Pedrosa deuxième après une belle bataille avec les Yamaha

Le pilote Honda a terminé deuxième et fait le jeu de son coéquipier Marc Márquez, après avoir dépassé en course ses principaux rivaux au championnat : les deux Yamaha officielles ainsi que la Ducati d'Andrea Dovizioso.

W.Z., Alcañiz - Il est des résultats qui sont bons pour la confiance, et la deuxième place obtenue ce dimanche par Dani Pedrosa en fait sans doute partie. Après deux dernières courses compliquées, en particulier celle de Misano où le numéro 26 n'avait pas été dans le coup et terminé à la 14e place, celui-ci a bien redressé la barre à domicile.

Pourtant, le pilote Honda a bien cru vivre de nouveau un week-end compliqué en Aragón. Après de solides mais peu représentatifs débuts sur piste humide le vendredi, Pedrosa n'avait pu faire mieux que sixième en qualifications.

Un résultat qui était loin d'être idéal, alors qu'un Valentino Rossi amoindri et qu'un Marc Márquez n'ayant pas pu effectuer son dernier run en Q2 avaient tout de même fait mieux que lui.

Il a donc fallu inverser la tendance en course, et pour ce faire le Catalan a pris le contre-pied de son coéquipier, en recourant aux pneus medium à l'avant et à l'arrière de sa Honda – Marc Márquez a de son côté opté pour une solution 100% hard. "Je pense que nous devons nous montrer heureux car nous avons eu un bon weekend globalement", admet-il. "Nous étions là et c’est très positif pour l’équipe. Je dirais que le pire moment a été la qualification hier, mais nous avons été très performants cette fois."

Un choix de pneus plus agressif

Bien lui en a pris puisqu'en dépit d'un départ laborieux, Pedrosa est ensuite parvenu à tailler la route et se frayer un chemin jusqu'à la deuxième marche du podium, son huitième cette saison. "Au début de la course, je ne sais pas exactement pourquoi, mais vers le second tour, le groupe s’est détaché et j’étais dans le second groupe", a détaillé le Catalan lors de la conférence de presse d'après-course. "J’étais à gauche au départ et en arrivant au virage, je ne pouvais pas vraiment progresser, et les gars de l’extérieur étaient plus rapides et ont pu prendre accélérer plus tôt. C’est là que j’ai été distancé derrière Maverick."

Une bataille intense s'est alors engagée avec son compatriote de chez Yamaha, ce dernier étant chaussé du pneu dur à l'arrière. "Je savais que je devais un peu le gérer et rester calme sur les gaz au début", reprend Pedrosa. "J’étais bloqué derrière Maverick, il ne faisait pas d’erreurs et après j’ai réussi à forcer la décision."

Avec le mauvais envol de Cal Crutchlow et la baisse de régime d'Andrea Dovizioso, en délicatesse avec ses gommes lors de la seconde partie de la course, Pedrosa s'est donc retrouvé en bonne posture pour revenir sur Valentino Rossi puis Jorge Lorenzo devant lui, et viser ainsi le podium. "J'ai ensuite commencé à rattraper [les pilotes devant moi], et j'ai constaté que mon rythme était bien meilleur pour refaire mon retard. Je me sentais bien, même si j’étais à la limite avec l’avant. C’est toujours bon de passer des pilotes. C’était proche avec Valentino… trop proche. Mais c’est un chouette résultat."

Il est vrai que si la manœuvre opérée sur Lorenzo pour l'obtention de la deuxième place s'est déroulée sans accroc, celle réalisée un peu plus tôt sur le Docteur a occasionné une belle frayeur au pilote Honda. "Je n’ai pas vu les images, donc je ne peux que parler de mon feeling sur la moto", débute l'Espagnol. "Sur la moto, j’ai trouvé ça très proche. On le ressent. C’est sûr qu’au début, il ne m’a pas vu. Mais une fois côte-à-côte, on essaie de donner de la place. On était à 300km/h. Je ne crois pas que c’était nécessaire de forcer tant car le risque et la marge d’erreur sont importants. Mais j’avais de la vitesse. Ma vitesse ne s’est pas interrompue avec l’aspiration en passant à côté de lui comme deux tours avant avec Dovi, heureusement, et j’ai pu continuer et sortir de ce sandwich." 

Mais tout est bien qui finit bien pour Pedrosa, et au-delà d'avoir pris l'avantage en course sur le transalpin, l'Ibère passe également devant au championnat pour deux petits points. De bon augure pour la suite de la saison, alors qu ses récentes contre-performances semblent désormais derrière lui.

Avec Guillaume Navarro

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Sous-évènement Course
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions