Pedrosa recherche sa confiance et sa vitesse

Dani Pedrosa n'a pas été en mesure de se battre aux avant-postes, lors du Grand Prix d'Autriche. Il a néanmoins progressé en course, après un week-end à nouveau très compliqué.

Pedrosa recherche sa confiance et sa vitesse
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Les Grands Prix passent et Dani Pedrosa peine à se replacer dans le groupe de tête et, dimanche, il n'était pas parmi les six pilotes qui se battaient devant dans les premiers tours. Il a toutefois pu compter sur des performances meilleures que les deux jours précédents pour réduire son retard : il a terminé 7e, à 2"7 du pilote qui le devançait et à 17 secondes du vainqueur.

Son week-end autrichien a d'emblée été marqué par une chute, vendredi matin, qui n'a pas facilité son travail par la suite. Un coup d'arrêt que le pilote espagnol mettait sur le compte des températures très basses de cette première journée : "Il faisait très froid. J'avais beaucoup de mal à avancer en piste. Je pouvais sentir que, à chaque tour, je perdais de la température dans le pneu au lieu d'en gagner. J'ai essayé d'augmenter mon rythme pour créer plus de pression, mais je suis immédiatement tombé à un endroit rapide. J'ai donc complètement perdu la première séance."

S'il a eu le sentiment de pouvoir un peu plus solliciter ses gommes l'après-midi, Pedrosa était encore loin du compte : "Encore une fois, à chaque tour je perdais de la température et de la pression dans les pneus, à l'avant comme à l'arrière. J'ai donc perdu de la confiance. J'essayais d'attaquer à chaque tour, mais je sentais que le pneu perdait de la température."

Pilote léger et au style de pilotage fluide, Dani Pedrosa sait que ces conditions ne sont pas pour le favoriser : "Je souffre plus que d'autres pilotes. Il est clair que ça n'était pas idéal pour tout le monde [vendredi] avec ce froid, mais j'avais beaucoup de mal, on le voyait bien le matin."

Du mieux avec la chaleur

Samedi, l'évolution de la météo a permis au pilote Honda de solliciter plus ses pneus et de retrouver de meilleures sensations. "Mon feeling s'est beaucoup amélioré avec la hausse des températures, ainsi que ma confiance et ma régularité", se félicitait-il, après avoir gagné 1"8 d'un jour à l'autre. Et pourtant, il a fini dernier de la Q2, déçu de sa performance, sans vraiment pouvoir définir si le problème vient de la moto, des réglages ou du style de pilotage : "Quand les chronos sont aussi mauvais, tout cela s'additionne un peu, mais au final c'est le pilote qui contribue le plus, il faut donc essayer de faire mieux."

"Il faut maintenant qu'on travaille plus dur, qu'on se montre plus précis et qu'on progresse", prévenait-il après les qualifications. "Les dernières courses ont été très difficiles et il faut qu'on sorte [de cette spirale], qu'on essaye de retrouver de la confiance et de la vitesse, et d'être plus rapides à chaque fois."

Dimanche, et alors qu'il faisait de plus en plus chaud, Pedrosa a su gagner trois places dans le premier tour, puis s'est confronté à Eugene Laverty, sur qui il a fini par prendre l'avantage. Il a ensuite entamé une remontée sur Héctor Barberá avant que celui-ci ne soit contraint de rentrer aux stands sur drapeau noir, Pedrosa en héritant définitivement la 7e place.

"Ça s'est mieux passé en course qu'en essais, car j'ai signé des temps similaires à ceux des pilotes de devant", se félicite-t-il. "Avant cela, on était un peu plus loin d'eux, mais on a progressé [dimanche] et c'est positif. Il faut maintenant continuer à travailler pour poursuivre les progrès sur la prochaine course."

Sur le Red Bull Ring, le 27e circuit qu'il compte à son expérience mondiale, Pedrosa a donc concédé un point à Maverick Viñales, mais il conserve la 4e place du championnat avec 12 longueurs d'avance sur le pilote Suzuki.

Notons, enfin, que c'est dans ce contexte que le pilote du HRC a dépassé Randy de Puniet au nombre de départs pris en Championnat du monde, toutes catégories confondues, pour se hisser au 8e rang de l'Histoire :

Nombre de départs en championnat du monde

 

Avec Oriol Puigdemont et Michaël Duforest

 

Mug Dani Pedrosa
Mug Dani Pedrosa, en vente sur Motorstore.com 
partages
commentaires
Lorenzo félicite Gigi Dall'Igna : "Il a beaucoup de mérite"

Article précédent

Lorenzo félicite Gigi Dall'Igna : "Il a beaucoup de mérite"

Article suivant

Rossi est pour l'envoi de messages aux pilotes, Márquez veut rester libre

Rossi est pour l'envoi de messages aux pilotes, Márquez veut rester libre
Charger les commentaires