Pol Espargaró - "J'ai attaqué jusqu'au drapeau à damier"

Pol Espargaró a égalé dimanche son meilleur résultat de la saison, en ralliant l'arrivée de son épreuve maison en cinquième position.

Pol Espargaró - "J'ai attaqué jusqu'au drapeau à damier"
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3

Très bien classé lors des séances matinales, l'Espagnol s'est qualifié douzième, une performance qui le laissait quelque peu sur sa faim mais qu'il expliquait par un changement d'adhérence probablement dû à l'évolution des conditions météo. Dimanche, tout est rentré dans l'ordre et Pol a retrouvé toute sa réussite.

Bien parti, il s'est rapidement défait d'Andrea Dovizioso et s'est installé dans le sillage d'Andrea Iannone, qu'il a longuement suivi avant de voir la Ducati commencer à peu à peu se détacher. Alors que la double chute de Jorge Lorenzo et Andrea Iannone l'a propulsé dans le top 5, Pol Espargaró s'est tenu à l'abri de toute menace en affichant un rythme plus rapide que celui de son poursuivant, Cal Crutchlow, qu'il a gardé à distance jusqu'à l'arrivée.

"Je suis très satisfait de ma performance, néanmoins je dois dire que le week-end a été difficile et la course particulièrement compliquée. Mon principal objectif était de finir le GP pour Luis, j'ai donc investi 200% d'efforts et j'y suis arrivé", commentait-il à l'arrivée.

À l'instar de son coéquipier, Pol Espargaró a fait un choix peu commun pour cette course en montant deux pneus mediums, alors que les gommes dures étaient majoritaires sur les MotoGP. "Je crois que c'était vraiment le bon choix", assurait-il après coup, en se référant à son pneu arrière, "en particulier car j'ai pu être fort dans les premiers tours, après avoir pris un bon départ. J'ai ensuite maintenu mon avance sur Cal et j'ai attaqué jusqu'au drapeau à damier."

Le pilote Tech3 conforte ainsi sa sixième place au championnat, où il est toujours le mieux classé des concurrents des teams privés, onze points devant Héctor Barberá et sa Ducati Avintia.

Des essais encourageants

Au lendemain de ce Grand Prix réussi, Pol Espargaró était encore en piste, avec la quasi-totalité du plateau, pour une journée d'essais. Malgré une petite chute, il a travaillé intensément sur de nouveaux pneus proposés par Michelin, mais aussi des réglages d'électronique et de suspensions visant à améliorer ses performances au guidon de sa YZR-M1.

"On a travaillé sur les pneus, l'embrayage et les réglages de suspensions, mais on s'est principalement attaché à améliorer le grip arrière, qui a été notre faiblesse pendant le week-end, et on a bien progressé même si je n'ai pas vraiment cherché le chrono", se félicite-t-il. "On a ajusté l'amortisseur arrière car on manquait de grip arrière, on a donc testé trois réglages et trouvé des résultats encourageants."

"Je suis content de ma performance en course, parce que c'était la première fois que l'on courait avec les leaders. On mérite notre résultat ici et, grâce aux connaissances accumulées, le team et moi-même sommes optimistes pour Assen", conclut Pol Espargaró.

partages
commentaires
Les pilotes doutent de la théorie de la bosse

Article précédent

Les pilotes doutent de la théorie de la bosse

Article suivant

Uccio - Notre amitié a été un peu notre chance, à Valentino et moi

Uccio - Notre amitié a été un peu notre chance, à Valentino et moi
Charger les commentaires