Espargaró : Les pilotes poussent pour un retour rapide, pas les teams

partages
commentaires
Espargaró : Les pilotes poussent pour un retour rapide, pas les teams
Par : Léna Buffa
18 sept. 2018 à 14:33

Le pilote KTM assume sa décision de faire son retour à la compétition à Misano, bien qu'il n'ait pas été en condition de finir la course, toujours affaibli par ses blessures.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Écarté des pistes pendant plus d'un mois, Pol Espargaró savait qu'il faisait à Misano un retour un peu prématuré, et il l'a payé en abandonnant au bout de 17 des 27 tours de course. “Je suis HS, complètement HS", commentait le pilote KTM après la course, mettant sa fatigue sur le compte de "la clavicule, le manque de forces, avoir été off pendant cinq semaines…"

S'il a souffert d'une inflammation de la moelle épinière dans sa lourde chute de Brno, c'est finalement sa fracture de la clavicule gauche qui lui a posé problème le plus longtemps, reportant son retour au GP de Saint-Marin, cinq semaines après l'accident. Or, l'inactivité s'est fait ressentir au moment de reprendre le guidon de sa MotoGP. "Ce bras est vraiment faible, surtout le triceps. Cinq semaines à ne rien faire, avec le bras en écharpe…"

Lire aussi :

Alors qu'il avait dû se contenter de courtes séries de tours pendant le week-end, sans jamais en enchaîner plus de huit, le pilote espagnol a intensifié son effort le jour de la course, d'abord en réalisant un long run pendant le warm-up puis en bouclant 17 tours en course avant de renoncer, épuisé.

Compte tenu de la convalescence de Mika Kallio, pilote de réserve de KTM, Pol Espargaró n'a été remplacé qu'à Silverstone durant son absence, Loris Baz intégrant le team autrichien pour un week-end qui allait finalement tourner court, avec l'annulation de la course. L'Espagnol a ensuite souhaité reprendre sa place, bien qu'il ait conscience que son état était limite. Au point même qu'il a tenu à s'excuser auprès de son équipe après son abandon.

Important d'être à Misano malgré tout

Il assure par ailleurs que les équipes n'ont pas de responsabilité dans le retour parfois prématuré des pilotes blessés : "Dans mon cas, ça n'était pas mon équipe. Normalement, les équipes veulent qu'on reste chez nous jusqu'à ce qu'on ait récupéré, mais nous, les pilotes, décidons de courir le plus vite possible parce qu'on a besoin d'être sur la moto."

"C'est la période la plus longue que j'ai passée sans courir, et on le ressent. C'est important pour les pilotes de courir", poursuit-il. "Nous, les pilotes, décidons quand courir et nous sommes ceux qui poussent les équipes pour courir. Le team, en l'occurrence KTM, voulait que je sois guéri et que j'aille bien, et pour cela je m'excuse auprès d'eux, mais il était important pour moi d'être ici et de courir. Même si je n'ai pas pu finir la course, on a pu faire tout le week-end et c'était important pour moi."

Lire aussi :

"Je savais que venir ici serait difficile, et surtout dans ces conditions, mais je l'ai fait", se félicitait l'Espagnol, alors qu'il lui fallait encore enchaîner avec deux jours de test privé. L'objectif, ensuite, était de se reposer puis de reprendre l'entrainement chez lui, ce qu'il a pu faire en retrouvant cette fois le guidon d'une moto, alors qu'il avait dû se contenter tout au plus d'un vélo d'intérieur durant la semaine qui avait précédé Misano.

"La course en Aragón est importante pour moi. L'année dernière on a fait une bonne course là-bas et je pense qu'on peut faire un peu mieux avec ce nouveau package. J'ai hâte d'être à nouveau le Pol que j'étais avant de devoir m'arrêter", ajoutait l'Espagnol en quittant l'Italie, se projetant déjà sur sa prochaine course.

Prochain article MotoGP
Courir le lundi ? Une proposition qui déplace l'attention, selon Rossi

Article précédent

Courir le lundi ? Une proposition qui déplace l'attention, selon Rossi

Article suivant

Le programme du Grand Prix d'Aragón

Le programme du Grand Prix d'Aragón
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités