Pedrosa a "encore plus d'estime" pour Rossi après son retour en wild-card

Dani Pedrosa a pris conscience du niveau encore élevé de Valentino Rossi lors de son retour au GP de Styrie. Même s'il a presque sept ans de moins, l'Espagnol a eu du mal à se confronter à un plateau bien plus jeune.

Pedrosa a "encore plus d'estime" pour Rossi après son retour en wild-card

À 42 ans, Valentino Rossi affronte des pilotes qui n'étaient pas encore nés quand il a fait ses débuts en Championnat du monde en 1996. Titré à sept reprises dans la catégorie reine, le Docteur arrêtera la compétition sur deux roues au terme d'une saison difficile pour lui sur le plan sportif, le top 10 étant un objectif de plus en plus lointain en qualifications comme en course.

Malgré un niveau de performance loin de celui qu'on lui a connu et les quatre ans qui se sont écoulés depuis son dernier succès, Rossi impressionne toujours Dani Pedrosa. L'Espagnol a pris sa retraite au terme de la saison 2018 à 33 ans, soit neuf de moins que Rossi cette année, et son retour au GP d'Autriche lui a permis de mieux saisir les prouesses dont le #46 est encore capable face à un plateau composé de pilotes affutés et pour la plupart âgés de moins de 30 ans.

"Je ne suis pas aussi âgé que lui, j'ai 35 ans et il a quelques années de plus, mais je sais à quel point c'est dur de rouler face aux jeunes quand on est plus âgé", expliquait Pedrosa au terme de ce premier week-end de course en près de trois ans. "Quand on est jeune et qu'on vous le dit, on répond 'Oui, oui', mais on ne croit pas que la différence est si importante. Mais quand on le vit soi-même, on le réalise. C'est assez différent."

Lire aussi :

Ce bref retour à la compétition du pilote d'essais de KTM, qui sera également au départ du GP de Saint-Marin le mois prochain, lui a ainsi permis de mieux comprendre les difficultés auxquelles Rossi est confronté depuis plusieurs saisons... et il n'en est que plus admiratif : "J'ai encore plus d'estime pour ce qu'il fait dans la dernière période, même si ses résultats ne sont plus les mêmes qu'avant. J'ai conscience de ses efforts parce que c'est toujours plus dur en vieillissant."

Accepter cette baisse de performance et se résigner à ranger son casque est un cap difficile pour les pilotes selon Dani Pedrosa, dont le retour en MotoGP s'est fait dans le week-end où Rossi a annoncé sa retraite : "C'est triste parce que c'est une chose qu'on ne veut jamais vivre, surtout quand on est à un niveau élevé depuis longtemps, pour lui comme pour moi. On est triste, c'est une journée triste. Mais on ne peut rien y faire, tôt ou tard ça arrivera à tout le monde."

"Son cas est plus particulier parce qu'il y a beaucoup de souvenirs le concernant. Personnellement, je peux seulement avoir un immense respect parce qu'il était là avant moi, j'ai essayé d'être à son niveau, on s'est battus de nombreuses années quand on était au sommet, puis j'ai pris ma retraite et je continue à suivre ce qu'il fait. J'ai un grand respect pour lui et je lui souhaite le meilleur après sa retraite."

Lire aussi :

Avec Angus Martin

partages
commentaires

Related video

Biocarburants, neutralité carbone : le MotoGP songe à son avenir
Article précédent

Biocarburants, neutralité carbone : le MotoGP songe à son avenir

Article suivant

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière
Charger les commentaires