Pedrosa prédit un championnat plus stable en fin de saison

Si le championnat s'est avéré particulièrement imprévisible jusqu'à présent, Dani Pedrosa mise sur une fin de saison plus stable, avec une lutte pour le titre MotoGP plus clairement définie.

Pedrosa prédit un championnat plus stable en fin de saison

Hautement compétitif, exceptionnellement disputé et incertain, le championnat MotoGP est entré depuis peu dans sa seconde moitié et pourtant c'est un sprint toujours aussi intense qui l'attend jusqu'à son dénouement, puisque six courses vont à présent être disputées en l'espace d'un mois et demi. À l'heure où le paddock se réunit au Mans pour le Grand Prix de France, Dani Pedrosa s'attend à ce que la compétition prenne désormais une tournure différente, plus stable.

Heureux retraité des courses, l'Espagnol observe à l'instar de tous les passionnés cette saison 2020 particulièrement excitante et se réjouit du spectacle offert, de même que des succès obtenus par KTM et dont il a été l'un des acteurs majeurs dans le secret des tests privés menés sur la RC16. Présent à Portimão cette semaine, voici l'analyse qu'il a livré lors d'une conférence de presse.

Lire aussi :

Quel est le degré de satisfaction chez KTM pour les progrès accomplis ?

Je pense que KTM est très heureux des progrès réalisés entre l'année dernière et cette année, ça a été très positif à voir. Je pense que la clé est d'avoir un package un peu plus stable et des pilotes qui ont un peu plus de confiance dans la moto. Je dirais aussi qu'au cours de ce championnat, on peut être au top sur une course mais en difficulté à la suivante, alors cela affecte aussi les résultats de tout le monde. Jusqu'à présent, je pense que KTM a fait un bon pas en avant par rapport à l'année dernière et je me dis que le championnat sera peut-être plus stable vers la fin par rapport au début.

Quel regard portes-tu sur ce championnat ?

À chaque course, on constate beaucoup de changements dans les performances des motos et des pilotes. Je pense donc qu'à partir de maintenant, ce sera un peu plus stable, surtout pour ceux qui voient une possibilité de terminer au sommet du championnat. À partir de maintenant, on va peut-être pouvoir deviner un peu plus les résultats, mais ça a été tellement imprévisible jusqu'à présent que c'est difficile à dire.

Le fait que Marc Márquez soit absent rend-il le championnat plus compétitif ?

Je pense que le championnat est compétitif en soi, vu le niveau que l'on peut observer chaque semaine. Les pilotes s'échangent leurs positions, parfois en se battant pour le podium, parfois non… Le premier week-end sur une piste, ils peuvent se battre pour le podium, mais le week-end suivant sur la même piste peut-être pas. Alors, bien sûr, sans Marc, il y a plus d'opportunités pour d'autres pilotes, mais au final Marc n'est qu'un pilote et s'il était toujours sur le podium comme il le fait habituellement, il y aurait toujours deux autres gars sur le podium. Alors je pense qu'en présence de Marc, la compétition [est plus forte] et il est plus difficile d'avoir une chance de gagner, mais sans lui, il y a toujours de la compétition.

Cette année beaucoup de pilotes se plaignent du nouveau pneu Michelin. Toi qui as testé les pneus de 2019 et de 2020, penses-tu qu'ils peuvent avoir un tel impact ?

Il est clair que j'ai fait des tests sur différents circuits cette année, cependant ma réponse ne se base pas sur mes sensations, mais sur ce que je vois à la TV le dimanche. Il est difficile de trouver une explication à ce qui se passe, surtout sur les doubles courses de Misano ou de l'Autriche. C'est curieux de voir ça et d'entendre les commentaires des pilotes. Ceux qui se battaient pour la victoire à la première course [au Red Bull Ring] ne le faisaient pas à la deuxième. Et il s'est passé la même à Misano pour les pilotes qui étaient en tête à la première course, mais pas à la deuxième. Pour moi, si un pilote a fait son travail pendant le week-end et qu'il a [une bonne] mise au point, il doit retrouver sa position après un drapeau rouge, et s'il n'a pas un bon set-up il en prend un autre.

Mais on a vu ces situations et il est difficile de comprendre pourquoi il y a un tel changement pour un pilote d'une course à l'autre, et y compris quand elles ont lieu sur le même circuit. Le problème semble venir des pneus, mais je n'y suis pas, je ne cours pas, alors je ne peux pas en être sûr. Il faut croire ce que disent les pilotes et certains disent que la moto va très bien et que soudain ce n'est plus le cas. Il doit bien y avoir quelque chose pour que cela se produise, que ce soit le pneu ou autre chose. Quand il y a des changements de performance sans que la moto ait été changée, cela a plus à voir avec la piste, le grip ou les pneus.

Avec Lewis Duncan et Germán Garcia Casanova

partages
commentaires
Test Portimão, J1 – Meilleur temps pour Espargaró, Lorenzo est loin

Article précédent

Test Portimão, J1 – Meilleur temps pour Espargaró, Lorenzo est loin

Article suivant

Michelin a été surpris par certains choix de pneus à Barcelone

Michelin a été surpris par certains choix de pneus à Barcelone
Charger les commentaires