MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
16 jours
16 oct.
Prochain événement dans
23 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
30 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
44 jours
13 nov.
Prochain événement dans
51 jours
20 nov.
Prochain événement dans
58 jours

Cinq pilotes reçoivent un avertissement de la direction de course

partages
commentaires
Cinq pilotes reçoivent un avertissement de la direction de course
Par :

Rossi, Petrucci, Zarco, Espargaró et Morbidelli ont été convoqués par la direction de course et entendus par Freddie Spencer après avoir gêné d'autres concurrents lancés dans un tour rapide. L'avertissement est clair : si cela se reproduit demain, des pénalités seront appliquées.

La direction de course a convoqué ce vendredi soir cinq pilotes MotoGP, identifiés pour avoir gêné d'autres concurrents à la fin des EL2 du Grand Prix d'Allemagne. Valentino Rossi, Danilo Petrucci, Johann Zarco, Pol Espargaró et Franco Morbidelli ont ainsi tous été entendus par Freddie Spencer qui, après avoir étudié l'incident, a décidé d'émettre un avertissement mais sans les pénaliser.

"Parfois, des problèmes se créent parce qu'un pilote en attend un autre. Aujourd'hui, il n'y a pas eu ce problème", explique Petrucci, qui se trouvait dans un groupe ayant perturbé le time attack de Maverick Viñales et Jack Miller. Il décrit ce qu'il s'est alors passé dans les premiers virages, serrés, de la piste allemande : "Je suis arrivé trop fort dans le premier virage, j'ai ralenti, Espargaró était derrière moi et lui aussi a ralenti ; Zarco, quant à lui, sortait des box, tout comme Valentino, et on s'est retrouvé à quatre, tous dans le même virage. Miller est arrivé, il était rapide, et les deux KTM étaient au milieu. Moi, je me suis demandé un instant où aller, parce que j'imaginais que d'autres pilotes allaient arriver, et c'est là que Viñales est arrivé." 

Lire aussi:

"C’était mon premier tour du time attack et dans le virage 3 j’ai trouvé, je crois, Valentino, Petrucci et Pol. Je pense qu’ils étaient en train de se demander qui allait y aller en premier. J’arrivais et soudainement Petrucci est entré dans le virage et j’ai dû couper les gaz", témoigne Maverick Viñales.

"Il m'a trouvé au milieu de la trajectoire. Le problème c'est qu'on n'a pas de place dans les virages 1, 2 et 3 pour laisser les autres pilotes passer", déplore le pilote Ducati, qui s'est dit impuissant. "En MotoGP, et surtout ici, les quatre premiers virages sont très étroits et ils sont tous en sens opposé, si bien que si vous êtes large dans un virage vous êtes à l'intérieur dans le virage suivant."

Zarco évoque lui aussi la malchance des circonstances, alors que cette portion de la piste, étroite, est vite engorgée. "Si vous voulez vous écarter pour être hors trajectoire, vous allez dans l’herbe", pointe-t-il. "On est prudents, c’est juste qu’à ce moment-là ça a été de la malchance car un pilote s’est arrêté, ensuite on a essayé de l’éviter mais c’était le bazar. C’est juste arrivé au mauvais endroit, au mauvais moment, c’est tout."

Une situation à éviter en EL3

"J'étais dans le groupe, mais en regardant les images j'étais complètement en dehors de la trajectoire et je n'ai causé absolument aucun problème ni à Jack ni à Maverick", précise pour sa part Rossi. "Ils voulaient de toute façon nous parler pour demain, car ce sera très difficile parce que la piste est courte et il y a beaucoup de motos. Ils nous ont donc dit de faire attention et si demain on est sur le chemin quand quelqu'un fait un tour rapide, alors on prendra une pénalité."

L'avertissement de la direction de course est donc clair, et d'autant plus qu'il intervient après que ce problème a déjà été évoqué lors de la réunion de la Commission de sécurité pendant le Grand Prix des Pays-Bas. "À Assen, à la Commission de sécurité, on a décidé que pendant les 15 dernières minutes des EL3 on appliquerait les mêmes règles que pendant la Q1 et la Q2 : si vous créez un problème à un autre pilote, vous allez être pénalisé", fait savoir Petrucci. 

Lire aussi:

"Il faut faire très attention aux autres, et puis c'est aussi une question de chance ou de malchance parce que la piste est très étroite et si on est au mauvais endroit il est difficile de disparaître. Il faut en tout cas qu'on essaye de faire le maximum et demain matin il faudra donc qu'on fasse attention à cela", retient Rossi.

"Je pense qu’aujourd’hui c’était juste un avertissement", commente également Viñales, qui relativise malgré son tour avorté. "Au final c’est juste vendredi, cela ne compte pas. Il sera important de ne rien faire de fou en EL3, d’entrer dans un virage sans regarder et ce genre de choses. À présent, les EL3 sont la séance la plus importante pour nous."

"Freddie nous a juste parlé, pour essayer de trouver une solution, parce qu'il est normal qu'en MotoGP il n'y ait que des pilotes professionnels qui essayent de faire de leur mieux. Clairement, personne ne veut causer de problème à un autre pilote", assure encore Petrucci, mais en souhaitant également éviter que ce genre de plaintes ne se multiplient sans raison. "On a demandé de faire très attention à ces comportements, parce que souvent les pilotes se plaignent pour qu'une pénalité soit donnée, même si leur temps était moins bon, simplement parce qu'ils trouvent quelqu'un devant", pointe-t-il en effet.

Avec Charlotte Guerdoux

 

Rins : Márquez "n'est pas un robot" sur le Sachsenring

Article précédent

Rins : Márquez "n'est pas un robot" sur le Sachsenring

Article suivant

Crutchlow blessé au genou : Pas idéal, mais pas plus lent pour autant

Crutchlow blessé au genou : Pas idéal, mais pas plus lent pour autant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Sachsenring
Auteur Léna Buffa