Pedrosa en manque de roulage et bloqué par une angine

partages
commentaires
Pedrosa en manque de roulage et bloqué par une angine
Par : Léna Buffa
16 févr. 2017 à 12:17

Entré en piste seulement aux alentours de 15h, l'Espagnol a perdu un précieux temps d'essais après une première journée qui avait posé de bonnes bases.

Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Márquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Dani Pedrosa n'a pu boucler que 40 tours aujourd'hui, à Phillip Island, alors que son coéquipier a fait exploser les compteurs avec 107 tours de piste. Le pilote au numéro 26 est resté à l'arrêt toute la matinée, en petite forme et fiévreux à cause d'une angine.

"Malheureusement, hier après les essais je me suis senti un peu bizarre", explique le Catalan. "La nuit n'a pas été bonne et, quand je me suis réveillé, c'était encore pire. Je n'ai même pas réussi à prendre de petit déjeuner. Je me sentais sans forces et mon estomac n'allait pas bien. Je n'ai pas vraiment pu manger avant 14h. j'ai donc attendu parce que je ne me sentais pas bien du tout."

"Cet après-midi, j'ai essayé de faire quelques tours. J'ai été doucement, je ne voulais pas trop attaquer parce que je n'avais pas mangé pendant de nombreuses heures et je ne me sentais pas bien", ajoute le pilote Honda, qui a ainsi réalisé 40 tours dans l'après-midi et signé un meilleur temps de 1'30"245 bien peu représentatif de son potentiel.

Besoin de passer du temps en piste

Cette perte de temps intervient au mauvais moment pour Pedrosa, qui hier n'avait pas bouclé plus de 55 tours, essentiellement pour reprendre ses marques avec la piste où il n'a pas roulé depuis un an, et pour se familiariser avec les nouvelles suspensions utilisées par Honda. La suite de sa séance devait se concentrer sur les domaines les plus importants, que sont le moteur et l'électronique.

"On a prévu de beaucoup travailler sur l'électronique, car il faut que l'on trouve un set-up de base qui pourra nous aider sur le reste des pistes", expliquait-il hier, visiblement plus à l'aise qu'à Sepang. "En Malaisie, on a rencontré plus de problèmes au début, mais ici tout semble plus facile."

"Il nous manque encore un peu d'informations pour comprendre quelles parties il nous faudrait changer ou améliorer, ou si on va tout simplement pouvoir le faire. Il faut que je passe plus de temps en piste pour comprendre d'où viennent mes sensations. Elles peuvent venir de n'importe où et il faut que l'on sache ce que l'on doit améliorer. L'un des progrès les plus importants à accomplir, c'est de trouver les bons réglages électroniques et il nous manque encore quelque chose dans ce domaine."

Il ne reste plus qu'une journée à exploiter à Phillip Island, avant de se projeter vers Losail où auront lieu les derniers essais collectifs, puis le premier Grand Prix de la saison. Dani Pedrosa doit donc espérer pouvoir se montrer bien plus actif vendredi. "Je me sens mieux qu'hier après-midi et j'espère que la nuit se passera mieux et que je pourrai être plus en forme demain", conclut-il.

Avec Venancio Luis Nieto

Prochain article MotoGP
Suzuki et Aprilia testent de nouveaux carénages

Previous article

Suzuki et Aprilia testent de nouveaux carénages

Next article

Márquez le plus assidu en piste lors de la deuxième journée

Márquez le plus assidu en piste lors de la deuxième journée