Honda

Lorenzo n'a pas le pouvoir de choisir son ingénieur chez Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Lieu Assen
Pilotes Dani Pedrosa Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa