Espargaró profite déjà des informations apportées par Márquez

Pol Espargaró a déjà profité de l'expérience de Marc Márquez pour améliorer son pilotage de la Honda au GP du Portugal, même si le #93 n'était pas encore à son meilleur niveau. Le cadet des frères Espargaró veut cependant continuer à s'appuyer sur les données des autres pilotes de la marque.

Espargaró profite déjà des informations apportées par Márquez

Après neuf mois d'attente, Honda a retrouvé Marc Márquez au GP du Portugal. Le pilote qui a apporté ses 21 derniers succès à la marque en MotoGP amène ses performances, ayant déjà été son meilleur représentant en course à Portimão, mais son expérience sera également précieuse pour le constructeur japonais. Pol Espargaró, qui découvre la RC213V cette année, était déjà satisfait de pouvoir s'appuyer sur les autres pilotes Honda mais il a conscience que le sextuple Champion du monde pourra apporter encore plus, grâce à ses performances et ses connaissances de la machine.

"À partir du moment où on se retrouve en face d’un pilote rapide, qui est meilleur dans certains secteurs, qui fait certaines choses mieux ou en tout cas différemment, ça aide à comprendre les choses", a déclaré Espargaró. "Quand Márquez n’était pas là, je vérifiais aussi les données de Taka [Nakagami], celles de Stefan [Bradl] ou d’Álex [Márquez] : j’ai été le premier pilote Honda lors des deux premières courses au Qatar, mais ils faisaient de très bonnes choses. Alors, c’est sûr que c’est bien d’avoir Marc, mais c’est toujours bien d’avoir quelqu’un de plus rapide à ses côtés ou dans une autre équipe pour vérifier ses données, c'est toujours utile."  

Lire aussi :

Marc Márquez pilote des Honda depuis son arrivée en MotoGP en 2013, ce qui lui donne une grande expérience de la machine nippone, surtout face aux autres pilotes de la marque. Takaaki Nakagami est le seul autre à piloter la Honda depuis plus d'un an mais ses 51 départs font pale figure face aux 129 du Catalan. Pol Espargaró compte sur les connaissances de Márquez pour tirer le constructeur vers le haut dans les prochains mois, estimant que tous les pilotes de la marque sont "plus optimistes" depuis son retour.

"Je pense que c'est positif pour tout le monde, sur le plan technique, grâce aux améliorations qu'il apporte à la moto", a-t-il précisé dans une interview réalisée par Repsol. "Au final, personne n'est meilleur pour développer une moto que le pilote qui est dessus depuis le plus longtemps, qui connaît un peu son histoire, qui connaît ses faiblesses et ses forces et peut les corriger."

"Marc a été en charge de la quasi-totalité du processus ces dernières années chez Honda, et il va résoudre des problèmes plus facilement et avec plus de fluidité que ce que je pourrais faire avec ma faible expérience. Il est évident que la pression sera un peu plus élevée parce qu'il va définir des limites un peu plus dures à atteindre, mais au final c'est ce que veulent les pilotes : rouler à la limite pour progresser."

On a très peu roulé ensemble et j'espère qu'on pourra le faire rapidement, en s'affrontant dans une course. Ça serait mon rêve.

Pol Espargaró

Marc Márquez n'était pas encore à 100% au Grand Prix du Portugal et ses réglages n'étaient pas optimaux puisqu'il a choisi de partir de la base établie sur la moto de Stefan Bradl, qui a assuré l'intérim en son absence. Le #93 a cependant déjà permis à Pol Espargaró de progresser "un peu partout" et particulièrement dans les portions du circuit qui lui posaient le plus problème, mais la nouvelle recrue du team officiel ne veut pas pour autant négliger les informations apportées par les autres pilotes Honda.

"Par exemple, il y a des secteurs tels que le secteur 1 où je suis assez bon, ainsi que dans le secteur 4. Par contre, dans le secteur 2 j'étais très mauvais, et dans le secteur 3 aussi. Je suis en train d’apprendre comment être plus rapide avec cette moto, et c’est important. Au niveau de la technique, je freine tard. Il est certain que mes trajectoires ne sont pas parfaites, ce qui pose des problèmes pour redresser la moto, pour avoir de l’adhérence, pour tirer profit de l’électronique et être un peu plus rapide. Mais ce que je veux dire, c'est que Taka et Álex sont rapides eux aussi à certains endroits et dans certains domaines dans lesquels j'ai travaillé, et c’est utile." 

Espargaró n'a pas encore pu observer le pilotage de Márquez en restant dans sa roue, mais il espère surtout être en mesure de le faire en course, ce qui signifiera qu'il sera à un niveau similaire : "On était proche l'un de l'autre [en piste] en qualifications, mais il y avait trop d'écart entre nous. On a très peu roulé ensemble et j'espère qu'on pourra le faire rapidement, en s'affrontant dans une course. Ça serait mon rêve."

Álex Márquez, équipier de son aîné pour une seule course en 2020, pense aussi que le retour de l'homme fort de Honda va permettre à la marque de franchir un cap, en s'appuyant néanmoins sur le travail effectué en son absence : "Je pense que la course de Marc a été bonne pour tout le monde, et Honda en particulier", a souligné le pilote du team LCR. "Après un an loin de la moto, il est plutôt content du travail effectué par Honda et tout le monde l'année dernière. Oui, il y a des choses à améliorer, surtout parce que l'on souffre beaucoup en pneus neufs."

Lire aussi :

"On doit continuer à travailler sur ça. Je pense que c'est une bonne référence pour nous, pour voir les performances de la moto. Il nous a battus [au Portugal], donc la moto semble bonne et je pense que l'on a une bonne base à améliorer. Avec Marc, ce sera un peu plus facile, grâce à ses impressions. Il est celui qui connaît le mieux cette moto et ce sera bien pour nous qu'il soit là."

Avec Léna Buffa, Marc Michon et Germán Garcia Casanova

partages
commentaires

Related video

Triple opération réussie pour Martín, qui vise le Mugello
Article précédent

Triple opération réussie pour Martín, qui vise le Mugello

Article suivant

Luca Marini accueille ses premiers points avec une certaine déception

Luca Marini accueille ses premiers points avec une certaine déception
Charger les commentaires