Chute pour Pedrosa alors qu'il avait la "possibilité de gagner"

partages
commentaires
Chute pour Pedrosa alors qu'il avait la
Par : Michaël Duforest
7 oct. 2018 à 15:55

Dani Pedrosa a terminé son Grand Prix de Thaïlande au sol après une chute au 19e tour de course, alors que son rythme le plaçait parmi les meilleurs.

Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
La moto endommagée de Dani Pedrosa
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Une chute vraiment dommage tant l'Espagnol avait donné l'impression d'avoir retrouvé sa pointe de vitesse en début de course. Parti de la septième position, il avait pourtant connu un mauvais départ, perdant directement cinq places avant même la fin du premier tour.

"J'ai eu un problème d'embrayage au départ, ça ne m'a pas permis de prendre un bon départ. Au premier virage je n'étais pas trop mal, mais Miller est arrivé, il a lâché les freins et nous a sortis tous les deux, donc ça nous a fait perdre encore plus de places plus loin dans la ligne droite. J'ai perdu peut-être quatre secondes dans les deux premiers tours, mais ensuite j'étais revenu à une seconde avant la chute, c'est le point positif." 

Lire aussi:

Le pilote de la Honda frappée du numéro 26 était en effet fortement remonté sur les tours suivants, jusqu'à cette chute dans le virage numéro 5. Une chute soudaine, que l'Espagnol explique très simplement.

"J'améliorais mes temps, j'allais vite, je me rapprochais, et je suis rentré dans le virage, et j'ai perdu le grip. La fourche a fait un mouvement bizarre à cause d'une bosse, j'ai perdu le grip, et j'ai chuté."

Pedrosa sentait-il qu'un bon résultat été possible ? S'il est impossible de prédire les réactions de chaque pilote lors d'une bataille en groupe, l'ancien Champion du monde 250cm³ croit qu'en tout cas, sur le rythme de course seul, la victoire était un objectif réalisable. 

Lire aussi:

"J'avais la sensation qu'il y avait la possibilité de gagner, au moins sur le rythme. Mais après, quand tu arrives sur le groupe, il faut te battre, et trouver comment passer. Je ne sais pas comment ça se serait passé dans le groupe, mais si on regarde juste le rythme, il y avait moyen."

Les choses ne s'annonçaient pourtant pas de la meilleure des façons, à cause de l'utilisation quasiment forcée du pneu dur à l'arrière. Une gomme nécessaire pour Pedrosa, mais qui lui procure de grandes difficultés au niveau de la mise en température.

 
Prochain article MotoGP
Viñales a retrouvé une "Yamaha normale" en Thaïlande

Article précédent

Viñales a retrouvé une "Yamaha normale" en Thaïlande

Article suivant

Dans le coup jusqu'à la mi-course, Crutchlow a souffert par la suite

Dans le coup jusqu'à la mi-course, Crutchlow a souffert par la suite
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Pilotes Dani Pedrosa Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions