Sentiments mitigés pour Pedrosa, 7e à Buriram

partages
commentaires
Sentiments mitigés pour Pedrosa, 7e à Buriram
Par : Michaël Duforest
6 oct. 2018 à 15:03

Dani Pedrosa s'élancera de la septième position pour le premier Grand Prix de Thaïlande de l'Histoire, un résultat qu'il aurait selon lui pu améliorer sans quelques fautes dans son tour rapide.

Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

L'Espagnol s'est qualifié un rang plus haut que la position qu'il occupait vendredi en fin de journée, mais avec un écart plus important avec la tête, occupée ce samedi après-midi par son équipier Marc Márquez. Un écart imputable selon lui à des fautes, qui l'ont tenu écarté de la deuxième ligne de la grille de départ.

"Le premier pneu n'a pas fonctionné, et j'ai dû tout miser sur le second", explique Pedrosa. "J'ai fait des fautes à certains endroits et j'ai perdu quelques dixièmes, qui m'auraient probablement suffi pour être en deuxième ligne. Aujourd'hui, les temps se sont améliorés et ça nous a coûté un peu plus cher."

Après un début de saison très compliqué, le pilote de la Honda numéro 26 revient peu à peu dans le rythme, à quelques courses de la fin de sa carrière en MotoGP. Un point positif pour Pedrosa, qui s'attend tout de même à une course compliquée dans la fournaise qu'est la Thaïlande à cette période de l'année.   

Lire aussi:

"L'important, c'est qu'on soit un peu plus près. On rattrape encore le temps perdu avec les premiers. La course sera compliquée, la chaleur est très élevée et la condition physique sera un élément clé."

La chaleur a également un impact sur les pneumatiques apportés sur le circuit de Buriram par Michelin. Comme une très grande majorité du peloton, Dani Pedrosa a principalement travaillé en EL4 avec le pneu dur à l'arrière.

Une nécessité pour le pilote de 33 ans, pour qui le pneu medium ne semble pas être un choix viable sur la distance totale de la course. La gomme dure reste toutefois un choix par défaut, et n'apporte pas totale satisfaction à Pedrosa...

"[L'usure des pneus] est un problème pour tout le monde. C'est pour ça que tout le monde a testé le hard. Avec celui-ci je n'ai pas assez de grip sur l'angle. Les autres n'ont pas l'air de s'en plaindre, mais je dois trouver un moyen d'améliorer le grip dans ces cas-là, car on dirait que le medium ne va pas tenir la distance au niveau du milieu du pneu. On dirait qu'il faut utiliser le hard, mais on va devoir travailler demain pour voir comment on peut gérer ça, mais également aussi la mise en température ; c'est un peu difficile pour moi de chauffer ces pneus, même avec une telle chaleur !"

Avec Oriol Puigdemont

 
Prochain article MotoGP
Dovizioso : La course ? "Une différente histoire"

Article précédent

Dovizioso : La course ? "Une différente histoire"

Article suivant

Crutchlow n'a "aucune idée de ce qui va se passer" en course

Crutchlow n'a "aucune idée de ce qui va se passer" en course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Qualifications
Pilotes Dani Pedrosa Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions