Pol Espargaró : La Honda est "beaucoup plus sûre" qu'en avril

L'arrière de la Honda "flottait" lors de la précédente visite du MotoGP à Portimão. Pol Espargaró a senti une machine beaucoup plus stable vendredi.

Pol Espargaró : La Honda est "beaucoup plus sûre" qu'en avril

Honda est privé de sa référence Marc Márquez, une commotion cérébrale ayant entraîné le forfait du vainqueur des deux derniers Grands Prix pour la deuxième course de l'année sur le circuit de Portimão, où, ironie du sort, il avait fait son grand retour à la compétition au mois d'avril. Malgré cette absence notable, trois pilotes Honda se sont invités dans le top 10 ce vendredi, dont Pol Espargaró, sixième du jour.

Le Catalan n'est pourtant pas totalement satisfait de sa journée en raison de difficultés à bien exploiter les gommes, en particulier les plus dures. "En fait, les conditions de piste n'étaient pas incroyablement bonnes", explique Espargaró. "Le grip n'est pas très bon et j'ai pas mal de difficultés avec ça. On a juste essayé de bien régler la moto pour essayer d'être plus performants."

"Je ne suis pas très content des sensations parce qu'on n'exploite pas les pneus à 100%. Certains utilisent le dur et pour nous c'est très difficile, presque impossible, on ne génère pas la température que l'on voudrait dans le pneu. C'est pour ça qu'on a un peu de mal avec le dur et le medium, même un peu avec le tendre. Mais malgré ça, le chrono était acceptable. La position n'était pas mauvaise non plus. Il y a des choses à améliorer. Il faut qu'on se qualifie directement [pour la Q2]. Ça ne sera pas facile."

Cette journée a malgré tout permis de mesurer les progrès de Honda depuis le mois d'avril. Alors qu'il n'était "pas très performant" lors de la précédente visite du MotoGP sur le circuit portugais, Pol Espargaró a senti des progrès dans les performances et une meilleure adhérence à l'arrière. La RC213V a ainsi gagné en stabilité, apportant un gain significatif pour la sécurité, chose nécessaire après le violent highside subi par Espargaró au mois d'avril.

"La différence entre le début de l'année et maintenant, c'est qu'on est un peu plus rapides, c'est certain. On a plus de confiance après le résultat de Misano, ça nous a aussi donné un boost incroyable et une grosse confiance. On avait surtout du mal avec le grip arrière. J'étais tombé très lourdement, Álex [Márquez] aussi. On avait beaucoup de mal avec l'arrière qui flottait, surtout en entrée de courbe, en début d'année."

Pol Espargaro, Repsol Honda Team

"On avait pas mal de problèmes pour trouver du grip sur le pneu arrière et aujourd'hui, ce problème a au moins été réduit. Il est beaucoup plus faible qu'en début d'année et ça nous aide pour la traction, dans le turning, pour la vitesse dans certains virages. La moto est beaucoup plus sûre maintenant."

Stoner "n'a aucune idée de ce que Honda fait"

"Tous les changements qu'on a faits cette année ont rendu la moto bien meilleure, même si Casey [Stoner] dit qu'on n'a progressé que dans le freinage : on a progressé dans de nombreux domaines et la moto fonctionne beaucoup mieux qu'en début d'année. C'est bien de sentir ça en fin de saison, pour préparer la prochaine avec une nouvelle moto [qui arrive] dans moins d'un mois."

Les propos de Casey Stoner auxquels Pol Espargaró fait référence ont été prononcés vendredi : pour le double Champion du MotoGP et ancien pilote Repsol Honda, lorsque Marc Márquez est arrivé en MotoGP la marque japonaise a concentré tous ses efforts sur le freinage, force du #93, et a négligé les autres aspects de sa moto. Le #44 n'apprécie pas vraiment ce commentaire, selon lui sans fondement.

"Il sait probablement mieux que moi ce sur quoi Honda travaille", ironise Espargaró. "Quand on quitte l'équipe, on n'a aucune idée de ce sur quoi Honda joue et quels sont les ajustements. [...] Il a été chez Ducati, il a été ailleurs et depuis, il n'a aucune idée de ce que Honda fait. Je suis sûr que les techniciens de Honda ne lui racontent pas ce qu'on essaie d'améliorer : le freinage, la vitesse en courbe ou l'accélération de la moto. Sincèrement, je pense qu'il n'a aucune idée de ce que Honda a fait ces dernières années."

Lire aussi :

partages
commentaires
Zarco sent qu'il a une "meilleure utilisation" de la Ducati
Article précédent

Zarco sent qu'il a une "meilleure utilisation" de la Ducati

Article suivant

Stoner : "Valentino m'a manqué aux avant-postes"

Stoner : "Valentino m'a manqué aux avant-postes"
Charger les commentaires