Pol Espargaró ne veut pas d'un GP de France pluvieux

Pol Espargaró devra "partir d'une page blanche" face à la pluie annoncée au Mans, puisqu'il n'a jamais piloté la Honda sur piste humide et qu'il souhaite parfaire ses connaissances de la moto dans des conditions optimales.

Pol Espargaró ne veut pas d'un GP de France pluvieux

La pluie qui a commencé à tomber au Mans risque fort de troubler l'ensemble du week-end du Grand Prix de France, les dernières prévisions annonçant un risque d'averses pour chacun des trois jours. Pol Espargaró redoute de telles conditions puisqu'il n'a jamais piloté la Honda sur piste humide et qu'il souhaite profiter du week-end sarthois pour parfaire sa connaissance de la RC213V, ce qui ne sera possible que si le circuit reste sec.

"Si vous me disiez que j'aurais un bon résultat sous la pluie, je n'en voudrais pas, parce que pour le moment, on va dans une direction sur le sec. J'essaie de m'adapter à la moto, de trouver des réglages adaptés à mon style de pilotage, d'être performant sur piste sèche", a expliqué le Catalan ce jeudi. "S'il pleut, ce sera partir d'une page blanche. Tout ce que je vais faire, je sais que ce sera pour une piste sèche. Je veux que la piste soit sèche."

"On sait tous que tout le monde est à 100% sur sa machine, et si on est rapide sur le sec, on sera rapide à différents endroits. Si on est rapides sous la pluie, ça ne sera peut-être qu'au Mans. À Barcelone et au Mugello, on pourrait souffrir à nouveau. Mais ce sera dur, les prévisions météo ne semblent pas bonnes. Il fait froid, il pleut... Ça sera un week-end difficile, mais c'est la même chose pour tout le monde, donc on va l'apprécier, quoiqu'il se passe."

Lire aussi :

C'est au Mans que Pol Espargaró a décroché son premier top 5 en MotoGP, une quatrième place au guidon de la Yamaha Tech3 en 2014, et le premier top 10 de KTM en qualifications, avec le huitième temps en 2017. La saison passée, la course a été très perturbée par la pluie et cela lui a réussi puisqu'il a franchi la ligne d'arrivée à la troisième place, mais la situation était très différente puisqu'il connaissait la KTM sur le bout des doigts, tandis qu'il est encore en quête de repères sur la Honda.

"Cet endroit à toujours été magique pour moi, quelles que soient les conditions. Ces dernières années, parce que je connaissais mieux la moto, j'espérais des séances humides ou sous la pluie, puis des qualifications et une course sur le sec, parce que quand c'est le cas, les gens ont moins de temps pour s'adapter à la piste ou tirer le meilleur de leur moto, surtout les rookies. Les pilotes ont plus leur mot à dire quand les conditions ne sont pas bonnes."

"Mais à l'heure actuelle, je ne suis pas dans cette situation côté expérience. J'aimerais que ça reste sec pour régler la moto et pour voir si je peux être rapide au Mans avec la Honda. Je sais qu'elle est très performante ici. J'espère que ce sera sec. S'il pleut, il faudra faire avec, c'est comme ça, mais je préférerais des conditions sèches."

Si les conditions lui sont favorables, Pol Espargaró pense être en mesure de faire des progrès ce week-end, grâce au travail accompli lors du test post-course de Jerez : "On a testé beaucoup de choses, on a joué sur des milliers de choses comme l'ergonomie, l'aérodynamique, l'électronique, différents éléments pour que je sois un peu plus rapide. C'était utile. J'ai retenu des choses qui seront très utiles au Mans, selon moi. Au final, il faut se concentrer sur nous pour faire mieux tous les jours, à chaque course, et profiter de ce qu'on a dans notre garage. C'est la seule chose à faire, et la seule chose que nous allons faire."

partages
commentaires

Related video

Dovizioso ne songe pas à une wild-card avec Aprilia en 2021
Article précédent

Dovizioso ne songe pas à une wild-card avec Aprilia en 2021

Article suivant

Opération de l'arm-pump : le dilemme d'Aleix Espargaró

Opération de l'arm-pump : le dilemme d'Aleix Espargaró
Charger les commentaires