MotoGP
28 mars
Événement terminé
04 avr.
Événement terminé
C
GP d'Espagne
02 mai
Course dans
17 jours
C
GP d'Italie
30 mai
Course dans
45 jours
C
GP d'Allemagne
20 juin
Course dans
66 jours
C
GP des Pays-Bas
27 juin
Course dans
73 jours
C
GP de Finlande
11 juil.
Course dans
87 jours
C
GP d'Autriche
15 août
Course dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
29 août
Course dans
136 jours
C
GP d'Aragon
12 sept.
Course dans
150 jours
C
GP de Saint-Marin
19 sept.
Course dans
157 jours
C
GP du Japon
03 oct.
Course dans
171 jours
C
GP de Thaïlande
10 oct.
Course dans
178 jours
C
GP d'Australie
24 oct.
Course dans
192 jours
C
GP de Valence
14 nov.
Course dans
213 jours

Petronas SRT étudie une proposition de Yamaha pour 2022-2026

Le team Petronas SRT et Yamaha seraient proches d'un accord pour les cinq prochaines saisons du MotoGP, selon ce qu'a indiqué le team principal de la formation malaisienne, bien qu'il se dise ouvert à toute opportunité.

Petronas SRT étudie une proposition de Yamaha pour 2022-2026

Razlan Razali, team principal de Petronas SRT, a indiqué qu'une proposition de nouveau contrat avait été faite par Yamaha à son équipe pour la période 2022-2026, lors de leur débriefing de fin de saison, en décembre dernier.

La formation malaisienne est liée à Iwata depuis 2019, devenue le nouveau partenaire du constructeur après le départ de Tech3 dans le groupe KTM, et leurs deux premières saisons communes ont d'ores et déjà mené à d'évidents succès. Le titre de Rookie de l'année et celui de meilleur team indépendant ont été décrochés par Petronas en 2019, puis en 2020 c'est au deuxième rang des championnats pilotes et teams que la structure s'est placée. Des classements qui résultent de grandes performances en piste, puisque six victoires ont été collectées en 2020 (plus que n'importe quelle autre équipe) et 15 podiums totalisés durant ces deux premières années.

À l'heure d'aborder la dernière année du contrat actuel, le patron malaisien de l'équipe assure avoir déjà en main une proposition de prolongation portant sur les cinq prochaines saisons. "Nous avons commencé à discuter de la prolongation avec Yamaha en décembre l'année dernière. J'ai déjà le premier jet d'une proposition de la part de Yamaha pour les cinq prochaines années et nous sommes toujours actuellement en discussion. Nous espérons tout boucler d'ici mai ou juin", a-t-il expliqué lors d'une visioconférence organisée en marge de la présentation officielle de l'équipe, ce lundi.

Lire aussi :

Le marché des constructeurs et des équipes MotoGP traverse une phase de transition, puisque l'intégralité des contrats arrive à échéance fin 2021. Le renouvellement des accords liant les constructeurs et le championnat est une formalité, cependant on ne peut pas en dire autant de tous les partenariats entre les équipes et les marques.

Interrogé sur de potentielles discussions avec Suzuki, qui cherche à disposer d'une équipe satellite, ainsi que sur l'hypothèse d'une association avec VR46 pour établir un fonctionnement différent à partir de 2022, Razlan Razali ne dément pas et assure ne fermer la porte à aucune option pour le moment, mais affirme toutefois que les discussions avec Yamaha "progressent bien". Le responsable malaisien précise par ailleurs que l'avenir de son équipe dépendra en grande partie des souhaits de Petronas.

"Nous sommes ouverts, très ouverts, et nous ne fermerons la porte à aucune opportunité, mais le plus important c'est la direction et la stratégie de notre sponsor titre, Petronas. Ils vont déterminer ce que nous ferons à l'avenir au plus haut niveau en tant qu'équipe", a-t-il souligné.

"Je ne vais pas nier le fait que lorsque d'autres constructeurs viennent nous parler, nous les écoutons. Notre porte est toujours ouverte, nous écoutons et étudions toutes les possibilités. Mais notre décision quant à la sélection du constructeur dépend aussi de ce que veut notre sponsor titre. Nous dépendons donc beaucoup de ce que Petronas souhaite faire, à partir de 2022. Et il s'agit d'une entreprise qui veut travailler avec la plus grande marque, en termes de positionnement sur le marché, branding, performance, records, etc. Donc sauf s'ils nous disent le contraire, nous suivrons leur direction qui est actuellement de continuer à travailler avec Yamaha car les deux dernières années ont été fantastiques. Nous n'aurions pas pu obtenir ce que nous avons obtenu sans tout le soutien de Yamaha Motor Company."

Motos de Valentino Rossi, Petronas Yamaha SRT, Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT

Également interrogé sur de supposés désaccords entre son équipe et Yamaha qui auraient troublé la saison dernière, Razlan Razali a concédé avoir mis sur la table en fin d'année la manière dont ce partenariat fonctionne. Il pointe notamment un certain décalage à ses yeux lorsqu'il a senti le constructeur moins en colère qu'il l'était lui-même lorsque les titres lui ont échappé en fin de saison, après un début de championnat tonitruant, mais garantit que la question a été résolue.

"Nous avons réglé cette situation durant notre réunion de fin d'année avec Yamaha, en décembre, où ils nous ont présenté une proposition pour les cinq prochaines années. Nous avons réglé le fait que nous avions le sentiment d'être un simple client payant et non un partenaire. Nous avions le sentiment que c'était nous qui voulions en faire plus [qu'eux]. Nous avons été vraiment très touchés lorsque nous avons perdu le championnat [pilotes] et que Yamaha a perdu [le titre] constructeurs à Valence 1 : nous avions l'impression de l'être plus qu'eux."

Lire aussi :

"Mais nous réglé cela et je suis content qu'ils aient reconnu cela et que leur proposition au-delà de 2022 représente plus que ce qui s'est passé ces deux dernières années", a-t-il assuré. "Ils étudient la manière dont les pilotes se développent dans d'autres championnats, en Asie et au Japon. Ils suivent nos jeunes pilotes en Moto3 et en Moto2, ils veulent vraiment optimiser notre relation afin de développer aussi bien que possible les pilotes et que les pilotes restent dans la famille Yamaha. Nous avons déjà vu cela, c'est très positif et j'en suis très satisfait."

Évoquant encore la manière dont il souhaite voir cette collaboration s'améliorer en 2021, le team principal a cité les délais de mise à disposition d'évolutions, décrivant entre les lignes son ambition d'un partenariat plus étroit. "Si une mise à jour est disponible, nous la voulons plus vite pour nos motos. Je pense que c'est le plus important", a-t-il affirmé, précisant que "mis à part ça, Yamaha a été fantastique".

Les discussions semblent donc déjà suivre une bonne voie. "Nous espérons pouvoir finaliser ce nouvel accord avec Yamaha d'ici mai ou juin. Et arrêtez de nous appeler équipe indépendante ou équipe satellite, je déteste ces deux termes ! [rires]" a conclu Razlan Razali.

Propos recueillis par Lewis Duncan

partages
commentaires
Photos - Toutes les motos de Valentino Rossi

Article précédent

Photos - Toutes les motos de Valentino Rossi

Article suivant

Rossi n'aura pas moins de pression au sein d'un team satellite

Rossi n'aura pas moins de pression au sein d'un team satellite
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa