Pedrosa pense qu'il aurait joué la victoire avec un autre pneu

partages
commentaires
Pedrosa pense qu'il aurait joué la victoire avec un autre pneu
Par : Léna Buffa
25 sept. 2018 à 14:10

Le pilote Honda a réalisé sa course la plus solide de la saison, néanmoins ne pas avoir pris le même risque que Marc Márquez semble l'avoir privé d'un résultat encore meilleur.

Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Dani Pedrosa a retrouvé quelques couleurs, le week-end dernier en Aragón, jusqu'à égaler en course son meilleur résultat de la saison.

Son week-end avait pris une bonne tournure dès vendredi. Après un 18e temps le matin sans avoir tenté de time attack, le Catalan s'est installé dans le top 10 dès les EL2 et n'en est plus sorti par la suite. Il a notamment établi le huitième temps des EL4 (avec deux pneus durs) avant de se qualifier en sixième position, de loin sa meilleure qualification depuis Jerez, en avril.

Lire aussi :

Bien parti, Pedrosa s'est hissé dès le premier tour de la course au cinquième rang qu'il occupait encore trois-quarts d'heure plus tard, au moment de passer sous le drapeau à damier. Rapide durant le premier tiers de l'épreuve, il a néanmoins commencé à être peu à peu distancé par les quatre hommes de tête. À dix tours de l'arrivée, son retard est devenu plus marqué, passant le cap des deux secondes qui annonçait qu'il serait privé de la bagarre pour le podium.

Pour autant, le numéro 26 s'est lui-même détaché de ses poursuivants, s'assurant que sa cinquième place soit à l'abri de toute menace. C'est ainsi qu'il a pu égaler le résultat déjà obtenu sur les Grands Prix de France et de Catalogne, mais avec un retard moindre sur le vainqueur (5"274), en l'occurrence son coéquipier, Marc Márquez.

À l'arrivée, l'ancien Champion du monde 125cc et 250cc estimait que la différence tenait dans leur choix de pneu arrière, le vainqueur ayant décidé de troquer le dur pour un tendre à la dernière minute. "J'ai vu Marc le changer au dernier moment, au départ, mais on n'était pas prêts. On ne s'était pas beaucoup entraîné avec le pneu arrière tendre, parce qu'on pensait qu'il serait moins bon avec cette chaleur", soulignait-il.

Le bilan de la course était donc contrasté pour Pedrosa, à la fois satisfait d'avoir rehaussé son niveau de performance et quelque peu déçu qu'il lui ait manqué si peu pour partir en quête d'un résultat encore plus solide. "Tout s'est plutôt bien passé en course", expliquait-il après du site officiel MotoGP. "J'ai réussi à partir avec le groupe de tête et à faire quelques dépassements, malheureusement le pneu dur n'avait pas de grip et, après la course Moto2, le bitume n'offrait pas beaucoup d'adhérence. J'ai eu beaucoup de patinage et de glissades à l'arrière en entrée de virage."

Lire aussi :

"Je manquais donc de grip et il semble que le soft était la bonne option. Bien sûr, le pneu tendre il faut un peu le gérer à la fin, mais compte tenu des conditions de piste après le Moto2 je pense qu'il aurait mieux convenu que le dur. Avec le dur, je n'arrivais pas à garder une bonne vitesse dans les virages et à bien accélérer à la sortie, et ça m'a fait perdre un peu le contact tour après tour, je n'ai pas réussi à rester avec le groupe. Je pense que si j'avais eu un peu plus de grip à l'arrière, j 'aurais pu monter sur le podium ou me battre pour la victoire."

Dani Pedrosa marque ainsi 11 points qui confortent sa 11e place au championnat, néanmoins les deux pilotes Suzuki qui le devancent dans la hiérarchie mondiale ont grappillé quelques points précieux en le battant sur ce Grand Prix.

Prochain article MotoGP
GP d'Aragón : le point sur les duels entre coéquipiers

Article précédent

GP d'Aragón : le point sur les duels entre coéquipiers

Article suivant

Aleix Espargaró a dû attaquer "au-delà de la limite" pour terminer 6e

Aleix Espargaró a dû attaquer "au-delà de la limite" pour terminer 6e
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Course
Lieu Motorland Aragon
Pilotes Dani Pedrosa Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions