Présentations MotoGP 2017
Dossier

Présentations MotoGP 2017

Petrucci aborde "une saison cruciale" et veut rebondir

partages
commentaires
Petrucci aborde
Par : Léna Buffa
3 mars 2017 à 10:51

Moins bien classé au championnat en 2016 qu'en 2015, le pilote Pramac veut profiter de la Ducati officielle qui lui est confiée pour progresser dans la hiérarchie et ne plus laisser passer sa chance quand elle se présente.

Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing
Danilo Petrucci, Octo Pramac Racing

Après avoir pris ses marques en MotoGP au guidon de CRT ou d'Open, Danilo Petrucci a passé un cap dans sa carrière en intégrant le team Pramac il y a deux ans. Sa bonhomie a vite séduit et ses résultats avec la Ducati ont fini de convaincre les sceptiques, lui qui, durant cette première année, a pu atteindre fréquemment le top 10 et même monter sur la deuxième marche du podium au terme d'une course rocambolesque à Silverstone.

Sur cette lancée, 2016 devait être l'année de la confirmation, mais se transformera finalement en année à problèmes, et ce dès les essais hivernaux qui lui ont valu une blessure à la main et une longue convalescence. Le top 10 est, certes, resté à sa portée (huit fois en 14 courses), mais le pilote italien est aussi passé à côté d'occasions exceptionnelles qu'il n'est pas parvenu à saisir, à Assen comme au Sachsenring.

Il y eut quand même une satisfaction de taille en fin de saison, lorsque la compétition interne mise en place par l'équipe italienne durant la seconde moitié du championnat a tourné à son avantage, avec à la clé une GP17 pour la saison à venir. Pour la première fois depuis son arrivée en Grand Prix, Danilo Petrucci dispose donc d'une moto officielle et peut participer au développement mené par Ducati.

Dans ces circonstances, l'objectif est-il de terminer dans le top 10 du championnat ? "Oui, l'objectif réaliste avec cette moto pourrait être de terminer parmi les dix premiers du championnat, et si ça devait être plus, tant mieux. Mais c'est un résultat possible", répond Danilo Petrucci dans une interview à Motorsport.com.

"Il faudra aussi que je sois bon pour exploiter les opportunités qui se présenteront à moi au cours de l'année, ensuite on verra bien. En 2016, je n'ai pas réussi à terminer deux courses dont j'occupais la tête. Cette année, j'aimerais finir ces courses-là, ensuite on verra. Ce que je voudrais, c'est toujours faire le maximum. Je le fais, et ensuite la chance sourit aux audacieux", pointe-t-il.

"Cette saison est cruciale pour moi", assure le pilote de 26 ans. "En 2015, je suis arrivé ici sans aucune attente. Je représentais même un pari. Et pourtant, j'ai été la révélation de cette année-là, en décrochant un podium et en terminant parmi les dix premiers du championnat. En 2016, je partais avec plus d'attentes, plus d'intérêt, et malheureusement la pression, parfois la chance mais aussi des mésaventures ne m'ont pas permis de faire mieux. Je veux donc faire mieux qu'en 2015."

Vers une saison des plus disputées

Les premiers essais de l'année se sont révélés plus complexes qu'espéré, auréolés à deux reprises par le 14e temps de Petrucci qui a concédé neuf dixièmes au pilote le plus rapide à Sepang, puis une seconde à Phillip Island. "Nous n'avons bouclé que peu de kilomètres, nous n'avons donc pas les idées très claires sur ce que pourrait vraiment être le potentiel de la moto ou ce que l'on peut faire. Il est encore un peu tôt pour le comprendre", tient-il à rappeler.

Dixième du championnat 2015, puis 14e l'an dernier après avoir manqué quatre courses, il pressent que l'édition 2017 s'annonce des plus concurrentielles en catégorie reine. "Il y a assurément des adversaires encore plus forts cette année", constate-t-il. "Ce sera l'année avec le niveau le plus élevé en MotoGP – en tout cas, pendant les tests on a tous été beaucoup plus proches les uns des autres –, ce sera donc vraiment difficile d'être devant."

"Et la différence entre faire bien ou mal sera très réduite, il faudra donc toujours être au maximum, ne pas céder ne serait-ce qu'un pour cent parce qu'aujourd'hui, en MotoGP, cela signifie être quatrième, cinquième, sixième, ou bien 15e ou 16e, et ce n'est pas la même chose."

Interview Francesco Irace

Prochain article MotoGP
Aprilia dévoile une MotoGP ambitieuse et aux couleurs de l'Italie

Previous article

Aprilia dévoile une MotoGP ambitieuse et aux couleurs de l'Italie

Next article

Estrella Galicia 0,0 et Marc VDS lancent leur saison depuis Madrid

Estrella Galicia 0,0 et Marc VDS lancent leur saison depuis Madrid

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Présentation du Pramac Racing
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Interview