Petrucci parmi les leaders, "comme à la Playstation!"

La météo anglaise n'avait peut-être pas besoin de cela, mais force est de constater que Danilo Petrucci a fait souffler un vent de fraîcheur sur Silverstone ce dimanche.

Notoirement à l'aise sous la pluie, le pilote italien comptait sur la dégradation des conditions pour cette course. Alors que les qualifications ne lui avaient pas été favorables, il avait prévenu samedi soir : "En course, j'arrive toujours à trouver un petit quelque chose. Je ne baisse pas les bras."

Galvanisé par l'arrivée de cette pluie tant attendue, l'Italien a mis en pratique son esprit combatif au moment de s'élancer de la 18e place sur la grille, cet après-midi. Propulsé dans le top 5, il s'est retrouvé en bagarre contre les pilotes qu'il voit habituellement se battre pour la victoire. Entre stupéfaction et peur, il a réussi à mener sa course à bien pour terminer à 3 secondes de Valentino Rossi et monter sur son premier podium MotoGP.

"C'est incroyable!" s'est étonné Petrucci, sous les acclamations de la salle de presse. "Franchement, j'espérais qu'il pleuve parce que ça s'était très mal passé hier. Partir de la 18e place, c'était très difficile. J'ai attaqué très fort et à un moment donné je me suis retrouvé derrière Pedrosa et Lorenzo. Je n'avais jamais été dans cette situation, à part sur la Playstation!"

"Ils ont été très difficiles à passer, mais j'ai pris l'avantage sur Pedrosa et j'ai vu que Lorenzo n'était pas très rapide et j'ai compris que c'était le moment. Quand j'étais troisième, franchement j'avais eu peur de tomber parce que j'étais désormais sur le podium," reconnaît le pilote Pramac Ducati.

Rattraper Rossi, cela n'arrive pas tous les jours!

La semaine dernière, il le battait à l'entraînement et aujourd'hui voici Danilo Petrucci sur le même podium que Valentino Rossi. Le terrain de jeu a changé, cependant, et le pilote Pramac ne s'attendait pas vraiment à être à pareille fête à Silverstone, a priori moins favorable pour lui que ne l'est le Ranch de son ami.

"A un moment donné, j'ai vu que je me rapprochais de plus en plus de Valentino. Je me suis dit que j'allais essayer de le suivre. Mais c'était très difficile : j'avais peur d'être trop rapide parce que ça n'est quand même pas habituel de reprendre du temps à Valentino! Ca n'est pas une situation très confortable," admet-il.

"Je crois que, dans le dernier tour, j'ai loupé chaque virage. Et puis, dans le dernier virage, je me suis mis à rire et je me suis dit que j'allais finir par me réveiller dans mon lit! Je crois que je suis toujours en train de rêver."

Petrucci, le débonnaire, est à la fois acteur et spectateur de son propre succès : "Je suis très content d'être là. Je suis content aussi parce qu'on est trois Italiens. J'ai de la chance parce que je suis ami avec eux deux. Je suis content pour Valentino dans l'optique du Championnat et aussi que Dovi soit de retour sur le podium."

Avec cette performance, Danilo Petrucci se hisse à la huitième place du Championnat, ce qui est précisément l'objectif qui lui a été fixé par Gigi dall'Igna, le patron de Ducati. "Ca me fait peur," répond-il, "parce que tel que je le connais, maintenant il va me demander de finir sixième." 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Grande-Bretagne
Sous-évènement Course
Circuit Silverstone
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Type d'article Résumé de course
Tags podium