Pedrosa - C'est Márquez qui a fait le choix du moteur Honda

Le pilote espagnol a fait savoir que le prototype actuel du HRC avait été conçu selon les goûts de son coéquipier.

Pedrosa - C'est Márquez qui a fait le choix du moteur Honda
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

G.G.C., Montmeló - En novembre dernier, lors du premier test de la pré-saison à Valence, le HRC présentait à ses pilotes, Marc Márquez et Dani Pedrosa, les spécifications du moteur de la RC213V 2016, auquel il ne serait plus permis de toucher une fois qu'il aurait été homologué par la FIM, avant le début du championnat.

Les essais de Valence ne se passèrent pas bien et le résultat fut pire encore à Jerez, où Honda a organisé un test privé quelques jours plus tard afin de cumuler plus de kilomètres. À partir de là, des changements ont commencé à être introduits, mais en travaillant sur la base du moteur déjà choisie et en suivant les indications des pilotes.

Le résultat, c'est une moto compliquée à piloter, qui présente peu d'accélération et n'affiche plus la vitesse de pointe impressionnante qui a toujours distingué la marque à l'aile dorée. Márquez a dû modifier son style de pilotage et Pedrosa, simplement, n’apprécie pas la moto.

En tête du championnat malgré les problèmes

Les problèmes persistent, mais sept Grands Prix ont déjà été disputés et le pilote de Cervera a pris la tête du championnat et fait clairement office de prétendant au titre. "Marc a fait de bonnes courses", expliquait Pedrosa dimanche, "il a pris les bons risques et il a été le plus régulier. La moto lui plaît plus, c'est lui qui l'a choisie."

Les choses se passent moins bien pour Pedrosa, qui compte 43 points de retard sur le leader du championnat. "À l'heure actuelle, c'est difficile de ne pas être en position de gagner, mais on se rapproche peu à peu et on verra bien comment va se poursuivre [le championnat]."

Dimanche, Márquez reconnaissait que ses résultats sont aujourd'hui meilleurs que ceux que la moto lui permettait d'espérer en début de saison. Quant à Dani, il s'est vu demander s'il espérait se battre pour le titre lorsque le championnat a débuté, et il a répondu : "Non, quand on a choisi la moto, je savais que ce serait très difficile. En novembre, je savais déjà comment était la moto. Mais c'est comme ça."

Jeudi, après avoir renouvelé son contrat avec Honda, Márquez a expliqué que l'une des raisons qui a retardé la signature c'est qu'il négociait l'avenir de son équipe et le poids qu'elle aurait dans les décisions portant sur le développement de la moto. "Qu'est-ce qu'il veut dire ? Qu'il veut plus de décisions ?" s'est interrogé Pedrosa. "Je ne sais pas bien ce qu'il pense à ce sujet, parce que je n'en ai pas parlé avec lui. Mais le choix de la moto que l'on a est le sien et je n'ai rien eu à voir avec cette décision. Et je n'ai rien d'autre à dire."

Il a été demandé à Dani s'il aurait pris la même direction s'il avait eu à choisir la moto.  "Différent", a-t-il affirmé. Puis de préciser : "Un moteur... différent. Au final, on n'a pas eu beaucoup de spécifications, mais parmi celles que l'on a eues, je n'aurais pas choisi celle-ci. À l'heure actuelle, il est devant et le mérite lui en revient. La moto lui plaît plus, il s'y est mieux adapté tandis que je souffre plus avec la moto de cette année. C'est évident, cela se voit dans les résultats et dans la façon de piloter."

Nouveau châssis dès la course

Le désespoir de Pedrosa est tel qu'il a utilisé dès dimanche, en course, le châssis prévu pour être testé lundi, anticipant ce test à la recherche d'une solution.

"On verra bien comment cela va évoluer pendant l'année et quels seront les progrès que nous ferons. Quoi qu'il en soit, il faut penser à l'équipe et pas uniquement à sa situation personnelle", explique-t-il. "Si vous regardez les autres Honda, elles sont beaucoup plus loin qu'il y a deux ou trois ans, quand vous aviez Bradl ou Bautista qui terminaient quatrième ou cinquième. Maintenant, ils sont dixième voire plus loin. Il faut donc que l'on essaye de faire travailler aussi les autres équipes."

Face à cette situation, il a été demandé à Dani Pedrosa s'il était envisageable que chaque pilote puisse choisir sa propre moto. "Impossible, compte tenu des règles", a-t-il répondu.

partages
commentaires
Honda n'a pas trouvé la clé en essais

Article précédent

Honda n'a pas trouvé la clé en essais

Article suivant

Dovizioso a connu un problème de pneu "anormal" en course

Dovizioso a connu un problème de pneu "anormal" en course
Charger les commentaires