Pol Espargaró soulagé d'avoir vu l'arrivée : "J'ai évité plusieurs chutes"

Pol Espargaró a pris la quatrième place au terme d'un Grand Prix du Portugal éprouvant, son dernier avec KTM.

Pol Espargaró soulagé d'avoir vu l'arrivée : "J'ai évité plusieurs chutes"

La dernière course de Pol Espargaró chez KTM s'est conclue sur une quatrième place, acquise dans la difficulté. Neuvième sur la grille à Portimão, le Catalan est remonté à la cinquième position dès le premier tour. Stefan Bradl l'a vite doublé mais Espargaró a repris l'avantage, puis doublé Cal Crutchlow, dans le septième tour. Près de trois secondes le séparaient alors de Franco Morbidelli et Jack Miller, un écart qu'il n'a pas pu combler par la suite.

"Ce week-end a été très particulier", a déclaré le plus jeune des frères Espargaró à l'arrivée, au site officiel du MotoGP. "Le week-end ne s'est pas passé comme on le voulait, dans les résultats et tout le reste. Sur ce circuit difficile, en partant neuvième, j'ai un peu souffert au début, mais quand j'ai pris le rythme, il était déjà trop tard."

Cal Crutchlow puis Takaaki Nakagami se sont tour à tour faits menaçants, et jusqu'à l'arrivée la crainte d'une chute n'a jamais quitté l'esprit du pilote KTM : "Il n'y a pas eu deux tours identiques. À chaque tour, les trajectoires étaient différentes, on passait sur les vibreurs, j'ai évité plusieurs chutes. Cette course a été folle, j'ai failli tomber à de nombreuses reprises. C'est parce que je manque vraiment d'expérience ici. C'était comme Laguna Seca la première fois. Je n'y ai jamais roulé, mais je pense que [Portimão] est encore plus difficile et que c'est encore plus dur d'être rapide."

Lire aussi :

Ce Grand Prix du Portugal représentait plus qu'une fin de championnat classique pour Pol Espargaró, qui faisait ses adieux à KTM au terme de sa meilleure saison dans la catégorie. Le pilote espagnol a signé deux pole positions et décroché cinq podiums pour se classer au cinquième rang du championnat, avec autant de points qu'Andrea Dovizioso, qui le devance d'une position, et seulement quatre unités de retard sur Álex Rins, troisième cette année.

"On a été très bon du milieu jusqu'à la fin de la saison. Il n'y a rien à dire. Je suis fier de ce que l'usine a réussi, de ce que j'ai réussi. Je repars avec beaucoup d'expérience pour l'avenir donc je ne pourrai jamais les remercier suffisamment, parce qu'on a vécu une période incroyable ensemble."

partages
commentaires
Fabio Quartararo veut souffler et travailler avec un psychologue
Article précédent

Fabio Quartararo veut souffler et travailler avec un psychologue

Article suivant

Nakagami a fait le show dans l'une de ses meilleures courses

Nakagami a fait le show dans l'une de ses meilleures courses
Charger les commentaires