Pedrosa - "Je voyais bien que Rossi était prêt à se battre"

Dani Pedrosa a su saisir sa chance pour aller chercher ce dimanche ce qui est son premier podium depuis deux mois et demi.

Sur une piste d'Aragón traditionnellement plutôt favorable à Honda, la victoire était cette fois hors d'atteinte, promise à un Jorge Lorenzo solide leader dès qu'il a été débarrassé de la concurrence de Marc Márquez. Pedrosa a pu en revanche jouer la gagne dans la bagarre qui l'a opposé à Valentino Rossi pour le gain de la deuxième place, et il ne s'en est pas privé!

Le duel entre les deux hommes a largement contribué à animer les derniers tours de course, au gré de leurs nombreux dépassements. Car, à chaque attaque de Rossi, Pedrosa a su trouver l'ouverture pour répliquer!

"C'est sûrement l'une de mes plus belles bagarres, grâce à mon adversaire," rappelle le Catalan. "Valentino est le maître dans ces situations. Il est très en confiance, il peut jouer beaucoup avec sa moto et changer ses trajectoires, ses points de freinage ou ses points de corde. Il est normalement très à l'aise tandis que c'est l'un de mes points faibles, alors je suis très heureux de ce résultat aujourd'hui."

Après les blessures, le plaisir

Parti de la deuxième ligne après une séance qualificative rendue difficile par une moto instable, Dani Pedrosa avait retrouvé aujourd'hui tout son mordant. Oubliés les pépins physiques qui l'ont écarté en début de saison, il reconnaît que la majorité de virages à gauche l'a aidé, mais qu'il peut surtout se concentrer désormais plus sur son pilotage que sur les douleurs, et cela se ressent.

"Au début c'était très dur, parce que je suis resté derrière les Ducati un tour de plus que ce à quoi je m'attendais. Elles sont très difficiles à dépasser en sortie de virage," raconte le pilote Honda. "Puis j'ai vu Marc tomber, alors je suis resté prudent pendant les trois ou quatre premiers tours. Ensuite j'ai commencé à me sentir plus en confiance avec l'avant et j'ai donc pu prendre mon rythme."

"Jorge avait déjà filé, mais Valentino est revenu en force, comme chaque dimanche. Il est resté derrière moi pendant de nombreux tours : je pouvais entendre son moteur dans les virages, il était tout près," poursuit Dani Pedrosa. "Je ne savais pas vraiment où étaient ses points forts mais je voyais bien qu'il était prêt à se battre. Il m'a attaqué à cinq ou six tours de l'arrivée, mais j'ai réussi à faire de belles manoeuvres. J'arrivais à bien contrôler la moto aujourd'hui, même si je n'étais pas le plus rapide. Quand il me passait, j'étais donc prêt à répondre à son attaque."

Aujourd'hui, même si je n'étais pas le plus rapide, j'avais de bonnes sensations. J'ai réussi à faire de belles manoeuvres.

Dani Pedrosa

"Quand j'ai vu sur mon panneau qu'il restait un tour, je me suis dit qu'il fallait que je m'accroche à cette deuxième place. Après toute cette bagarre pendant cinq ou six tours, ça n'aurait pas été bien de finir troisième! Dans le dernier tour, on a eu tous les deux de belles manoeuvres mais je suis content d'être resté devant," se félicite-t-il.

"Les dernières courses ont été un peu dures et aujourd'hui, même si je n'étais pas le plus rapide, j'avais de bonnes sensations et j'ai beaucoup aimé cette course," ajoute Dani Pedrosa, qui signe seulement son troisième podium de la saison, bien loin de la moyenne qu'il a affiché toute sa carrière. Il confirme ainsi sa 7e place au Championnat et réduit quelque peu son retard sur Andrea Dovizioso et Bradley Smith, à qui il peut prétendre s'opposer pour terminer dans le top 5.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragon
Sous-évènement Course
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de course
Tags duel, grand prix, podium, rossi