Encore des points mais un sentiment d'inachevé pour KTM

partages
Encore des points mais un sentiment d'inachevé pour KTM
Par : Willy Zinck
28 avr. 2018 à 12:20

Le constructeur autrichien a inscrit trois nouveaux points lors du Grand Prix des Amériques, mais aurait pu faire encore mieux sans une sanction d'Espargaró en qualifications et avec un meilleur choix de pneus de Smith en course.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing, Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Jack Miller, Pramac Racing, Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing, Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Après des essais d'intersaison quelque peu laborieux, KTM redoutait le début de l'exercice 2018, mais c'est finalement sur une note plutôt encourageante que le constructeur autrichien est venu à bout du premier tronçon du championnat.

En effet, les deux pensionnaires de la marque de Mattighofen ont tout deux signé leur meilleur qualification jusqu'ici cette année à l'occasion du Grand Prix des Amériques, avec une première Q2 et une 12e place pour Pol Espargaró – qui à l'instar de Marc Márquez sera malheureusement pénalisé de trois places sur la grille – ainsi qu'une 15e position qui se transforma en 14e sur la grille en faveur de Bradley Smith.

Espargaró sanctionné en qualifications

Conscient des progrès de sa RC16 en trois courses, Espargaró n'a pas caché sa déception au soir des qualifications, estimant que son incartade en piste ne valait pas la sanction dont il a fait l'objet. "Je pense que nous avons fait un effort incroyable pour aller en Q2, et nous étions très contents, mais je pense que ce qui s'est passé ensuite n'était pas juste", a ainsi souligné l'Espagnol. "Nous avons vérifié les images, et je n'étais pas au milieu [de la piste], et ce n'est pas comparable avec d'autres incidents qui se sont déroulés aujourd'hui."

De nouveau contraint de prendre le départ depuis une position lointaine sur la grille, les deux pensionnaires de chez KTM ont donc opéré des paris distincts en course pour ce qui est du choix du pneu avant.

Et si le recours au tendre a permis à Espargaró de maintenir son rang durant l'épreuve – il a fini à la 13e place -, la monte du medium a en revanche porté préjudice à Bradley Smith sur la distance, l'Anglais glissant en dehors des points pour échouer en 16e position.

"Ce fut un bon week-end et j'ai senti que j'avais un bon rythme, en particulier au début lorsque j'ai remonté de trois positions et que je me battais avec Jorge [Lorenzo]", se souvient Smith, qui accuse toujours un résultat vierge après trois courses. "Nous avons fait un pari : Pol est parti avec le pneu tendre à l'avant, et je suis sorti avec le medium, et avec ces températures j'ai pensé que cela fonctionnerait, mais il s'est juste dégradé, et je ne pouvais rien faire. Je suis resté dans le coup jusque dans le 12e tour, et ensuite j'ai eu du sous-virage partout."

Son coéquipier espagnol a pour sa part connu plus de chance, en empochant donc les points de la 13e place sous le drapeau à damier. Ces points, qui viennent s'ajouter aux cinq unités obtenues par l'Ibère en Argentine, permettent ainsi à KTM de présenter un meilleur total que l'an passé à pareille époque – huit points contre trois.

"Nous aurions peut-être pu améliorer les réglages un peu plus car nous étions assez loin des autres", concède Espargaró. "Je pense que nous avons payé pour cela avec le pneu tendre lors de la course. Dans l'ensemble je pense que nous devons être contents, nous pouvons prendre ces trois points et retourner en Europe avec plus d'expérience."

KTM peut en effet nourrir de grands espoirs pour le retour du MotoGP en Europe, alors que la marque autrichienne alignera trois machines à Jerez, grâce à la première des cinq wild-cards de Mika Kallio.

Article suivant
Deuxième chute en trois courses pour Rins à Austin

Article précédent

Deuxième chute en trois courses pour Rins à Austin

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Bradley Smith , Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions